A quel moment dois-je annoncer ma séropositivité ?

Publié par Keals le 18.11.2010
1 425 lectures

 

Je me suis souvent retrouvé confronter à ce problème.

Cas 1 : Plan cul

Vous venez de décrocher un super plan cul sur le net !  Dois-je lui dire ? Dois-je le garder pour moi !

Perso je choisi l'option 2. Bah vi, je ne vais pas passer à côté d'un super plan parce que je suis séropositif. Maintenant, à moi de faire attention et d'être vigilant à ce qu'on oublie pas de mettre le préservatif pendant les montagnes russes ! Ma charge virale est indétectable depuis de nombreuses années, il peux donc me sucer sans problème !

Cas 2 : La rencontre d'un joli garçon

Vous êtes en boîte, il vous regarde depuis que vous êtes arrivé.  La distance qui vous sépare se réduit petit à petit. Il vient vous sérrer dans ses bras, pose ses lèvres sur les votres et là ! à ce moment précis, vous savez qu'il ne s'agit pas d'un plan cul... et que pour rien au monde vous aimeriez qu'il parte ! Je le dis ou je lui dis pas ?

>>> Possibilité A :  Je lui dit avant de coucher avec lui.

La vision du Psy: En lui disant tout de suite, il va t'associer à la maladie. L'envie de faire l'amour avec toi étant plus forte que ce qu'il vient d'entendre il va occulter les risques. Par contre le lendemain, une fois la nuit passé, il va prendre conscience de ce que ca peux impliquer et pourra prendre la décision de stopper net ce début de relation.

De part ma propre expérience, oui en effet, cela m'est déjà arriver à plusieurs reprise : "tu comprends, j'ai peur, je préfère en rester là.", "Je n'avais pas pris conscience des risques désolé.", "je crois que je ne pourrais jamais l'assumer. Aurevoir."

Par contre, j'ai eu l'effet inverse. "Je suis très content que tu me l'ai dit, c'est très courageux de ta part et cela ne change rien à ce qu'on est entrain de vivre." Et cela m'est arrivé assez souvent. Maintenant, il est vrai que ces personnes avait déjà été confronté au virus du VIH (amis, membre de leur famille...) ou qu'ils étaient très bien renseigné sur les risques.

>>> Possibilité B : Lui dire une fois que les sentiments amoureux sont partagées.

La vision du Psy :  Une fois que tu es sûr des sentiments amoureux de ton partenaire, l'annonce de ta séropositivité se fera sans moindre mal étant donné que les sentiments sont présents, il devrait pouvoir passer outre.

Ma vision : "T'aurais pas pu me le dire plus tôt ? ", "Comment ça ? faut que j'aille faire un test. Si j'ai été contaminé je t'en voudrais à vie ! " etc.

Bref, je n'ai jamais utilisé cette méthode là. beaucoup trop risqué à mon goût ! 

Commentaires

Portrait de Piicsou

Coucou Keals,

Je voudrais juste revenir sur ton cas n°1 quand tu parles de charge virale indétectable et de fellation : la mesure de la charge virale se fait dans le sang. Une personne séropositive peut avoir une charge virale sanguine indétectable mais il se peut qu'il existe une réplication virale non contrôlée dans d'autres réservoirs comme les sécretions sexuelles, le tube digestif et le LCR...

Bien à toi.

Piicsou, une secrétaire qui vous veut du bien ;)

Portrait de Keals

Certe Picsou, mais si le VIH s'attrapait aussi facilement par la fellation, tout le gay paris serait déja séropo !

Donc même si oui, il peux exister une réplication virale non controlée rien n'indique qu'elle soit hypra contaminante :)

Portrait de Piicsou

Effectivement je suis d'accord avec toi mais attention quand même :)

C'est le côté soignant qui parle ;)

Piicsou, une secrétaire qui vous veut du bien ;)