Un compagnon de longue date

Mots clés  : contamination vih

J’ai appris il y a deux semaines que j’etait Séropositif lors d’un Check up sanguin suite à un burn out. Cependant voilà la transmission sexuelle paraît impossible au vue des estimations données par le corps médical et ce que je sais avoir fait et quand. J’ai 25 ans j’ai intégré les études de mes rêves ou je m’en sors plutôt très bien, mes amis mes camarades et mes prof croient en moi en mon « talent » mais je suis encore en train de me demander si je dois me battre et accepter le traitement ou si je dois laisser la maladie m’emporter. Je viens d’un milieu social dur et modeste et je me bat depuis tout petit pour sortir de cette spirale infernale qu’est la vie des gens qui ne sont personnes. Mais voilà je crois bien que je n’ai plus le goût de continuer l’aventure c’est égoïste j’en suis conscient mais pour une fois j’ai l’impression  De m’écouter Réellement ... peut importe le choix que j’ ai a  faire (traitement ou pas) j’ai peur pour la suite. La seule raison qui me fait douter c’s La souffrance que ça causera à mes parents et mes amis ... Est-ce « normal » de passer par cette phase la après découverte de sa contamination ? Que faire pour retrouver goût à la vie ?

Commentaires

Portrait de Tony54100

Salut , je t ai envoyé un message privé si tu veux discuter . 

Portrait de hellow

 

tu te dois de te battre, et fais-le pour toi

Courage

Portrait de didfie

Salut

Oui tu dois te battre. Certes j'ai 58 ans et séropo depuis 6 ans.

Mais être séropo ne t'empêche pas de bosser (je suis cadre sup ) et cela ne t'empêche pas d'être amoureux (j'ai un amant depuis 3 ans). Oui on se pose des questions quand on apprend sa S+ . Mais la vie mérite d'être vécue surtout à ton âge et vu tes capacités. Avance à fond . Tu verras tu réussiras malgé ta S+ . Crois en toi.

 

Portrait de vivalavista

je ressent de la détresse dans ton message, c’est un choc d’apprendre sa séropositivit, mais il faut vraiment relativiser 

t’as vie n’est en aucun cas fini , mais comme beaucoup de monde en dents de scie, un coup ça va, et le lendemain le moral a zéro ... ça arrive oui..

je suis séropositif depuis 2013 et mon traitement fonctionne très bien, j’ai été en couple pendant 5 ans aujourd’hui je me sépare... c’est un coup dure

mais je reste optimiste j’ai 47 ans et une vie devant moi ... 

la vie reserve Parfois de belles surprises il faut y croire n’hesites pas pour un dialogue en privé 

courage et pas de bêtises 

 

Portrait de bul2vi

Salut,

Aujourd'hui, être S+ n'est pas la fin du monde, aucune raisons de désespérer. Tu as 25 ans et encore toute ta vie devant toi, tu as intégré les études de tes rêves donc du bonheur en perspective.

Pour ma part, j'ai 47 ans, je suis plutôt en pleine forme, ma seule contrainte est de prendre un seul comprimé par jour, je suis  indétectable, pas de prises de risques et une meilleur hygiène de vie en concéquence.

Dis toi aussi que les progrès de la médecine avance et que dans quelques années tu n'aura probablement plus à prendre ce comprimé. Sache que la vie nous réserve souvent des choses bien plus dur que la découverte de cette maladie devenue chronique aujourd'hui alors tiens toi debout et vas y, fonce !

Courage pour tes études ;)

Portrait de Cenestpasquelesautres

Bonjour tout le monde

J'ai bien lu les messages précédents et ils m'aident beaucoup à avoir un peu d'espoir.

Je viens d'apprendre ma seropositivite et certainement je ne vous apprend rien quant à l'angoisse que cela génère. Le jour où j'ai eu mon premier résultat j'ai pas pu y croire malgré que je savais que scientifiquement le résultat western blot ne peut que confirmer. Chose faite. Le premier soir j'ai pas pu fermer l'oeil et je pouvais entendre mon coeur à travers le matelas.

Depuis les événements se sont enchaînés tests, analyses (c'est un parcours du combattant dans mon pays) et rencontre avec l'infectiologue.

Mes journées sont ponctuées par des pensées pessimistes et des espoirs fous allant jusqu'à penser que je serai un des chanceux qui résistent a la maladie ou que d'ici un an nous découvrirons la cure. J'ai la chance d'avoir un frère et un cousin médecins auxquels j'ai pu annoncer la nouvelle. Évidemment mon partenaire également des le premier jour. Ceci étant je me réveille chaque matin avec une angoisse et la question perpétuelle est ce que ma vie est foutue? J'ai eu jusque là une très bonne carrière et une vie personnelle tres paisible. Je me demande si cela pourra continuer. Depuis l'annonce je suis entre deux mondes. Depuis ce jour j'evite d'etre tout seul et j'ai perdu l'intérêt pour tout. Je ne lis plus, je ne peints plus etc. Ma journee se limite en un soucis : etre entouré par les autres pour ne pas penser. j'arrive à oublier et à profiter parfois mais ce n'est que de courte durée. Pour faire face je consulte un psychiatre mais j'ai refusé d'avoir un antidépresseur.

