Les archives communautaires

Mots clés  : nouvelle contaminationdéni

Bonsoir à tous, 

 

J'ai appris ma séropositivité au début de l'été 2015. Je venais tout juste d'avoir ma licence et j'avais été pris en Master, c'était le bonheur mais ça n'a pas duré longtemps. J'ai présenté tous les symptomes de l'infection au vih (quelques jours avant j'ai eu un...

Commentaires

Portrait de seben

Quel stupidité de penser que ta vie va s'arrêter là. Avec le bon traitement ta vie sera normal, tu pourras bosser, baiser, sortir. 

A toi de te bouger et de prendre ta vie en main. 

Portrait de ballif

aujourd'hui avec les traitement en pays industrialisé il y a la tri de disponible  quand tu vas l'avoir  tu attendras d'avoir une charge virale indétectable et plus de 500 T4  tu pourras oublier la capote

bon plaisir pour lontemps 

Portrait de Sealiah

Je et nous pourrions répondre à des questions dont tu sembles ne pas avoir la réponse actuellement.Depuis 2 ans tu as dû faire quelques recherches je suppose?

N'hésites pas .

Portrait de lapinpositif

traites toi pour toi et les autres et tu continueras ta vie.... 

Franchement, tu te mets la rate au court bouillon pour (presque) rien.

Certes, ce n'est pas simple mais bon, de là à être reclus...

Bref à toi de jouer

Portrait de laurent31300

ca fait 32ans de vih et tout vas tres bien je bosse je baise et je voyage et je dorst le bonheur

Portrait de didfie

Je suis plus agé que toi oui. Je suis sous traitement depuis 4 ans et tout va bien. Je bosse ( j'ai même changé de boulot en avril) , j'ai les mêmes activités qu'avant , je baise et j'ai un amant depuis 18 mois. Je lui ai dit ma séropositivité 2 mois après le début de notre rencontre et notre amour grandit de jour en jour. La vie continue , croque la à pleine dents avec la force et la fougue de ta jeunesse. Bises.

Portrait de mec95

C'est simple tu vas voir l'infectiologue qui dépend de l'hopital le plus proche de chez toi, et tu en discute avec lui . 

Bonne soirée

Portrait de Cmoi

L'espérance de vie des patients infectés par le virus du Sida en Europe et en Amérique du Nord a augmenté d'environ 10 ans depuis l'introduction des trithérapies en 1996. 73 ans chez les hommes et 76 chez les femmes : c'est l'espérance de vie d'un patient de 20 ans qui a commencé son traitement à partir de 2008 et n'est pas décédé durant la première année. Soit presque autant que la population générale (78 ans hommes et femmes confondus). Cela correspond à une augmentation de 10 ans chez les hommes et 9 ans chez les femmes. Cette étude se base sur les données de 88.504 patients de 18 pays d'Europe et d'Amérique du Nord qui ont entamés un traitement par antirétroviraux entre 1996 et 2010. La comparaison de ces données montre que le nombre de morts durant les trois premières années du traitement est moins élevé chez les patients qui l'ont débuté entre 2008 et 2010 que chez ceux qui l'ont entamé entre 1996 et 2007. 

Source : AFP 

Portrait de manulyon

Au lieu de lui balancer que son raisonnement est stupide on peut aussi faire un effort pour le comprendre. Il est très jeune, début sa vie, termine ses études et il commence sa vie d'adulte avec le virus du sida, on peut comprendre qu'il ne le vie pas très bien.
Dire que tout va bien, c'est une foutaise, ce n'est pas si simple que ça. Après avoir parlé à plusieurs personnes qui ont été contaminés depuis 20 ou 30 ans, ils m'ont dit qu'il fallait bien une bonne dizaine d'année pour l'accepter.
Ça dépends de ton état d'esprit, de ton mental et de ton entourage. Il y en a qui se sont exclus, qui s'exclue de tout, qui le vivent très difficilement et d'autres, ou c'est plus "facile" de l'accepter.
On a quand même des problèmes que d'autres non pas, le fait de le dire à son ou sa partenaire, le fait d'inconsciemment avoir peur de contaminé même si on sait qu'on est indétectable, le fait que ce soit un traitement lourd qui à des conséquences sur sa santé. C'est pas une sinécure, on fait ce qu'on peut pour le gérer. Certains le vivent bien (la méthode coué tout va bien) et d'autres c'est plus compliqué, dépression, suicide et j'en passe. Ça ne sert à rien de juger ceux qui le vivent mal et ça ne fait pas avancer les jugements de valeur.

