Sida : bras de fer autour des travaux du professeur Jean-Claude Chermann.

Publié par bonobo le 18.07.2010
1 016 lectures

Bonsoir à tous! 

J'ai reçu cette info cet après-midi de mon copain par mail et je tenais à vous la faire partager :

L'entreprise du codécouvreur du virus du sida a été placée en redressement judiciaire. Le chercheur a déposé une plainte pour tentative de spoliation, abus de confiance et escroquerie contre ses actionnaires.

Après plusieurs mois de tension larvée, les relations du codécouvreur du virus du sida Jean-Claude Chermann avec les actionnaires de sa société de recherche Urrma R&D viennent de connaître un épisode fracassant. L'entreprise vient d'être mise en redressement judiciaire, dans un concert d'invectives et de plaintes.

La lune de miel entre le chercheur et le pool de 65 grosses fortunes actionnaires, pour la plupart issues de l'industrie bio-pharmaceutique européenne, s'est brutalement achevée en novembre. Lors d'un conseil d'administration, de nombreuses voix s'étaient alors élevées pour critiquer l'absence de résultats et demander la liquidation de l'entreprise. Refus du chercheur, propriétaire d'un peu plus de 48% des parts.«Dans les semaines qui ont suivi, j'ai été accusé de fraude scientifique, j'ai fait l'objet d'un contrôle de gestion, les versements effectués à l'entreprise ont cessé et j'ai découvert des collusions suffisamment graves entre des actionnaires et ma directrice scientifique pour qu'elle soit licenciée», raconte le chercheur.

Le dernier acte s'est joué il y a dix jours. Après avoir placé l'entreprise en redressement judicaire, il a été destitué de son mandat de président. Puis son laboratoire a été fermé et des scellés apposés après un dépôt de plainte pour abus de bien sociaux. Sonné, Jean-Claude Chermann vient de riposter en déposant à son tour une plainte pour tentative de spoliation, abus de confiance et escroquerie. « On veut voler mes travaux, accuse-t-il. Ma collection de sérums et les dossiers médicaux des patients qui servent mes recherches sont enfermés dans ce laboratoire d'Aubagne dont on m'interdit l'accès ».

Cette nouvelle péripétie s'ajoute à de nombreuses autres qui ont jalonné le parcours du chercheur. Après une carrière partagée entre l'Institut Pasteur et l'Inserm, Jean-Claude Chermann s'est lancé dans l'aventure industrielle en 2001 en prenant la direction scientifique de la société Urrma R&D créée par le Canadien Urrma Biopharma pour exploiter les résultats de ses recherches sur les tests de dépistage. Il avait acquis la totalité des parts de l'entreprise après un premier redressement judiciaire en 2003, et cédé la licence de production de kits de dépistage à la société nîmoise Ivagen en 2005.

La commercialisation de ses produits devait permettre de financer des investissements plus lourds dans la recherche d'anticorps thérapeutiques. Mais cet objectif a été contrarié par le décès du président d'Ivagen et le dépôt de bilan consécutif de son entreprise fin 2006. Un pool de « business angels » avait alors pris le relais et investi en plusieurs rounds plus de 15 millions d'euros dans les travaux de Jean-Claude Chermann.

Controversée mais jamais démentie, la stratégie du chercheur se fonde sur un concept à contre-courant de la recherche académique. Elle consiste à traquer une protéine apparemment présente dans toutes les souches de virus HIV plutôt que le virus lui-même dont les mutations permanentes déroutent les anticorps. Il s'appuie pour cela sur les échantillons fournis depuis quinze ans par un panel de plusieurs dizaines de patients dépistés comme porteurs du virus mais en bonne santé. C'est ce « trésor scientifique » qui se trouve aujourd'hui au coeur du conflit. Une enquête va être ouverte par le parquet de Marseille.

PHOTO AFP / OLIVIER LABAN-MATTEI 

SOURCE : 

http://www.lesechos.fr/info/sante/020641568926-sida-bras-de-fer-autour-des-travaux-du-professeur-jean-claude-chermann.htm

C'est totalement écœurant toutes ces histoires de gros sous entre labos! La Bettencourt ne pourrait pas lui filer un petit milliard pour qu'il puisse continuer tranquillement ses recherches?

Commentaires

Portrait de maya

merci pour l'info bonobo,

j'ai lu ailleurs qu'il  semblerait que chermann soit discutable dans ses résultats, qu'il ne tienne pas compte des foirages dans ses "échantillons" ..

tout ça sent pas bon. le fric c'est plus si chic...

j'ai du mal à croire que la communauté scientifique médicale militante ne le soutiendrait pas si réellement il était clean.

Saura t on la "vérité"?

à suivre...

Portrait de bonobo

je t'en prie, je suis assez surpris que l'info n'ai pas été relayée sur le site avant, mais bon...C'est quand même hallucinant, de s'attendre à des résultats aussi rapidement sans se rendre compte que la marche à suivre est énorme! Et qu'on ne peut absolument pas avoir de résultats concluants à tous les coups! 

La suite au prochain épisode! :) 

Portrait de maya

est souvent incomplète

ici on est essentiellement -et only dans ce qui intéresse Aides...

donc - et ceux qui suivent vraiment le savent bien :

ya pas tout...

on voit les brèves du jour sur les gays mais rien sur les toxs alors que c'est un des enjeux majeurs de Vienne...

ça m'agace à fonds mais bon...

Portrait de bonobo

C'est mas terrible ouai, je suis entièrement de ton avis! Il devrait y avoir des intervenants pour chaque catégorie, qu'on puisse avoir des brèves sur tout l'univers du VIH et pas que des gays.