traitement = prise de poids ?

Publié par Ronnie le 04.08.2011
2 831 lectures

Je n'ai pas de pèse-personne chez moi, donc pas l'occasion de vérifier souvent mon poids, ce qui a donné lieu à une désagréable surprise dernièrement. Vers le milieu de l'année dernière, je pesais 68kg. Plus tard quelque temps après l'instauration du traitement (Reyataz+Norvir+Kivexa), lors d'une consultation médicale on me pèse : 70kg... le week-end dernier, je profite d'un pèse-personne qu'un ami de passage avait amené chez moi pour vérifier le poids de ses bagages avant de prendre l'avion : 73kg ! Deux jours après, ce poids m'a été confirmé chez quelqu'un d'autre.

Bref, j'ai pris 5kg en un an, alors que je fais de l'exercice quasi quotidien, et continue de manger à peu près équilibré. Je m'étais rendu compte que mes pantalons tendaient à être plus serrés au niveau de la taille, et plusieurs personnes m'avait dit spontanément que j'avais grossi un peu, je commençais à me douter que quelque chose n'allait pas. 

Je ne peux pas m'empêcher de penser que le traitement en est la cause principale, mais ça pourrait être aussi dû au stress que j'ai subi depuis l'année dernière : séropositivité, appréhension du traitement, problème de cohabitation avec mon colocataire, soucis professionnels divers.  

Si vous avez un avis, n'hésitez pas 

Commentaires

Portrait de bluetooth

bluetooth

Salut effectivement je confirme nous sommes sujet a la lipodistrofie j'ai moi meme pris ennormement de poids mais bon il vaut mieux cela que le contraire par contre je suis ne higienne den vie et me maintient en ne melangeant pas les fecullants à la viande ou plus exactement les proteinnes et çà vas je degonfle hihihihi! bon courrage

Portrait de klaatu

Pour la prise de poids je te confirme.

Traitement Norvir, Truvada et reyataz.

 

Lorsqu’en novembre 2010 je fus hospitalisé mon poids était de 48-49 kilos et c’est à ce moment que j’appris ma séropositivité. À ce jour, je fais dans les 67 kilos poids que j’eus il y à peu près 3-4 ans au meilleurs de ma forme (pratique de sport et orgies de beignets). Les 3-4 ans correspondent selon les docteurs à l’ancienneté de ma séropositivité dont je n’avais pas connaissance et qui me fit fondre lentement durant cette période.

 

Selon mon docteur et l'équipe de mon suivi médical, ce n’est pas pour rien que tous nous conseillent de faire de l’exercice et de manger de manière correcte et cela pour justement réguler notre poids. Il ne faut pas oublier non plus que les petits comprimés certes nous aident à contenir le trucmuche mais qu'ils ont aussi quelques conséquences sur l’équilibre de notre organisme.

 

En attendant mieux bien sûr je te souhaite le meilleur.
Portrait de Ronnie

J'avais déjà entendu parler de cette prise de poids, en fait surtout sur des sites américains ( http://www.thebody.com/ ), mais je croyais que ça ne me concernait pas : les séropositifs américains, du fait de leur sécurité sociale assez indigente, ont tendance à retarder le traitement, à frôler l'état sida, aussi lorsque le traitement est lancé, la prise de poids se fait naturellement car le corps était habitué à dépenser beaucoup de calories pour combattre l'infection, donc à absorber plus de nourriture, d'autre part les américains mangent souvent mal. Or mon traitement a été précoce (moins d'un an après contamination), et je mène une vie saine (activité physique, régime alimentaire varié, très peu d'alcool, pas de tabac)

Une chose me met en rogne : ici en France, mon infectiologue n'a jamais évoqué la possible prise de poids, ne retenant comme effet secondaire que le possible jaunissement de la peau et du fond de l'oeil sous l'effet du Reyataz, ce qui a d'ailleurs été modérément le cas... En avril, mon bilan sanguin était bon, c'est tout ce qui l'intéressait. Il a été même fichu de prétendre, devant des résultats négatifs d'examens médicaux, que les paresthésies qui touchent le bas de mon corps depuis janvier (fourmillements, sensibilité atténuée, etc...) relèvent du psychosomatique, ...facile non ? (alors que neurologue consulté par la suite pense sérieusement à un syndrome de restauration immune). 

Concernant la prise de poids, j'entends déjà sa réponse à la prochaine consultation : c'est normal, vous prenez de l'âge (j'approche de 40 ans), et vous êtes stressé par le traitement (personnellement le stress me fait maigrir, d'ailleurs j'ai intégré le traitement de façon très positive)

Portrait de Ronnie

Cet après-midi, je suis allé voir mon médecin traitant, qui connaît bien le VIH. Selon lui, ma prise de poids ne vient sûrement pas de mes médicaments, selon lui les nouveaux traités se plaignent tout autant de perte de poids. 

Il reprend l'idée que j'ai citée précédemment, qu'après l'instauration du traitement j'aie continué de manger autant, alors que mon corps dépensait moins de calories, d'où stockage graisseux. 

Autrement dit, je vais devoir faire plus attention à ce que je mange, en qualité comme en quantité, et/ou faire plus d'exercice.... 

Je publierai un autre billet dans quelques semaines pour dire si ça a porté ses fruits. 

Portrait de romainparis

"Il reprend l'idée que j'ai citée précédemment, qu'après l'instauration du traitement j'aie continué de manger autant, alors que mon corps dépensait moins de calories, d'où stockage graisseux."

C'est pertinent.

Les lipo(s) sont un phénomème plus complexe qu'une simple prise ou perte de poids, elles ne se mesurent pas à cela (variation de poids) mais à une variation (mutation?) morphologique qui touche plus que la graisse. 

Portrait de lupi00

Heu perso, en un an de traitement j'ai certe vu mon poids regrimper après une grosse perte juste avant ma détection mais depuis, j'ai réussi à repèdre ces kilos en trop sans trop de soucis et d'effort donc je ne pense pas que cela soit directement lié au traitement. Enfin, cette remarque n'engage que moi bien entendu :)
Portrait de carotte

rhooooooooooo j ai pas du tout envie de prendre du poids....mon doc ma dit que non que c etait pas lié a voir ...j ai commencé mon traitement mais j entame un regime illico