Repas de famille en période de confinement

Publié par Big Bad Badaboum le 06.04.2020
186 lectures

Il faut bien l avouer, la crise sanitaire que nous traversons associée au confinement imposé n a fait que renforcer notre besoin de rapprochement familial.

Nous avions l habitude, avant ces événements, de nous rassembler aussi souvent que nous le pouvions tous.

Le prolongement du confinement, les informations continuelles sur le coronavirus, ont fini par créer un tel climat d angoisse, que nous avons pris la décision, afin de ne pas sombrer moralement, de rassembler, pour un repas dominical, les divers membres de notre famille.

Ainsi, ce dimanche midi, étaient installés avec nous à notre table mon beau fils Éric, sa femme Corinne, leurs deux filles Clara et Emma, les deux cousines de celles ci, Fiona et Julia et leurs parents Jérôme et Nathalie.

Ma femme s aperçut alors qu il manquait Maryse, la mère de Corinne et de Jérôme, qui ne ratait jamais une de nos réunions et s inquiéta de la possibilité de ne pas avoir suffisamment prévu à manger.

Après lui avoir fait remarquer que le dimanche précédent, personne n avait vraiment mangé à part nous deux (oui, j avoue donc que ce n était pas notre premier " repas de famille" depuis le début du confinement), je me suis empressé d aller chercher personnellement Maryse.

Et, tout comme la semaine précédente, après avoir craint que nos rires et discussions tonitruantes, comme il était de mise à chaque fois ( le parler méditerranéen ne connait pas la retenue sonore) puisse éveiller la jalousie dans notre voisinage, par ces temps de délation qui ne sont pas sans faire penser à une époque où la France vivait sous un régime qui n avait de pétillant que le nom d une eau éponyme, à nouveau, nous fûmes, ma femme et moi même, désagréablement surpris du manque d entrain de chacun.

Même les filles avaient lâché leurs smartphone lors du repas, signe supplémentaire que nous vivions tous une période moralement très affligeante.

Nos joyeux repas conviviaux en famille commençaient plus à ressembler à des repas de funérailles, ce qui était donc à l opposé du but recherché.

C'est pourquoi, nous avons pris d un commun accord avec ma femme, la décision, pour dimanche prochain, de convier également à notre repas quelques amis de longue date.

Nous avons dû faire un choix parmi ceux-ci, n ayant pas non plus toute la place suffisante pour tous les recevoir, et le tri que nous avions pu faire dans les photos souvenirs ( le confinement peut avoir un aspect positif), nous a bien aidé en cela.

Ainsi, dimanche qui vient, nous retrouverons, en plus de s membres familiaux cités plus haut, Pascale et Jean Pierre, Christine, Yazid et Elisa, et également Victoria et René.

On verra comment on se placera , mais je suis sur, quitte à se serrer un peu, que nous trouverons la place sur la table pour ces 4 nouveaux cadres photo qui rejoindront les autres.

Et là, c est certain, on va bien se marrer...

Cy.

 

Commentaires

Portrait de ouhlala

Le suspense tragi-comique montait, montait... heureusement ça se termine bien.

Merci !

Portrait de Aradia

Fais attention Big...les corbeaux sont de sortie avec le covid. Yell

Portrait de Big Bad Badaboum

Et oui, hélas ! ..

on vire une infirmière de son appart, on laisse des mots de "quasi" mise au rebus sur les voitures des infirmières, des demandes d'exclusion des immeubles où elles logent..et j'en passe !

Les corbeaux sans couilles se régalent ^^

Perso, j'ai bien envie de dénoncer un incapable qui nous dit que les masques ne servent à rien mais qui n'a pas le cran d'aller se montrer dans un hôpital militaire sans son masque (FFP2 qui plus est), bien que celui-ci n'ait pas encore de malades dedans.. mais, comme j'assume ce que je pense, je signerai !!