VHC - Coming out

Publié par Keals le 16.06.2009
2 403 lectures

 

 

Un mois et deux semaines de traitement.

Aujourd'hui j'avais rendez-vous avec la virologue. Un rendez-vous important pour moi.

- Après un mois de traitement, on vous demande de faire un bilan afin de voir si le traitement marche. Ma charge virale étant devenu indécelable, je pouvais espérer que c'était le cas. Néanmoins l'entendre dire de la bouche de son virologue s'est quand même plus rassurant non ?

 

Après un rendez-vous plutôt positif, je suis ressorti de l'hospital avec un double effet kisscool.

J'étais soulagé ! En effet, le traitement marche et cerise sur le gateau au lieu des 6 mois de traitement prévue je ne vais en faire que 4.

Mauvaise nouvelle, mon traitement se termine fin août ; hors je serais en vacances chez mes parents. Une seule chose s'impose.. leur dire. 

 

Petit historique.

e suis seropositif depuis 2002 et mes parents l'ont su dès le début. Ca n'a pas été simple pour eux, mais ils ont toujours été à mes côtés. Depuis maintenant quelques années mon traitement ne me cause plus du tout d'effet secondaire, et fait partie intégrante de ma vie.

Néanmoins, je ne peux pas empêcher mes parents de se faire un peu de souci pour moi.

En janvier 2009, j'apprends ma co-infection VIH-VHC. Bordel de merde.. j'ai bientôt 30 ans et je me devais d'éviter ce fardeau à mes parents... tout du moins le garder le plus longtemps pour moi ! 

 

Mais quel est le bon moment pour l'annoncer à ses parents ? 

 

Les mettres devant le faite accomplie pendant les vacances ?

Au risque de leur gâcher les vacances et les miennes par la même occasion. Je n'en prendrais pas le risque. 

Leur annoncer un week-end ?

Ils bossent dure toute la semaine... je m'en veux déjà de leur pourrir leur seul moment de repos. 

Le lundi soir ?

Non c'est trop tôt... les Hommes n'aiment pas retourner au travail le lundi, ce n'est pas avec une mauvaise nouvelle à gérer en plus que cela va arranger les choses !

 

Bref après avoir retourner la situation dans tous les sens, je me suis décidé pour ce soir 19h30 !

Je vais vous éviter la conversation que j'ai pu avoir avec ma mère... un peu trop longue, mais en résumé, l'information que j'avais a délivrer est bien passé. Bon je ne vous jurerais pas que ma mère ne se fait pas un peu plus de souci maintenant, mais je n'ai pas eu de pleure, de cris ni d'engueulade. En même temps, j'avais tout préparé pour la rassuré. un bilan positif, un traitement écourté et une voix dynamique au téléphone... Certes je suis sous anti-dépresseur à cause de l'Interferon mais c'est pas pour autant que je suis dépréssif :)

 

Enfin voilà, je me sens un peu plus léger depuis quelques minutes. Un poids que j'assumais depuis janvier. Un poid qui s'était mélangé à ma vie de tous les jours.

Pourtant, ce soir, après ce coup de fil, je me sens plus serein.

 

Bises à tous

Keals 

Commentaires

Portrait de fekomunra

courage,t'es sur la bonne voie

prends soin de toi 

Portrait de frmek

Néanmoins, en théorie, meme si le traitement a du répondant, le traitement minimum requis est de 6 mois. Perso, ça fait plus de 3 mois que je suis en traitement vhc, avec une charge virale indetectable au bout de 2 mois peut être même un peu avant et ma doctoresse a discuté avec les hépatologues, et il y aurait surement un prolongement de traitement de 6 mois soit 1 an. A voir encore ...

Après cela dépend effectivement de ton génotype (2-3) plus facile à traiter, et de la vision globale de ton dossier médical vhc. Pour ma part génotype 4.

Bon courage pour la suite du traitement !

Bien à toi, 

Portrait de nathan

Keals et Frmek, est-ce que vous savez comment vous avez pris ce virus HVC, son mode de transmission en ce qui vous concerne ? Merci.
Portrait de frmek

Sexuel pour ma part, je pense que j'ai abusé des bonnes choses, et j'ai été puni ! lol

Maintenant je suis devenu un garçon sage :)

Portrait de nathan

Frmek merci pour cette info et pour ta franchise. Mais des chercheurs ont montré que le VHC était en faible quantité dans le sperme (Necker) et donc il y avait peu de risques de contamination puisque de nombreux porteurs du VHC hétéro ne contaminent pas leur partenaire. Cependant, dans certaines conditions, cette transmission serait possible. Lesquelles dans le cas de rapports anaux passifs ? Tu en sais quelque chose ? Ce n'est pas par curiosité mais je dirais par prévention... On parle en effet d'une forme d'épidémie de VHC dans la communauté gay, en particulier à Paris.

