A renouveler

Publié par Rimbaud le 03.08.2017
1 780 lectures

Ce mois-ci, il y avait foule au manoir… en guise de meubles d’époque, les étagères bondées de médicaments, des comptoirs, et mon petit pharmacien préféré (voir épisode précédent), bien qu’occupé, m’apercevant au lointain, qui écarquille les yeux de bonheur à l’idée du doux son mélodieux du tiroir caisse. Je soupire de soulagement à l’idée de ne pas avoir à subir à nouveau son empressement sur-joué.

Quelques minutes avant, nous dissertions dans la voiture sur la bonne compréhension de la langue française :

-          Mais quand il est écrit sur l’ordonnance « à renouveler deux fois », ça veut bien dire que je peux l’utiliser trois fois ?

-          Oui. Renouveler, c’est après la première fois. Donc si tu renouvelles, ça fait 1+2=3.

Je vous l’accorde, notre dissertation ne volait pas bien haut, et pourtant…

-          Bonjour.

-          Bonjour, je viens pour la commande de mon traitement.

-          Carte vitale ?... uhm… alors… le Truvada, je peux vous le donner de suite. (tu devrais le dire plus fort, pensai-je) mais… c’est la seconde fois que vous utilisez l’ordonnance ?

-          Ah non, c’est la troisième.

-          Ah… pourtant, je n’ai qu’un tampon de la pharmacie.

-          C’est normal, je ne suis venu qu’une fois. L’autre fois, je l’ai pris au CHU (apprends à lire, repensai-je).

-          Ah bon… mais avec cette ordonnance ?

-          Bah oui regardez, il y a le tampon là… CHU… c’est marqué…

-          Mais pourquoi vous l’avez pris au CHU ? (je t’en pose des questions, rerepensai-je !)

-          Parce que j’étais au CHU !

-          Oui, vous faites comme vous voulez… mais votre ordonnance, elle a déjà été utilisée combien de fois ?

-          Bah, deux fois !

-          Mais vous êtes sûr que je peux encore l’utiliser ? (pitié, change de métier connasse !)

-          C’est marqué « à renouveler deux fois » donc oui !

-          Bon… je vais faire la commande…

-          Ce sera disponible quand ? Demain matin comme d’habitude ?

-          Demain vers 15h30. Voici le bon.

Le lendemain, histoire de l’emmerder, je passe à la pharmacie le matin et oh surprise, la commande était prête. 

Commentaires

Portrait de Exit

Je te souhaite (si allègement se fait) d'avoir la chance d'aller uniquement à l'hopital... 

Portrait de Rimbaud

On va à l'hôpital tous les mois en cas d'allègement ?

Portrait de Exit

Mais si tu prends moins de médicaments, une boite te fera plus longtemps, et par conséquence, plus besoin ou moins besoin d'aller en pharmacie... 

Portrait de jl06

jamais mis les pieds en pharmacie pour le Triumeq !

bien que mon pharmacien m,inspire .....

Portrait de Rimbaud

mais quand tu vis à la campagne, c'est quand même plus près :)

Portrait de Sealiah

Je ne sais même pas si la personne qui me donne mon traitement en pharmacie de ville sait à quoi il sert.Parfois j'ai droit à une poche, parfois non.Il y a pas mal d'employé(e)s et je choisi toujours le garçon quitte à attendre et laisser passer des clients.La pharmacie hospitalière, nous en avions parlé ,est déprimante.

Portrait de Dakota33

Moi la première fois que je me suis pointé à ma pharmacie,  j'ai eu le droit à une jeune employée qui, quand elle a vue l'ordonnance, a affiché une mine complêtement défaite. Genvoya, elle connaissait pas, comme c'est nouveau.  Elle était bloquée et n'osait pas parler tout haut, alors elle a griffoné VIH sur un morceau de papier, puis m'a regarder d'un air grave. Je lui est répondu "oui c'est ça". Le lendemain quand je suis revenu chercher le médicament, elle était toujours dans tout ses états, m'a tendu le sachet en me disant "merci" (alors que c'était à moi de lui dire) suivi d'un "Euh ! Au revoir". Je me suis dit, mais elle est folle ou quoi, mais au moins elle a eu pour effet de provoquer chez moi une bonne crise de rire sur le chemin du retour.

Le mois suivant, j'ai eu droit à une autre employée qui se la surjouait "j'ai l'habitude de ce truc" très à l'aise, qui m'a dit "Tiens Genvoya il est nouveau celui-la je le connais pas" sur un ton tout excité. Puis elle m'a dit de passer un coup de fil la prochaine fois pour que ce soit plus pratique.  (ouai c'est super cool j'avais envie de lui dire...) 

Décidement, ce n'est pas une maladie comme les autres. J'attend le troisième passage avec impatience pour voir ce à quoi je vais avoir droit.

Portrait de Rimbaud

Elle était trop mignonne la première, et le "merci", c'est beau aussi... pareil pour la seconde, mais je me vois pas passer commande par tél, je sais pas pourquoi. Enfin si je sais : comme on est impuissant face au vih, la moindre petite chose qu'on peut faire est la bienvenue. La troisième, là, faut qu'elle se reconnecte à la réalité humaine celle-là ! mdr Comme toi, ça m'amuse d'y aller. Voir un second degré est une bonne chose.

Portrait de cayenne

Soit tu peux leur dire (un jour ou il n'y a personne) d'être un peu plus discret et ils comprennent soit tu changes de pharmacie !Dans la mienne ils me commandent les médocs chaque mois et si quelqu'un passe avant moi le lendemain c'est là.Les pharmaciens c'est comme les toubibs il y en a des c... et des sympas, donc *** Un propos a été modéré ***...