Quand la prise de médicaments s'annonce difficile !

Publié par Keals le 19.11.2010
765 lectures

 

La prise de médicament n'est pas ce qu'il y a de plus simple dans la vie d'un séropo !

Pour certains, la première prise vient bien après l'annonce de leur séropositivité, voir même plusieurs années après. Pour d'autre, comme moi, sont placés sous traitement immédiatement.

Dans les deux cas devoir avaler des cachets tous les jours jusqu'à la fin de notre vie n'a vraiment rien de réjouissant. Surtout quand ces dit cachets vous donne la nausée, vous font vomir, vous donne des dhiarées et j'en passe...

De mon expérience personnelle, même si j'étais soulagé à l'idée de prendre les médicaments qui allaient combattre ce virus (le VIH se matérialisé en une forme d'Alien dans mes cauchemar, autant dire que cela n'avais rien de réjouissant), mon cerveau en avait décidé autrement !

Kaletra/Combivir. Ma première TRI. Elle m'a suivie un an et j'ai mis 6 mois pour enrayer les effets secondaire. Et cette énorme cachet orange qui ne voulait jamais passer. Toujours à m'étrangler, à pleurer, et à rentrer en conflit avec mes parents car je ne voulais pas le prendre. Ce cachet était le résultat de mes dhiarées, chose la plus handicapante quand on a 22 ans et qu'on veux faire la fête en boîte de nuit !

Dans mes souvenirs, je n'ai pas vraiment vu le temps passer... les effets secondaires se sont estompé au fur et à mesure. Mon corps venait d'accepter, non sans mal, ces nouvelles molécules et mon cerveau celui de les avaler.

Durant la première année, je me suis obligé à prendre mes médicaments à heures fixe ! Même le week-end, où quand je rentrais de boîte au petit matin, ma mère venait me réveiller pour me faire prendre mes cachets puis je retournais dans les bras de Morphée aussi tôt ! Cette rigueur m'a permis de vite passer en indéctectable

Une grande réussite ce jour-là car cela sonnait le gla de la fin ! Je m'étais juré de prendre consciencieusement mes cachets chaque jour quoi qu'il fasse mais je m'étais juré aussi qu'ils n'auraient aucune incidence sur ma vie de tous les jours. C'est pourquoi j'ai opté pour une tri à prendre le matin au petit déj ! Et le week-end ? est-ce que je me lève toujours pour prendre mes médicaments ? Bah non ! Je les prends une fois levée, 11h, 13h, 16h.. du moment que je les prends hein ? 

Cela fait 8 ans que je prends une tri, 7 ans que je suis indétectable et 7 ans que je n'ai plus d'effet secondaire... alors ça vaut le coup de galérer un peu, pour que cela passe comme une lettre à la poste par la suite !

>>> Petite astuce pour ne pas oublier de prendre ses médicaments ou quand on a un doute sur sa prise du jour (car à prendre des médocs tous les jours, il y en a un ou vus vous demandez si oui ou non vous les avez bien pris aujourd'hui !)

Associez vos médocs à quelque chose. Par exemple, je prends mes médocs avec mon verre de jus d'orange le matin. Quand j'ai un doute, j'essaie de me souvenir si j'ai bu mon jus d'orange et généralement je me rends compte que non !

Ou au brossage de dent. Je vais me brosser les dents, je dois prendre mes médocs...

Il y a pleins de petites astuces comme ça..

Et vous c'est lesquels ?