Pub pour un grand Artiste

Publié par jl06 le 29.09.2020
416 lectures

Le sculpteur Armand Avril présente ses œuvres Bozo à Cotignac PAR FRANÇOIS BAILLE Mis à jour le 29/09/2020 à 14:38 Publié le 29/09/2020 à 15:30 

Masques Bozo / Têtes de béliers

 

Masques Bozo / Têtes de béliers Photo François Baille

À Cotignac, l’artiste Armand Avril présente sa collection de sculptures Bozo au centre d’art La Falaise jusqu’au dimanche 25 octobre.

D’un côté, un artiste pratiquement centenaire (94 ans) et de l’autre, un peuple d’Afrique de l’ouest remontant au Néolithique. Armand Avril est sculpteur à Cotignac. Avant de devenir un artiste reconnu dans le monde entier, il a d’abord été berger.

Puis, son chemin de vie l’a amené vers l’art brut. Celui qui fascine les hommes de caractère et développe en eux le génie de la création. En quête de liberté, Avril va croiser la route des Bozo, lors d’une exposition dans la galerie Pierre Robin, à Paris. C’est une révélation! Les marionnettes et les masques présentés dans ce lieu l’interpellent.

Il faut reconnaître que les sculptures en bois sont magiques. Leur beauté éclate dans différentes couleurs. Les têtes martelées d’objets locaux, les visages de guerre comme de paix font sensation. Des déesses aux formes généreuses parlent de l’esprit du fleuve et de ses pêcheurs.

Ce style venant du fin fond du Mali attise la passion des collectionneurs. Pour Avril, il est temps de rencontrer ce peuple si créatif. à partir de tous les voyages de l’artiste, le Centre d’art La Falaise a imaginé une exposition absolument exceptionnelle, baptisée Avril et les Bozo.

 

 

Marionnette Bozo / Esprit du fleuve Marionnette Bozo / Esprit du fleuve Photo François Baille

 

Salut aux coiffeurs de Ouagadougou. 1997 Salut aux coiffeurs de Ouagadougou. 1997 Photo François Baille

RENDRE HOMMAGE À UN ENFANT DU PAYS

On peut également découvrir des œuvres uniques de cet assembleur de génie qui sont proposés en grand format. Sa technique est simple et complexe à la fois. Sur de larges panneaux, on découvre un univers un peu fou. Un dialecte venu d’Afrique. Ses personnages sont vivants et folkloriques.

Dans son atelier à ciel ouvert, on trouve de tout: ferrailles, tissus, branches, bouteilles, tuiles, carreaux, verres, pinces à linge et bouchons ont envahi l’espace de sa longue vie pour faire exploser son imagination sur des toiles insolites et surréalistes.

Pour Marc Tigrane, le directeur artistique du centre d’art, "il était temps de rendre hommage à Armand Avril, un enfant du pays, à travers ses œuvres et sa collection de marionnettes, de masques et de têtes de béliers du peuple Bozo. On entre dans le monde de l’art brut, vivant, qui parle de la culture de cette population mandingue et de son histoire. Un art aujourd’hui qui est en péril face aux violentes attaques djihadistes".

On imagine que dans la nuit malienne, la fête bat son plein aux sons des djembés autour d’un feu majestueux. On danse "masqué" pour glorifier les dieux et célébrer les coutumes de la communauté.

Au Sud de la France, dans le centre Var, un artiste solitaire accroché à sa falaise troglodyte écoute d’une oreille attentive les chants venus du fleuve Niger. Les étoiles accompagnent toujours les voyageurs qui sont à la recherche de nouvelles aventures…

Savoir+
Avril et les Bozo. Centre d’art La Falaise, à Cotignac. Jusqu’au dimanche 25 octobre. Ouvert tous les jours, sauf lundi et jeudi, de 11h à 12h30 et de 14h30 à 18h.
Tarifs: 3 euros, réduit 1,50 euro.
Rens. 04.94.59.28.76.

 

Masque Bozo. Tête de buffle. Bois peint, métal et tissus Masque Bozo. Tête de buffle. Bois peint, métal et tissus Photo François Baille