Malgré que j'ai annoncé cela a 4 personnes, je me sens seul. J'ai peur de la solitude. J'ai peur pour mon avenir. J'ai peur de la suite. Le médicament en lui même (demain je serai fixé) me fait peur. Cette restriction de boire sa ou ses pilules à heure exacte me fait peur (ridicule :je m'entraîne depuis 3 semaines).

À part ce sentiment je suis enragé contre moi-même,  contre la personne qui me l'a transmis et contre tout. Parfois je suis même enragé contre la communauté scientifique qui n'a toujours pas trouvé de cure et je suis certain que si les moyens ont été mis des le départ aujourd'hui le vih serait l'équivalent de la grippe. 

Je m'excuse d'avoir déversé tout ici. Je suis désolé que ce soit si négatif. Et je m'excuse de la qualité de la rédaction et orthographe également. Je sais Molière ne doit pas être très content.

Portrait de avenger

Bonjour,

 

Ta vie n'est pas foutue il y a maintenant des traitements simple a prendre (certain reunisse 3 ou 2 molécules en un seul comprimé par jour, voir 2 comprimés par jours) bien sur ça va pas etre forcément simple (medocs,la vie, les rencontres,le travail ect...)

Je suis séro depuis 1986 donc 33 ans de vih et a peu prés + de 20 de traitements et je suis encore la! donc oui tu vas vivre.(c'est vrais que cela ne sera pas toujour facile)

le gout de la vie viendra ou bien reviendra au fur et a mesure ,donne toi du temps!!

cordialement

avenger.

 

 

Portrait de Tony54100

Moi depuis l annonce , jai un état d esprit assez different. En fait je n ai plus peur de rien. Jai investie pas mal en bourse et avant j avais peur , et le résultat est la. Idem pour le boulo j ai osé demander une augmentation sinon je démissionne... et ça marche. Franchement la mort ne m inquiete plus , je considere ma vie comme un jeu maintenant

C est dailleur pour ça que je vais me proposer candidat aux différents essai therapeuthique de, vaccin. Et franchement je prend ça presque avec humour.

Portrait de Cenestpasquelesautres

En continuation à mon dernier post je viens d'avoir les résultats : 364 de cd4 et 5872 de cv. Traitement atripla. J'espère que ça se passera bien. 

Portrait de Riccardo75

Il est urgent de se consacrer à  ce qui nous fait le plus vibrer. Vih ou pas ,c'est la même chose aujourd'hui : la vie est trop courte et on s'en aperçoit...Smile  pas si vite!

Portrait de DIDIER DU 42

tu dois te battre sois courageu amicalement didier

Portrait de Cenestpasquelesautres

Selon vous comment concilier une vie normale et seropositivite ? Dans ma tête j'arrive toujours pas à trouver un equilibre et considérer ce virus comme une simple contrainte . Pour moi c'est toujours la fin d'une vie? J'arrive pas à trouver l'équilibre pour vivre heureux avec.

Portrait de hypollitedar

Salut,

Ne t'inquiète pas, aujourd'hui être porteur du VIH c'est comme vivre avec une maladie chronique (diabete, etc..) et encore ce n'est peut être pas la prire des maladies chronoqiue en 2019 (même si il n'y a pas une pathologie pire qu'une autre).

Tu as 25 ans et je te rassure toute la vie devant toi. L'espèrence de vie d'une porteur du VIH est la même qu'un séroNégatif... Le plus dur c'est le regard des autres, les préjugés, certains sont restés coincés dans les années 80,donc  choisi bien les personnes à qui tu souhaites le dire, pour moi seulement 4 personnes sont au courant et même mes parents ne le sont pas.

Pour ma part, j'ai découvert être porteur du VIH il y a plus de deux ans. Après une fasse comme toi de remise en question tout est rentré dans l'ordre. Mon mec ne m'a pas quitté on s'est même marié, à mon boulot j'ai eu des opportunités que j'ai su saisir (l'aurais-je fait il y a 3 ans...j'en suis pas sûr), j'ai acheté la maison de mes rêves... enfin bref... juste pour dire que vraiment il faut te reprendre en main, la vie continue et la vie est belle.

Alors oui tu auras un médicament à prendre chaque jour mais qu'en sera t-il dans 5/10 ans? peut être une injection une fois par moi, un vaccin?? L'avenir nous le dira.

Bon courage

Hypollite