Sidaction au Maroc 12-2008 - 1er pays africain

Publié par nikita le 27.01.2009
480 lectures

Le Sidaction Maroc 2008 a permis de collecter des millions pour lutter contre le VIH/SIDA - lemegalodon.net
Mardi 23 décembre 2008 - magharebia.com

Le Maroc organise son deuxième téléthon pour collecter des fonds pour la lutte contre le SIDA. Les organisations utiliseront cet argent pour aider les victimes du SIDA et mieux sensibiliser la jeunesse du pays. Par Sarah Touahri

Le Sidaction Maroc 2008 a permis de collecter près de 7 millions de dirhams, vendredi, pour aider à la lutte contre le VIH/SIDA.

Le téléthon Sidaction Maroc 2008 a été organisé vendredi 19 décembre, avec la participation d'artistes, de personnalités du sport, d'ONG, d'experts et de responsables gouvernementaux. Avec leur aide, cette manifestation a permis de collecter 6 741 000 dirhams destinés à la lutte contre le VIH/SIDA. Cette émission en direct, diffusée sur les chaînes 2M, Al Oula et des chaînes satellitaires, a permis de sensibiliser les gens et de garantir des dons pour l'Association de Lutte Contre le SIDA (ALCS), dirigée par Hakima Himmich.

Il s'agissait de la deuxième édition de ce téléthon, après le succès de celui de 2005, lors duquel plus de 13,1 millions de dirhams avait été collectés.

Selon Mme Himmich, ces fonds sont nécessaires pour apporter des soins aux personnes vivant avec le VIH et empêcher la propagation de la maladie. Une partie des fonds collectés sera également utilisée pour financer des projets de recherche appliquée gérés par l'ALCS et ses organisations partenaires. "Nous espérons créer des centres de dépistage dans toutes les régions du Maroc", a expliqué Mme Himmich.

Pour garantir la transparence, les comptes de l'association sont régulièrement vérifiés par un bureau international d'audit, et les fonds collectés lors du Sidaction Maroc 2008 n'échapperont pas à la règle. Un Comité de Garantie de la Transparence a été constitué, qui veillera à la collecte des dons et s'assurera de leur utilisation conformément aux objectifs du Sidaction Maroc.

La soirée a alterné reportages, interventions des invités sur le plateau, micro-trottoir, témoignages, animations et variétés, ainsi que de multiples appels aux dons. Les messages de sensibilisation ont été adressés en particulier aux jeunes, qui sont les plus vulnérables à l'infection.

L'émission comportait des analyses des projets existants et des témoignages poignants de personnes touchées par le SIDA et de leur entourage. Elle a permis aux spectateurs de faire le point sur la situation épidémiologique du Maroc.

Le ministère de la Santé a enregistré un total de 2 798 cas de SIDA depuis 1986, et une faible prévalence de l'infection. Selon les estimations les plus récentes, le nombre de personnes vivant avec le VIH est passé de 14 500 en 2003 à 22 300 en 2008.

Le témoignage d'une femme atteinte du SIDA qui avait témoigné déjà en 2005 à visage découvert a été l'un des moments émouvants de ce téléthon. Fatima Abou Ali, qui a beaucoup souffert du rejet de la famille et de l'entourage à cause de sa maladie, a pu après le téléthon de 2005 vivre dans un petit appartement avec ses enfants grâce aux dons.

"Le regard de la société est très dur", a-t-elle raconté. "Il ne faut pas être ignorant. Le SIDA est comme les autres maladies. Il faut juste éviter les moyens de transmission."

L'actrice et chanteuse égyptienne Yousra, émue par son histoire, a souligné que le Maroc est le premier pays arabe à avoir lancé une telle initiative pour lutter contre le SIDA, un sujet souvent tabou dans le monde arabe.

Une opinion partagée par le chanteur algérien de raï Faudel. "C'est le premier pays d'Afrique qui ose parler ouvertement du SIDA. Il faut conjuguer tous les efforts pour éradiquer cette terrible maladie."

Le ministre de la Santé Yasmina Baddou a indiqué que le gouvernement est conscient que "la lutte contre la pandémie ne peut se faire sans un partenariat étroit avec les organisations de la société civile qui travaillent sur le terrain et connaissent parfaitement la réalité de la situation."

Soumia Benchekroun, la présidente de l'Association Soleil, qui aide les enfants atteints par le VIH, a expliqué qu'un soutien financier est nécessaire pour aider ces enfants. Elle a indiqué que 90 pour cent des enfants souffrant du SIDA étaient nés avec la maladie, et que 10 pour cent avaient été victimes d'abus sexuels ou de mariage avant leur majorité. Un total de 116 cas ont été diagnostiqués et signalés au Maroc depuis 1986, et 96 de ces enfants sont actuellement sous trithérapie à Rabat et Casablanca.