S I D' ACTIONS ET REACTIONS.............Reflexions

Publié par Thierry le 09.04.2019
184 lectures

Apres avoir suivi divers programmes en ce weekend de mobilisation pour le Sidaction( ( ou hivd'action)) 2 faits ont retenus  mes 2 neurones  en ebullition: 1er NeuroneLA MECONNAISSANCE DES PROFESSIONNELS DE SANTE par rapport a la pratique de soins sur des personnes seropo ,sous traitement et en charge virale indetectable. Une meconnaissance "effarante", car les memes praticiens vont passer d un patient a un autre  sans meme se poser la question. Un seropositif (et peut etre pas qu un!! .....) leur expose un cas de figure reel, et leur curiosité professionnelle ne les poussent meme pas a se renseigner sur l  actuelle prise en charge de ces patients .J ai tenté l experience  sur l ordi  a travers plusieurs mots-clés, interrogations, consulté le site du Ministere de la Santé   aucune reponse , ceci explique peut etre cela ,mais un coup de fil  au SMIT local  est envisageable non? 2ieme Neurone:LA MECONNAISSANCE DES JEUNES   , SEXE AND THE VIH!  Il est vrai qu'en matiere d 'education sexuelle, si les parents des ados sont eux memes peu informés, et si les cours( qui ne doivent pas etre evident a donner au coeur de nos etablissements scolaires vu les reactions auxquelles les professeurs risquent d etre exposer)le VIH reste lettres mortes dans leur monde ;Deux evidences  si flagrantes qui demontrent bien qu'en 2019 l 'information  sur le VIH n est plus a la hauteur de la gravité liée la pathologie.Des disfonctionnements , des consequences  a long et court therme  pour seronegatifs et seropositifs qui entachent notre systeme de Santé. Je realise qu a l heure de l informatique une circulaire 3 fois par an a nos praticiens(doc,gyneco,dentistes etc......) en direct du Ministere de la Santé et une journée  d information en milieu scolaire(qui sans entrer dans les details Ben Oui!! on ne vas pas traumatiser nos cheres tetes blondes ) ne seraient pas du temps et de l argent perduUndecidedUndecided