Puisque tu vis à Villeurbanne (je suis de Lyon), il y a des soirées positives tous les mois dans le deuxième arrondissement. J'y vais aussi souvent que je peux et ça aide beaucoup.

Portrait de Cmoi

Je pense que tu as raison, et ça me rappelle une longue discussion que j'ai eu avec Rimbaud qui ne supporte pas qu'on lui dise qu'aujourd'hui "ce n'est plus si grave que ça". Il demande une forme de solidarité, de la compassion, et ce message il faut l'entendre. Cependant, je crois que ceux qui parlent de stupidité, ou de "se mettre la rate au court bouillon pour presque rien", le font surtout par maladresse. Il est très difficile d'encourager et de réconforter quelqu'un en trouvant les mots justes. Là où je te rejoins également, c'est que la vie "d'après" ne sera plus jamais la même. Le fait de se savoir séropositif, associé à un traitement aussi lourd, a obligatoirement des répercussions sur le quotidien, la vie sociale en général et amoureuse en particulier. Mais il faut aussi rappeler à celui qui est désespéré par son nouveau statut, que non la vie ne s'arrête pas là, qu'elle sera différente, mais que (pour citer encore une fois Barbara) "il faut la vivre vaille que vivre". 

Portrait de manulyon

Voilà il faut entendre ce qu'il dit et les angoisses qu'il a qui sont légitimes sans le juger. On est tous passés par là des moments de découragements qui pour certains continuent à exister.

Je vais bien tout va bien, ça va 5 minutes c'est loin d'être le pied d'être séropositif.

Il faut lui laisser le temps pour l'accepter, ça prendra le temps que ça prendra mais si sur ce forum on est pas capable de lire ce qu'il écrit, ça ne sert à rien de commenter.

Je le vis ce moment de découragements, je suis bien placé pour le savoir. Si on me sort "que c'est stupide" j'aurai tendance à répondre "ferme ta g**** si tu n'es pas capable de l'entendre".

Portrait de seben

Je le comprends très bien et je connais son désarroi, comme nous tous je suis passé par là, ce que je trouve stupide c'est de croire que sa vie s'arrête là. Oui c'est plus compliqué, mais s'il s'en donne les moyens, il pourra travailler, être en couple, avoir une vie sexuel épanoui, avoir une vie sociale. C'est ce que j'ai réussi à construire et je vis ma vie pléminemment. Je ne suis pas dupe non plus, les difficultés viendront un jour. Mais pour l'instant ils faut qu'il vive. Il y a toujours de l'espoir 

Portrait de Sealiah

Est aussi une foutaise.Bien sûr que devenir S+ est une difficulté supplémentaire à nôtre existence.Ce que tu qualifie, manulyon, de jugement de notre part , n'est en vérité qu'un positivisme expérimenté.Nous avons tous et toutes rencontrés ces difficultés à des époques différentes.Certain(e)s de mes ami(e)s se sont laissés mourrir voir suicider dans les années 80-95 n'ayant aucun avis positif de comment vivre avec le VIH.En 2017, j'aurais beaucoup de peine de voir mourrir un ami du SIDA.

Seul(e) un(e) ami(e) est capable de réconcilier un nouveau S+ avec la vie.Mon expérience avec le VIH  n'est pas "règle absolue".Loin de moi de penser qu'un ancien S+ détient une certaine vérité.La "connaissance" est une amie sincère.Elle passe aussi par nous.

