Y'a quelqu'un qui m'a dit ...

Publié par Osmin le 16.02.2010
1 151 lectures

Un ami totalement écoeuré de s'être fait (en son innocente naïveté), contaminé suite à son inconséquente bravade de certaines règles élémentaires de préservation, m'avoua s'être délibérément voilé la face et d'avoir eu ainsi le sentiment d'avaler les couleuvres du diable.
 Il entra alors dans une colère noire et se mit à vitupérer à qui voulait l'entendre :
 " Suppôts de Satan ! Instruments de la mort ! Vous abrégez la vie des autres et sans scrupules vous semez la destruction autour de vous ! "
L'ayant pris dans mes bras pour le consoler et lui permettre de rester entier, et de ravaler le cri de son sombre sanglot, je lui rappelai alors ces sages propos de Mohandas Karamchand Gandhi :

" Frère n'oublie jamais que colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension. Bonne compréhension, entre autre, de ceux que tu viens injustement de blâmer ."

Reconnaître ses torts est l'entrée de la voie de sagesse, ajouta alors, parait-il, le Maitre, avant de relever son dhoti sur son épaule.

Commentaires

Portrait de Osmin

  Satyagraha (du Sanskrit सत्याग्रह) ou « étreinte de la vérité »

Namaste !

  C'est un jour comme un autre, et pourtant...

Portrait de RedBlood

la première réaction aux problèmes (n'importe lesquels) est souvent la colère, vient après la reflection.

Le bouc émissaire, c'est plutôt une bonne chose, ça permet d' évacuer ce surplus d'émotion pour éviter de somatiser . 

je suis sur que ton ami trouvera les bonnes réponses de la provenance de son malheur , et par conséquence les bonnes attitudes pour l'avenir.

en tout cas, il est pas forcément facile d'avoir la bonne réaction face à de telle détresse, mais je sais que tu sera de bons conseils(voir lui influencer la bonne voie).

Portrait de Osmin

RedBlood wrote:
Le bouc émissaire, c'est plutôt une bonne chose, ça permet d' évacuer ce surplus d'émotion pour éviter de somatiser . 

 je suis sur que ton ami trouvera les bonnes réponses de la provenance de son malheur , et par conséquence les bonnes attitudes pour l'avenir.

En tout cas, il est pas forcément facile d'avoir la bonne réaction face à de telle détresse, mais je sais que tu sera de bons conseils (voir lui influencer la bonne voie).

  •  Certes le bouc émissaire joue en effet un rôle bienfaiteur par rapport à l'entourage, voire la société tout entière. Le gros problème c'est que le bouc émissaire, même s'il est du signe du bélier n'en est pas moins un être humain en l'occurence... et que lui il n'a pas de bouc émissaire à sa disposition, bien souvent, pour éviter de somatiser.
  • Donc je suis d'autant plus d'accord avec toi : il n'est jamais facile d'avoir la bonne réaction face une telle détresse, une chose est certaine : " la colère est mauvaise conseillère !" Rejeter sa propre faute sur quelqu'un d'autre ne sert qu'à prolonger le cercle des souffrances...
  • Mais mon ami, ne t'inquiètes pas pour lui, est déjà sur la bonne voie de l'apaisement car il s'est mis à suivre l'enseignement de quelques sages indiens dont le Mahatma Gandhi, qu'il se plait à citer, à son tour, pour aider ses amis, au lieu de désigner des coupables pour ses propres erreurs.
  • La tolérance par rapport aux faiblesses, parfois passagères, des autres aide également à ne pas céder trop facilement à la colère.