Yourope Transgenre le troisième sexe en Europe

Publié par Sisang66 le 20.08.2016
535 lectures

En quelques décennies, la situation des personnes gay, lesbiennes, bisexuelles et transsexuelles (LGBT) s'est considérablement améliorée en Europe, et on ne peut que s'en réjouir. Les transgenres, en particulier, sont beaucoup plus visibles aujourd'hui dans la culture populaire qu'il y a encore quelques années. Ainsi, des sportifs et des musiciens se déclarent transgenres ; un mannequin trans est devenu l'égérie de Givenchy et un autre a posé en couverture de Vogue. En Suède, on utilise couramment le pronom personnel neutre hen pour désigner tous ceux qui ne s'identifient ni aux hommes ni aux femmes. Et sur Facebook, on peut préciser son identité de genre (« queer », « trans » ou « cisgenre ») dans son profil. Lentement mais sûrement, le législateur suit le mouvement. Il y a un an, Malte a adopté une loi qui confère à chaque citoyen le droit de définir sa propre identité, sans examen médical ni traitement ou opération préalable. C'est tout le contraire - comme souvent - en Turquie. Il ya bien des concours de beauté trans, mais 37 personnes transgenres ont été assassinées entre 2008 et 2014. Comment est-ce possible ? Yourope pose la question : l'Europe est-elle prête pour le troisième sexe... voire le cinquième, et pourquoi pas le dixième


Lien