Bien à toi mattc07 et vous.Lohic

Portrait de Dakota33

Encore des échanges qui ressemblent à d'autres échanges ailleurs sur ce site, sur le blog de Rimbaud entre autre. Moi aussi je vais me répéter mais je ressens ce décalage entre ce que je vis dans ma tête, en tant que nouveau S+, et le discours rassurant, voir d'un optimisme forcené : "tu vas prendre tes medicaments et tout va bien aller, c'est plus comme avant". Je sais très bien que c'est dit pour rassurer.

En fait il y a des jours où ça rassure... et parfois des jours où c'est gonflant et ou ça laisse une impression bizarre comme si finalement du coup on osait plus trop dire ce qu'on ressent, angoisse, désarroi. Alors que le choc de découvrir que l'on à un virus, qu'on ne peut pas en guérir et que c'est un traitement à vie qui t'attend, ce choc il est bien la. Il y a un besoin d'en parler aussi et c'est pour ça que pleins de nouveaux S+ s'inscrivent içi.  Il y a un temps d'acceptation nécessaire. Bien sur, peut être que dans quelques mois ou quelques années je tiendrais à mon tour le discours optimiste. Mais pour l'instant je ressent vraiment ce décalage. 

Portrait de manulyon

Sealiah wrote:

Seul(e) un(e) ami(e) est capable de réconcilier un nouveau S+ avec la vie.Mon expérience avec le VIH  n'est pas "règle absolue".Loin de moi de penser qu'un ancien S+ détient une certaine vérité.La "connaissance" est une amie sincère.Elle passe aussi par nous.

Bien à toi mattc07 et vous.Lohic

C'est pour cette raison que j'aime bien parler à des personnes infectées depuis bien plus longtemps que moi, comment ils arrivent à tenir et comment ils vivent avec, m'interesse et m'aide.

Merci pour ton témoignage.

Portrait de Cmoi

Ceux qui commencent un traitement aujourd'hui, ou qui l'ont débuté il y a quelques années, ont accès à des molécules beaucoup plus acceptables que celles de 1996 ou du début des années 2000. Je pense au Videx, Zérit, Crixivan, et autres tords boyaux, destructeurs rénaux et pourvoyeurs de neuropathies. Mais grâce à eux, pour la première fois on pouvait rester vivant et dompter le virus. Alors en ce 15 Août, je ressens le poids de ces 16 années de traitement, mais par respect pour ceux qui étaient dans les corbillards que j'ai suivi et qui les auraient bien voulus ces médocs, je ne me plains pas. Je pense qu'il y a un décalage entre le ressenti, la violence émotionnelle provoquée par l'annonce de la séropositivité, et la réalité des jours à venir. Inconsciemment on est resté sur des vieux schémas, et c'est à ceux, traités depuis longtemps, mais sans croire détenir "la" vérité, d'expliquer cette différence. 

Portrait de Sealiah

Je n'y suis pas.Et j'y suis.Ton ressenti, Dakota33 , m'interresse.Tes peurs actuelles ont été mes peurs.Tes peurs actuelles,fondées ou infondées je les entend.Mon expérience avec le VIH n'est pas une condamnation pour les nouveaux S+.Les questions que je me posais ont  une réponse.Pourquoi remettre en question la réponse?

Mes questions actuelles ne concernent plus mon égo.50% des S+ sont laissés sans traitement?Certaines parties du monde n'ont pas accés au vital minimum que nous nous accordons?Je meurs du seul fait de mon homosexualité?Je suis "femme" et alors?Je ne me pose plus de questions sur ma S+.Me l'a posant; mon égoïsme égoïste.

Puis-je de parler  en qualité d''être divin?Je te sents  réticent.

Portrait de Dakota33

Non, non je suis pas réticent Sealiah... enfin peut être mais ce n'est pas volontaire parce que j'ai envie d' entendre ce que disent "les anciens et anciennes" de seronet, c'est très important de lire les messages et les points de vues, et l'expérience de personnes comme toi. Si je doit me battre c'est avant tout contre moi même. C'est juste que pour l'instant j'ai pas vraiment de moyen de parler de tout ça, la seule personne au courant c'est ma meilleur amie, elle me soutient bien sur. Mais au début c'est  moi qui a été obligé de la rassurer car il y avait plein de choses qu'elle ne savait pas sur la situation actuelle. Moi aussi d'ailleur, je ne savais pas pour le charge virale indétectable quand on est sous traitement par exemple...On est en plein dans le décalage dont parle Cmoi (entre les vieux schémas et la réalité d'aujourd'hui) 

Bien sur ça pourrait ressembler à un dialogue de sourd nos échanges, mais encore une fois c'est très important de venir ici. 

Portrait de Cmoi

Rimbaud, dont tu parlais plus haut, m'a beaucoup apporté sur le regard que j'avais sur les "nouveaux" séropositifs. Ma première réaction en les entendant se plaindre, aurait presque été de les prendre pour des enfants gâtés. Comme si habiter dans un pays où des traitements efficaces et entièrement pris en charge, et ne pas avoir connu les années noires, pouvait suffire à accepter une annonce pareille. Évidemment non. Les raisons sont multiples, et principalement personnelles et sociétales. Personnelles parce qu'on sait qu'on finira sa vie sous traitement, et que même mieux tolérés, ce n'est pas rien. Relationnelles, parce que rencontrer quelqu'un et entamé une histoire amoureuse en laissant faire le hasard, est mission impossible. Sociétales, parce que le regard des autres n'a pas tellement changé, et quand il a changé c'est pour nous dire que finalement aujourd'hui c'est plus très grave. Tu vois, tout nous réuni ou presque, anciens, nouveaux, la seule différence c'est l'habitude. 

Portrait de jean-rene

Dakota33 wrote:

Le choc de découvrir que l'on à un virus, qu'on ne peut pas en guérir et que c'est un traitement à vie qui t'attend, ce choc il est bien là. Il y a un besoin d'en parler aussi et c'est pour ça que pleins de nouveaux S+ s'inscrivent içi. 

Bien sûr, Dakota, qu'il est nécesaire "d'en parler".
Moi, j'ai appris que j'étais infecté en 85 et, en 89, n'en pouvant plus de garder ça pour moi, je suis allé à AIDES-Paris où j'ai été merveilleusement accueilli. Je m'y suis rendu pendant 10 ans, en tant que participant.

Maintenant, il y a Séronet mais AIDES a gardé ses structures d'accueil et tout séropo peut s'y rendre pour "en parler".

Portrait de Exit

Je pense que l'on vit dans un contexte totalement différent. 

C'est vrai pour les anciens séropos, on vous annonçait que vous alliez mourir, j'immagine bien que tout ceci était horrible mais ceci dit, il avait une ambiance différente. Comme le souligne Jean-René dans son message précédent, une entraide bien présente, un partage relationnel existant... 

Aujourd'hui, les mentalités ont changé, c'est chacun pour soi, nous vivons dans une ère d'égoïsme totale, j'ai fait au départ des réunions entre séropos sur Lausanne, on était rarement nombreux. Aujourd'hui une personne séropositive n'a plus le choix que d'agir et se débrouiller seule, car nous vivons dans une société totalement individuelle et narcissique au plus haut. On doit avant tout s'informer par soi-même pour la plupart du temps, un forum virtuel ne remplacera jamais la chaleur réelle de la vie humaine. On nous éduque de plus en plus à l'individualisme, et aux médias silencieux, et malgré tout avec la multiplication des médias, on se fait toujours de moins en moins entendre, d'ailleurs les séropos ils sont ou ? Ont-ils parfois la parole à la télévision, àa la radio ? Je n'en vois ni entend aucun.... 

Un forum come la prese écrite c'est le média le plus aarangeant pour donner la parole aux personnes séropositives, si ces personnes gueulent, on ne les entend pas, si elles écrivent des choses nuisibles, on peut toujours effacer/annuler les propos. Internet est finalement devenu le média le plus utile pour faire taire ceux qui s'exprimaient trop à la télévison et pour changer la manière de s'exprimer, au fond ça arrange bien  ! 

