Que l' on nous gonfles plus avec les Corridas !

Publié par jl06 le 02.06.2020
179 lectures

Hauts-de-France: Une caméra infiltrée montre le massacre de trois petits renards par des chasseurs

CHASSE ET TRADITIONS Une association de protection des animaux dévoile une vidéo des pratiques de vénerie consistant à déterrer et tuer des blaireaux et des renards

G.D.

Publié le 02/06/20 à 16h10 — Mis à jour le 02/06/20 à 16h10

 

La mise à mort d'un renardeau lors d'une vénerie sous terre, dans les Hauts-de-France. La mise à mort d'un renardeau lors d'une vénerie sous terre, dans les Hauts-de-France. — One Voice

  • Une vidéo mise en ligne par l'association de protection des animaux, One Voice, dénonce la chasse aux renards et aux blaireaux.
  • Les images montrent la méthode avec laquelle trois petits renards sont massacrés à la sortie d'un terrier.
  • L'asso demande la disparition de cette pratique légale de la chasse.

La vidéo, mise en ligne, jeudi, n’est pas passée inaperçue. On y voit un équipage de vénerie sous terre traquer des renards dans un terrier pour en sortir trois petits et les massacrer à coups de barre. Une pratique de chasse légale que l’association de défense des animaux, One Voice, souhaiterait voir disparaître.

« Les images ont été tournées dans les Hauts-de-France en avril 2019 », précise One Voice qui n’en dit pas plus sur les lieux exacts « pour préserver la sécurité des enquêteurs qui ont infiltré ce groupe pendant des mois ». Cette vidéo fait suite à un précédent reportage relatant la traque des blaireaux. Il y a une dizaine d’années, l’asso avait déjà filmé de l’intérieur les pratiques de chasse à courre pendant trois ans.

Achevés à coups de barre

L’année dernière, One Voice s’est donc penché sur la chasse aux renards et aux blaireaux, laquelle consiste à déterrer les animaux pour, très souvent, les abattre. Les images montrent les méthodes d’un groupe de chasseurs, accompagnés par deux enfants de 5 et 12 ans.

 

Muriel Arnal@MurielArnal  

Les cris des renardeaux, leurs petits corps jetés au fond d'un trou avec les mégots des chasseurs. Les amis de @WillySchraen enseignent aux enfants que la Nature est une poubelle et les animaux des déchets.

 26513:29 - 28 mai 2020 

 

Après avoir repéré un terrier et creusé une tranchée, un des individus extrait violemment un premier renardeau avec une pince à pic. L’animal est achevé à coups de barre par un adulte après une tentative avortée de l’adolescent visiblement en apprentissage.

« Ce n’est pas représentatif »

Trois renardeaux subissent le même sort. Certains agonisent avant de mourir. La traque a duré six heures. « Nous attendions la reprise de la chasse au blaireau pour publier ces vidéos », explique Muriel Arnal, présidente de One Voice à 20 Minutes. Elle dénonce « la manière terrifiante dont ont été mis à mort ces trois renardeaux », et le fait que « les chasseurs ne respectent même pas la réglementation encadrant cette pratique ».

Contacté par France 3, le président de l’association des déterreurs du Nord, Patrick Coustenoble, condamne aussi : « Ce sont des amateurs et ce n’est pas représentatif de ce qui se passe. La façon dont ils ont sorti les animaux et dont ils les tuent, ce n’est pas propre (…) Je comprends que les gens s’émeuvent de ce qu’on voit, surtout avec des renardeaux. C’est de la violence gratuite. Nous, on nous demande de l’éthique et c’est ce qu’on fait. Mais on ne peut pas tout contrôler. »