Un profil en travaux (man at work)

Publié par Ferdy le 04.12.2011
171 lectures

c'était presque décidé, je souhaitais changer l'aspect de ma page d'accueil, ôter cette tapisserie qui finit par sentir la nicotine pour la remplacer par une autre, et puis aussi modifier ma galerie de photos qui n'a jamais été renouvelée depuis le jour de mon installation sur le site, trouver une autre référence pour me définir, maintenir en revanche ma date de naissance, ma désorientation sexuelle, ma petite histoire résumée en trois lignes, préciser que j'accepte les tickets-restaurant, inscrire en lettres colorées sur la vitrine "Ouvert 7 j/7 - et sur rendez-vous", afficher un planning détaillé de chacune de mes actions en temps réel, apposer l'adhésif gay friendly 2012, changer tout le mobilier, revoir la carte, par exemple dans le menu à 15,90 €, vous paraît-il normal qu'en plus de l'entrée et du plat du jour soit aussi comprise ma fameuse crêpe suzette ? tout était à revoir,

homme athlétique, sportif et très grand pour son âge, ch tout à l'opposé, mais c'est ouvrir la boîte de Pandore, non, conserver cette attitude morne et indémodable, ce côté brasserie traditionnelle, bar à vins, moules-frites, pourquoi pas, 

revenir vers de l'authentique, de la philosophie du terroir, citer Gilles Deleuze entre deux recettes de cuisine, être abonné à Gala, mentir un peu sur mon âge, j'y avais bien pensé, mais me rajeunir avec tant de souvenirs, chacun en aurait percé la supercherie,

créer d'agréables messages de soutiens amicaux sur mon livre d'or, "Ferdy for ever", quelque chose comme ça, 

ou bien alors, tout laisser en l'état,

ne toucher à rien, laisser les araignées y tisser leurs toiles, maintenir une image censée me représenter, alors qu'elle date déjà d'un peu plus de deux ans, 

s'être lassé même de mon avatar en forme de bestiole bicolore dont je n'ai jamais pu comprendre à quelle espèce il avait bien pu appartenir, mais s'attacher à sa représentation,

tout laisser en l'état, dans son jus, a ceci de tentant que ça n'oblige pas à aller fouiller dans les albums photos, ni dans les bouquins pour y trouver une citation flatteuse, l'ensemble me paraît d'une belle austérité, ma page d'accueil est déjà un rempart,

j'ai reçu cette semaine dans Turbulences des messages qui m'ont touché, des personnes qui s'expriment pour dire qu'ils apprécient de me lire, sans oublier celles que cela irrite, je reçois tout cela dans un même plaisir, et j'aimerais pouvoir les en remercier individuellement,

alors, l'histoire du chantier, on verra ça peut-être pour l'année prochaine

Commentaires

Portrait de into the wild

tu veux un coup de main pour les travelots

(nan là c trop into the wild)

desolé fredy, il est parfois incontrolable Moqueur

affectueusement

Portrait de into the wild

fredy,

ferdyPerplexe