Frmek j'espère toutefois que tu ne t'es pas fait moine depuis.

Merci encore.

Portrait de frmek

Le mode de transmission du vhc demeure assez flou, néanmoins, nous savons qu'aujourd'hui, il est possible d'être contaminé par relations sexuelles, souvent dite "hards" cependant, il suffit de micro lésions chez les deux partenaires, ou/et présence d'ist(s) pour favoriser la contamination. Biensur le sperme peut être vecteur mais à moindre risque.

Il y a risque surtout lorsque la charge virale de l'hépatite est élévée soit supérieure à 800 000 Ul diront certains, ajouté à ce que je viens d'écrire juste avant. 

La forte épidémie concerne les gays séropositifs en majorité, ayant des pratiques sexuelles "barebacking" je dirais, et sur Paris et la RP. 

Voici d'après moi ce que je pense de la transmission du vhc, cela dit c'est mon avis personnel, néanmoins entrecoupé d'éléments recherchés. Je suis en relation permanente avec ma doctoresse à l'hopital et je bosse dans la santé publique, cela peut aider. 

Oui il faudrait améliorer la prévention du vhc chez les gays séropositifs continuant à pratiquer le "bareback" surtout !

Enfin pour répondre à ta question je pourrais être à la limite de rentrer dans les ordres ;) cependant ce n'est pas d'actualité. L'ératication du vhc avant tout, et il n'y a que le temps qui peut prouver une guérison. 

J'espère t'avoir éclairé à ce sujet ! 

Portrait de nathan

Je te remercie Frmek pour ces infos. Tiens-nous stp au courant des informations complémentaires que tu pourrais glâner... Je suis certain que je ne serai pas le seul intéressé à te lire.

(Tu me rassures à propos des ordres. Je t'imagine mal seul la nuit dans une cellule.)

Je ne te souhaite que du bon pour la suite de ton traitement.

Portrait de Keals

POur ma part ce fut sexuelle aussi.

Et je précise que je ne pratique pas le hard... mais suffit que tu sois ds une touze pour que tout se melange, le sang aussi...

Bref moi aussi je deviens sage mdr :))

Et j'ai toute confiance en ma virologue.. mais je vous tiendrais au courant :)

A plus les meks 

Portrait de Keals

Sexuelle aussi...

Tu vas en touze, tu te fais baiser et du coup tu as ton cul un peu irrité. Un mec te fou un doigts dans le cul, doigts qu'il avait mis avant dans un cul irrité lui aussi d'un mec ayant l'hépatite C.  Il aura suffit d'une micro gouttelette de sang sur son doigt pour te transmettre le virus 

Portrait de Meliah

....se fait uniquement par le sang .Mon mari vient d'avoir la confirmation de sa guérison (10 mois après l'arrêt du ttt VHC ,avec la panoplie totale ) . Hurray ! Un an de rien, d'hyperasthénie et de quasi-anorexie (20 kgs en moins...) .

  Nous faisons l'amour depuis  19 ans sans préservatifs ,donc si j'avais dû chopé l'hépatite C , je l'aurais forcément eue .

  Les garçons ,l'hépatite se transmet de sang à sang et il est fortement recommandé d'éviter les risques (BBplaces ) ;mais arrêtez de dire que votre contamination a été sexuelle ! Celà risque de provoquer des quiprocos pour des personnes jeunes et peut-être pas bien au courant . Quant à la microgoutelette ,c'est non ! pourquoi pas les larmes d'adieux ou la salive ,comme on disait à la pré-histoire de la maladie !

  Be Careful !!!!!!!!!!

  bises de meliah

Portrait de Keals

Meliah, je t'assure, c'est ma virologue qui m'en a parlé. Et je ne pense pas qu'elle divague. Le milieu gay et le milieu hétéro est quand même différent. Et je parlais de plaies dans les deux cas... si ton mari n'a pas de plaie ni toi il n'y a pas de raison d'être infecté.