Vous avez dit quoi ??? Retraite ???

Publié par frabro le 23.09.2019
947 lectures

Bon, il faut bien le dire c'est avec un certain plaisir que je plonge dans la composition de mes dossiers de demande de retraite. C'était pas gagné d'avance d'y arriver !

Donc, la décision est prise, j'arrête de travailler le 31/12/2019 et serais retraité à partir du 1er janvier 2020. Avec une retraite à taux plein, qui plus est ! Bon, d'accord, c'est déjà pensé depuis un certain temps, j'avais prévu de partir fin mars 2020 mais là je n'en peux plus et il vaut mieux que j'arrête. Non que le vih me complique particulièrement la vie, mais avec l'âge se sont ajoutés d'autres soucis de santé qui n'ont rien à voir mais qui, cumulés, me font admettre que je ne suis plus en état d'occuper à temps plein le poste à responsabilité où je suis depuis près de treize ans. Je suis déjà en mi-temps thérapeutique depuis près d'un  an, et, après mon corps, c'est la CPAM qui dit stop  et m'envoie gentiement à la porte d'à coté (celle des caisses de retraite).

Quand je vois le chemin parcouru depuis l'annonce du vih en 1991, et avec lui une espérance de vie de deux ans (dixit mon médecin d'alors...), je pense que je ne m'en sort finalement pas si mal ! Laughing

Depuis dix ans, je vis coupé en deux : dans l'Oise pour mon travail, dans la Drôme pour ma vie avec mon compagnon devenu mon mari depuis près de cinq ans. J'ai le regret d'annoncer à la SNCF que je vais cesser de l'engraisser avec mes fréquent aller/retours Creil-Montélimar ! Tongue Out

Bon, encore pas mal de choses à faire : remplir les dossiers, fournir les pièces demandées, résilier l'appartement et tout ce qui va avec, le vider pour le 31/12, faire le tri entre ce que je voudrait garder (mais où mettre tout ça ? notre maison est déjà pleine...) et ce dont je vais me débarrasser. Bref, ces trois mois vont être bien remplis. Et puis, il faut trouver dans la Drôme un médecin traitant, un infectiologue, un cardiologue, un  pneumologue...

Ce que je vais faire après ? Pour le moment je n'en sais rien. Me reposer d'abord, puis trouver des occupations associatives et/ou humanitaires pour ne pas rester à rien faire et me sentir encore utile.

Solidairement,

François

 

françois

 

Commentaires

Portrait de jl06

Si tu le peut trouve toi des occupations ... indispensable ! tu risque de trouver le temps trés trés longt ...

lance toi toi dans la fabrication du nougat artisanal (je rigole ).... 

la je rentre des vendanges en Alsace ,  faut  bouger  un max pour moi ! (si les planètes  sont réunies ) enfin pour moi ...

bonne retraite 

jl

 

Portrait de cbcb

et oui, ça arrive, le temps passe vite (parfois) !

Bonne retraite et profites-en bien !
(on ne se connaît pas trop mais d'après ce que j'ai entendu dire,  tu la mérites)