Tout sur ma mère

J'ai 47 ans, le jour de mon anniversaire en 2019 ma compagne m'annonçait qu'elle me quittait. Un mois plus tard en avril 2019, j'ai été voir une prostituée car j'étais malheureux et j'avais envie de parler à quelqu'un. Lors du rapport, il y a eu un problème avec le préservatif. Quinze jours plus tard, j'ai eu des diahrrées durant tout un weekend. Par après, cela a été les boutons sur le visage et le torse, les douleurs aux articulations et aux muscles, les angines, les sueurs nocturnes et la fatigue, perte de cheveux.  Ma vie est un enfer depuis lors ! Ces derniers temps, j'ai toujours les sueurs nocturnes, la fatigue, les boutons sur le visage et le torse ainsi qu'une candidose buccale traitée avec du diflucan. J'ai effectué 23 prises de sang en plus d'un an ... toutes négatives ! La dernière remonte au 21 avril 2020. On m'a testé les autres mst ainsi que les hépatithes, tout est ok. J'ai eu un test de charge virale au HIV 1  trois mois après la prise de risque et c'était négatif. J'ai dépensé bcp d'argent en médecins et en tests. J'ai été plusieurs fois aux urgences, j'ai vu des infectiologues, des médecins et personne ne croit mon histoire et généralement on me remballe en disant que ce n'est pas possible d'être porteur du hiv après autant de tests. On me conseille d'aller voir un psychiatre, on m'a mis sous Lorazepam et Sipralexa. Je suis convaincu d'avoir attrapé le hiv le 25/4/2019 chez cette prostituée et depuis lors je souffre physiquement chaque jour ! Je viens de refaire un test dont j'aurai le résultat lundi 25. Voilà, quel est votre avis sur cette histoire surréaliste dont je souffre. Merci d'avance

Commentaires

Portrait de Superpoussin

Mon avis est qu'il est particulièrement indélicat de venir poster ceci ici où beaucoup de lecteurs sont séropositifs au vih.

Portrait de Brindavoine

Super poussin je comprends ta réaction mais selon moi je suis porteur du VIH ! Depuis plus d'un an je présente tous les symptômes . Certains cas rares de hiv ont été détecté au- delà de 12 mois . On parle " d' immunosilence " . Ma candidose buccale et mes autres symptômes sont assez significatifs selon moi.

Portrait de Thierry

Suite a la lecture de ton post , il apparait que tu t'es bien renseigné sur le vih.

Comme tu as du le constater dans les infos sur cette pathologie, s'il s'averait que tu es seropositif, ta vie ne sera modifiée  qu'en cas d 'un traitement et en 2020 les possibilités sont nombreuses

Au moment ou je te lis , ta gestion  des analyses et tests parait coherente sur un point de vue  de santé .

Une ecoute plus ciblée sur ton ressenti   ( et l'éventualité d'une seropositivité)  semble judicieuse.

La parole et la comprehension d'un pro  dans ce domaine n'est pas une demarche a negliger, le corps et l'esprit  font un parcours complementaire.

T'aider a chercher  des reponses a cette situation , ne peut etre fait que dans le cadre d'un    parcours avec un professionnel de santé.

Seropo ou pas ,il est important que tu saches  que les reponses n'existent que si l'on se posent  des questions ,pas  des certitudes .....

Bon courage 

 

 

 

 

 

Portrait de Superpoussin

Pour faire bref il n'y a pas de symptômes caractéristiques du VIH. Maintenant faites ce qu'on vous a déjà conseillé, allez voir un psy et pour vos autres questions adressez-vous à des associations ayant vocation à répondre à ce type de questions.

Quand on est vraiment séro+ au VIH on n'a pas forcément envie de servir de soutien psy bénévole à tous les séro- hypocondriaques.

Vous nous apportez du négatif, rien de positif, pas même un peu de fric que pourrait au moins recevoir un professionnel payé (par vous ou un organisme quelconque) pour vous écouter.

Portrait de frabro

En effet, mais pas rare. Cette histoire est toujours la même, resservie des dizaines de fois à peu près dans les mêmes termes : l'unique rapport avec un ou une prostituée, le préservatif qui craque, et l'apparition en rafale de tous les symptômes largements décris sur le web comme pouvant décrire une séroconversion mais n'étant absolument pas spécifiques de celle-ci et pour cause : il n'y a pas de symptômes spécifiques au VIH.

Bref du déjà vu...

Immunosilence ? Jamais entendu parler de ça... Du coup j'ai cherché et trouvé un unique article de Transcriptase datant de... 1991 ! lequel d'ailleurs ne prouve rien. Depuis, la science a progressé et cette notion a disparu des écrans radars.

Alors, non, je ne pense pas que tu sois atteint par le vih, et je pense aussi que tu ne dois pas t'obstiner dans cette voie pour expliquer ton mal être. Je comprends Superpoussin, cette histoire maintes fois rabâchée est lassante pour ceux qui souffrent réelllement de cette maladie.

Je suis sûr que tu vas trouver d'autres endroits pour t'exprimer...