Un compagnon de longue date

Mots clés  : discrimination

Coucou tout le monde !

Ca fait longtemps que je ne suis pas venue ici...
J'ai l'impression d'écrire ça à chaque fois ! lol

Il y a une heure, j'ai été victime de discrimination, chez un dentiste qui a tout simplement refusé de m'ausculter et de me soigner malgré une dent cassée et un rdv pris sur Doctolib.

Je suis séropo depuis 18 ans, et aussi loin que je me souvienne, ça fait vraiment un sacré bail que je n'ai pas vu ça...
Surtout venant du monde médical...

Je suis ressortie de là contrariée, et une fois dans ma voiture j'ai craqué... J'ai pleuré jusqu'à chez moi, 25 minutes de trajet. Je me suis sentie doublement victime.
Déjà on ne choisit pas de chopper ça, mais en plus de ça on est encore victime de discrimination derrière.

Par contre, nous sommes presqu'en 2022, je ne pensais pas que ça éxistait encore à ce point.

D'autant plus que sur la fiche de renseignement j'ai précisé être sous Genvoya.

Bref... J'avais besoin de vider mon sac... 
J'ai tellement envie de les dénoncer... 
Mes enfants vont rentrer et me demander comment ça s'est passé, je vais dire quoi ?

C'est malheureux de cohabiter dans ce monde avec des gens comme ça... Qui nous font nous sentir sales en nous jetant comme des malpropres...

A part ça, je vous souhaite une super journée, en plus c'est vendredi ! 

Commentaires

Portrait de tomanonyme

Il y a deux mois je me suis cassé une dent en mangeant.

J'ai appelé 5 cabinets differents car je n'ai pas de dentiste attitré.

Les 4 premiers m'ont refusé.

Le 5ème m'a simplement demandé si j'etais indetectable.

Finalement on a fait un plan complet ppour refaire tous les petitss defaut et debut de carries.

Je le vois une fois par mois et sans obligations d'horaire spécifique ou autre.

 

Je prend ce virus comme un merveilleux filtre anti-cons. 

Portrait de frabro

Ton témoignage correspond exactement à ce que je pense et ce que je vis.

Je n'ai jamais eu de refus de prise en charge lié au VIH, mais après mon déménagement difficultés à trouver des praticiens (dentistes ou autres...) qui acceptent les nouveaux patients. Heureusement, j'ai trouvé queqlu'un de bien et suis en soins pour la pose d'un implant et ça se passe très bien.

Ne pas confondre le refus des nouveaux patients avec de la discrimination anti VIH !

 

Portrait de Tony54100

SUIS-JE DANS L’OBLIGATION DE RÉVÉLER MA SÉROPOSITIVITÉ À MON DENTISTE ? 

La question et les propos suivants sont extraits d’appels reçus par les juristes de Sida Info Service :

Non ; de plus, si votre dentiste essaie d’obtenir des informations sur votre état de santé de votre médecin traitant, sans votre consentement, il encourt (de même que ledit médecin traitant) des sanctions professionnelle, pénale et/ou civile (atteinte au secret médical).
Toutefois, il est dans votre intérêt de donner au médecin, toutes les informations que vous estimez nécessaires pour être soigné.

Références juridiques : article R. 4127-206 du Code de déontologie des chirurgiens-dentistesarticle 226-13 du Code pénalarticle 1382 du Code civil.

Portrait de Myal

Attristé par un tel comportement de ces dentistes... 

Mais vraiment surpris que vous les mettiez au courant pour votre séroposivité !! 

Comme mentionné plus haut vous n'êtes en aucun cas obligé de le révéler.. 

Une x indétectable celà ne regarde que vous puisque vous ne présentez aucun risque pour les autres.

Bon courage 

Portrait de diamsss

 

Bonjour,

En fait, j'ai cru bien faire en remplissant le formulaire de renseignements sur lequel était demandé si l'on a un problème de santé, sur lequel figurait une liste et qui demandait sous quel traitement on est.

Je me suis dit qu'au moment de régler, lorsqu'ils verraient le 100% ils me demanderaient à quoi ça correspond, comme partout, donc j'ai cru bien faire.

Maintenant en sachant ça, je n'informerait pas le prochain et si on me pose la question, je dirais juste que ça n'est pas en rapport.

 

Portrait de diamsss

Tony54100 wrote:

SUIS-JE DANS L’OBLIGATION DE RÉVÉLER MA SÉROPOSITIVITÉ À MON DENTISTE ? 

La question et les propos suivants sont extraits d’appels reçus par les juristes de Sida Info Service :

Non ; de plus, si votre dentiste essaie d’obtenir des informations sur votre état de santé de votre médecin traitant, sans votre consentement, il encourt (de même que ledit médecin traitant) des sanctions professionnelle, pénale et/ou civile (atteinte au secret médical).
Toutefois, il est dans votre intérêt de donner au médecin, toutes les informations que vous estimez nécessaires pour être soigné.

Références juridiques : article R. 4127-206 du Code de déontologie des chirurgiens-dentistesarticle 226-13 du Code pénalarticle 1382 du Code civil.

En fait, comme j'ai dit dans l'autre commentaire, je pensais bien faire. D'autant plus que je n'ai jamais eu de soucis et ce n'est pas le premier dentiste sur je vois en 18 ans...

 

Portrait de diamsss

frabro wrote:

Ton témoignage correspond exactement à ce que je pense et ce que je vis.

Je n'ai jamais eu de refus de prise en charge lié au VIH, mais après mon déménagement difficultés à trouver des praticiens (dentistes ou autres...) qui acceptent les nouveaux patients. Heureusement, j'ai trouvé queqlu'un de bien et suis en soins pour la pose d'un implant et ça se passe très bien.

