Quand le Paris Politique déconne ....

Publié par jl06 le 27.05.2020
218 lectures

leur demandé 135 eu ..... ils vivent sur quelle planéte les politiques !Embarassed Sans-abri verbalisés pendant le confinement: des associations réclament l’annulation des amendes27/05/2020 à 10h43 Plusieurs personnes sans-abri ont été verbalisées pendant le confinement dans l'agglomération lyonnaise malgré les consignes données aux forces de l'ordre.

Des personnes SDF verbalisées pour ne pas avoir respecté le confinement. Au mois de mars et avril, au moins une soixantaine de personnes sans-abri de l'agglomération lyonnaise ont reçu une contravention, malgré les consignes données par le gouvernement aux forces de l'ordre.

Des personnes restées à la rue

Face à cette situation, des associations se mobilisent désormais pour faire annuler ces amendes de 135 euros. "Quand on n'a pas de domicile fixe on ne peut pas respecter une règle de confinement", rappelle Jean-François Ploquin, directeur de Forum Réfugiés au micro de BFM Lyon. 

"C'est pourquoi tout un tas de mesures ont été prises pour héberger un maximum de personnes, que les places du Plan Grand Froid ont été prorogées, que des places d'urgences supplémentaires ont été créées. Il reste que des personnes sont restées à la rue dans des conditions très précaires", explique le responsable de l'association.

"Lorsque la contravention a été prise en ignorant ces circonstances, on plaide pour qu'elle puisse être levée", affirme Jean-François Ploquin.

 

Commentaires

Portrait de Aradia

Tu n'as plus le droit de manifester aujourd'hui sous peine de te voir infliger une amande de 135 euros...adieu la Liberté, nous entrons d'un un système de contrôle de la population !!

Portrait de jl06

Définition traçabilité logistique - Éditeur de wms - Stock-iT

 

VOILA  JE SUIS Traçé ..................................Cool   UN PUCE SUR MON GLAND ...........................Wink

 

le dernier jeux à la mode ......... QUI VEUT DES MILLIARS  

La Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros