Solitude et peur...

Publié par The throne le 26.03.2014
2 236 lectures

Bonjour,
Je ne suis pas français, et ne vis pas en France non plus. J'y ai vécu. Je suis en début de traitement dans un pays d'Afrique du nord. Ce n'est pas la joie. Les molécules sont des génériques et pas de la dernière génération. Je vivais au Canada où j'ai chopé cette M...pourtant, je faisais bien attention, il a suffit d'un soir...Je ne trouvais pas de travail convenable au Canada ni l'environnement, j'ai donc décider de rentrer dans mon pays d'origine et où je pensais que tout allait bien se passer, j'ai été voir une association, et la désillusion avait commencé; j'ai compris ce que voulait dire stigmatisation à cet endroit, puis le secret professionnel inexistant, et l'anonymat aussi. Aujourd'hui, je dois faire 400km pour me procurer le traitement, à la capitale, où je risque moins d'être reconnu. Les gais ici sont les premiers à stigmatiser les pvvih et le téléphone arabe ça va vite, et bien évidemment je vis avec la peur que ma famille l'apprenne, ce qui me vaudra une rejet massif et définitif. Je ne retrouve plus d'amis après mes années d'absence, tous mariés et en famille...une maman abominable mais un travail stable...Les effets secondaires du traitement rajoutent à mes difficultés, et le stress (ou les médocs?) m'a provoqué une gastrite chronique...en tous les cas, cela fait 2 mois de traitement, et les nausées, la fatigue, l'inconfort, frissons le soir, les selles molles et douleurs abdominales sont mon quotidien. Le médecin? Elle dit que tout cela est dans ma tête...et si je dois changer de traitement, il sera encore plus compliqué. Du coup, libido 0, déprime et envie de rien...je ne sais pas où je vais avec ça...retourner vivre au Canada dans la précarité? Rester ici sans vraie prise en charge médicale? Aidez moi par vos conseils svp....

PS: je suis hautement diplômé et en France. Ma seul vraie famille (soeur) y vit.

Commentaires

Portrait de jean-rene

Essaye de venir en France, pour voir ta soeur par exemple.
Là tu pourras trouver un infectiologue qui améliorera ton état.
Tu resteras le temps que tu pourras mais au moins tu auras fait quelque chose pour ta santé.

Portrait de croquant

les douleurs abdominales et le reste j ai connu c est pas dans la téte.

avec mon nouveau traitement c est passé

ah c est médecins ils se débarrassent vite des malades avec leurs 'c est dans la tête'

Portrait de oursin

je suis aussi de l afrique du nord suis sous traitement depuis plus d un mois au debut c etait la forme mais la fatigue bouche seche etourdissement perte d apetit envie de rien je ne sais quoi faire ...as_tu trouve une solution?la suis sous duovir deux comprimes l un a 8h du matin l autre a 20h et stocrin un comprime a 22h.que faire pour la fatigue cela me gene terriblement et les migraines aussi