Ne pas confondre le refus des nouveaux patients avec de la discrimination anti VIH !

 

Bonjour,

Oui je suis tout à fait d'accord avec vous...
Sauf que là elle a été très claire, le problème n'est absolument pas que je sois une nouvelle patiente, c'est juste que je suis séropo. Elle l'a dit clairement, que les gens comme moi doivent être reçu en dernier dans la journée car après il faut tout désinfecter. Déjà je me suis dit "mais c'est pas ce que vous êtes sensés faire pour tout patient déjà ?".
Elle m'a dit que si je veux je n'ai qu'à prendre un autre rdv un soir à 19h mais que là, de suite, elle ne pouvait pas me soigner.

 

Portrait de diamsss

tomanonyme wrote:

Il y a deux mois je me suis cassé une dent en mangeant.

J'ai appelé 5 cabinets differents car je n'ai pas de dentiste attitré.

Les 4 premiers m'ont refusé.

Le 5ème m'a simplement demandé si j'etais indetectable.

Finalement on a fait un plan complet ppour refaire tous les petitss defaut et debut de carries.

Je le vois une fois par mois et sans obligations d'horaire spécifique ou autre.

 

Je prend ce virus comme un merveilleux filtre anti-cons. 

Bonjour,

Oui c'est sûr que du coup ça filtre...
Mais j'avoue que ça m'a ruiné le moral et que du coup je n'ai pas repris de rdv ailleurs non plus.
Maintenant que je sais que je ne suis pas obligée de leur dire, ça rendra la chose plus facile mais j'ai eu un peu de mal à accuser le coup.

Parce que si le dentiste me dit ça, ma gynéco devrait dire quoi ?
Et le chirurgien qui m'a opérée récemment...

Enfin bref...

Merci à tous pour vos témoignages, j'aurais appris quelque chose et je me sens moins seule.

 

Portrait de serofqdv

Bonjour à tous,

Je ne comprends pas bien le débat et le sujet, pourquoi dire à son dentiste qu'on a le VIH ? à moins de subire une grosse opération (et encore) je ne vois pas l'intérêt d'en informer le dentiste, et s'il demande, pourquoi ne pas dire non tout simplement ? 

Portrait de frabro

Pourquoi dire, pourquoi ne pas dire... Vous en êtes encore là après 40 ans d'épidémie et de débats ?

C'est aussi archaïque que la position de la dentiste qui dit que les séropos doivent passer en dernier ! En effet, la désinfection du matériel doit être systématique après chaque patient.

Le dire est naturel en ce qui me concerne, je ne me pose jamais cette question et en trente ans de séropositivité je n'ai jamais connu de refus de soins de la part de qui que ce soit. Par contre, j'ai toujours établi un climat de confiance avec chaque praticien, ce qui facilite beaucoup la relation thérapeutique.

A vous de voir... sachant qu'en lisant votre carte vitale le 100 % apparaitra et que vous risquez la question.

Portrait de avenger

Salut a tous,

Personellement je le dis que cela plaise ou non, j'ai jamais baisser la tete et les yeux sur le fait que je suis homo et seropositif ,donc c'est pas a presque 60 balais que je vais changer

Par contre le vih fais le " tri" dans ses connaissances en fait c'est un excellent filtre a con.

av.

Portrait de serofqdv

Evidemment  qu'il ne devrait pas y avoir débat. Mais quand la solution est aussi simple que ne rien dire, autant rien dire. Jamais un dentiste ne m'a posé la question sur l'ALD et jamais ça m'est venu à l'idée de lui en parler. S'il pose la question, la réponse ne le concerne tout simplement pas puisque c'est pas lui qui nous soigne. 

Ma famille, mes amis sont au courant, beaucoup de mes médecins également. Je n'ai aucun problème avec ça. 

Cela n'a rien à voir avec le fait de cacher ou avoir honte. Pourquoi s'infliger un potentiel refus d'un soignant qui n'a aucun intérêt à le savoir ?

Si vous essuyiez des refus, arrêtez de le mentionner, c'est votre droit.

 

Portrait de avenger

au bout de 40 ans d'épidemie ont devrais justement pouvoir le dire sans que cela poses des problemes.

Et si ont doit passer en force ,alors pas d'hésitations!!!

Portrait de Jacques92

Perso j'ai recule mon rendez-vous chez le dentiste de peur d'une réaction négative de celle ci. Mais quand je lui ai expliqué elle m'a répondu " mais pourquoi, il n'y a pas de raison de ne pas se faire soigner quand on est porteur du vih" et la j'avoue que j'ai été emu devant sa gentillesse. 

Pour ma part je dis a tous mes soignants que je suis porteur du vih, et tous me remercie de ma franchise. Cela renforce également la confiance entre nous.

Portrait de Backonthestage

Pour ma part, je ne parle jamais de ma séropositivité à des soignants, sauf à mon médecin traitant et la spécialiste qui me suit à l'hôpital 2 fois par an, car je ne vois pas en quoi cela les regarde, étant donné que je suis indétectable depuis 2015 avec 0 copie.

Bonne soirée

Portrait de K-rim

Salut à tous,

Pour ma part mon dentiste qui me suit depuis mes 20ans ne m'a pas refusé. J'appréhendais pour rien, il à été super sympa et m'a dit qu'il fallait simplement que le praticien désinfecte son matériel comme pour tout les patients rencontrés :)

Par contre en discutant, il a déjà refusé des patients qui ont un 100% sans dire leur maladie pour lui c'est un manque de confiance et de respect...

Après moi le plus difficile c'est de le dire ou de ne pas le dire... Ahaha

Bonne journée à tous