Queer 1

Publié par madelin40 le 13.12.2008
365 lectures

" Le mot "pédé" (queer) n'était pas un mot péjoratif dans les années 1920 à New York, ce n'était pas comme "nègre" ou "youpin", cela signifiait simplement que vous étiez différent.

Nombre de pédé (queer) considéraient les termes faggot et fairy comme beaucoup plus péjoratif, mais, en général, ils ne les utilisaient que pour désigner des hommes qui adoptaient ouvertement des manières efféminées. C'est l'efféminement affiché et non l'homosexualité des fairies (tantes) et des faggots (tapettes) ou des queens (folles) qui leur valait la réprobation des pédés."

George Chauncey, Gay New york, 1890-1940, p.132-1..

Commentaires

Portrait de romainparis

 Dans son sens le plus péjoratif, je pense que le mot Fag correspond le mieux au PD populaire usité chez nous. Queer n'as pas le vrai impact péjoratif que Pédé, il est donc difficile d'en faire une équivalence.

D'ailleurs, si on prend la sémantique du mot Pédé (PD), elle n'a rien de péjorative. Son sens a été dévoyé. Pédé vient de Pédérastie.  

Portrait de madelin40

Le plus difficile à vivre est le fait de ne pas être considéré comme un homme pour un queer.

En 1927, à New York, fairy et queer étaient les termes les plus communément utilisés pour et par les homosexuels new-yorkais, mais, dit un queer de l'époque, "j'utilisais "homosexuel" pour parler de moi-même".

"Je détestait "tante" ... et les hommes désignant un autre homme par "Mary" ou "elle". Je détestais ça. Je suis un homme."

Quel est donc le mot idéal pour le terme queer ? Bisexuel, gay, homosexuel, pédé ?

La réponse n'est pas très claire dans les esprits et cela engendre beaucoup d'interrogations souvent mal vécues.