Portrait de jean-rene

Je ne veux pas jouer les saint-bernards mais je suis toujours disponible pour répondre à un message personnel sur le site, ou pour rencontrer, autour d'un verre, un séropo qui a besoin de parler, et je suis sûr que bien des "anciens" qui ont, comme moi, en leur temps, bénéficié de l'extraordinaire chaleur de l'accueil d'AIDES au début de l'épidémie, sont prêts à être ces interlocuteurs que les "nouveaux" cherchent en vain, victimes qu'ils sont, de l'"individualisme" ambiant.

Portrait de Sealiah

Je vieillis avec le VIH.Situation que je ne  pensais pas vivre.

J'avais 35 ans,beau comme un ange,infatigable au lit.Je vous ai fait, dans un de mes posts, le calcul de mes amants sur une année.Je me suis moi-même étonné;quelle "pute" ce Lohic.Je m'autorise à m'insulter et vous autorise à le penser.

J'avais 35 ans et le toubib confirme ma S+.J'avais un peu potassé le sujet et les alternatives de l'époque; tu meurs, tu meurs.

Je pleurs , je pleurs.Chez Mat de l'époque.Mathieu à mis la clé sous la porte depuis.

Schéma.Nouveaux-anciens.<<Je ne suis pas folle ,vous savez.>>.

Moi je ne sais rien.Je me pose la question de savoir comment un toubib aborde la question de la S+ avec son patient.Vu les posts le schéma datte.

Je vous M.Lohic.

Portrait de Exit

Ah ah tu m'as bien fait rire Lohic  ;)

Mais je n'ai pas vu ton poste sur tes amants ! Tongue Out

Portrait de olivierparis

Hey salut toi,

Quelle trsitesse de penser cela à ton si jeune, même si je comprends tes inquiètudes. Tu verras, une fois sur le srails tout va se passer bien. Le début avec ton meilleur ami ;-) est perturbant, mais on fini par l'oublier et faire de notre quotidien des jours presques normaux. Et l'amour, alors àa ne t'inquiète pas lol tu trouveras sans aucun souci. Crois-moi ! A moins que tu habites en pleine campagne avec 47 habitant. Là c'est autre chose :-) ! Courage, la vie mérite d'être vécu tant que l'on a tout d'opérationnelle. Penses à ceux qui sont condammées car il n'y a pas de traitement. C'est dur, mais une réalité. Kiss kiss à la Parisienne Jeune Homme.

Portrait de jean.bb

Salut, j'ai appris ma contamination en 2007  j'avais 24 ans  ca a ete un grand choc , une prise de conscience soudaine que ma vie n allait plus jamais etre la meme... j'ai longtemps ete tres negligeant avec mon suivi medical, voir meme jusqua ne plus y aller pendants plusieurs annee, sans doute que le fait de me rendre a l hopital pour ces  putains de prise de sangs me rappelais que  jetais malade .... enfin bref je pense maintenant que jai eu tort , aujourd hui je prend un traitement et tout vas bien niveau santé je suis meme plutot assidu et serieux avec tout ca maintenant , moi qui au depart refusait l'idée de me dire que jallais avoir un traitement à vie. ... 

En ce qui concerne la vie perso , je ne peux pas m'empêcher de pensez qu avec ce virus on ce retrouve comme  privée dune certaine liberté,  je pense ne pas etre libre d'aimer,  car soyons honnete , ce nest pas super glamour a présenté lorsqu on rencontre quelqu un, c est un virus qui en generale fait peur voir meme repousse les gens ....

A titre personnel jai préféré ne pas en parler a mon entourage , il ny a que mon ex petite amie   qui est au courant , je ne supporterais pas de sentir le regard des gens qui te voient comme quelqu un de contagieux ou avec pitié....

Cependant au dela des premiers mois ou ca ete moralement tres compliqué, jai ensuite décidé de vivre comme je le faisait avant d etre contaminé,  le faite d avoir   rencontré mon ex compagne s+ egalement a sans doute beaucoup contribué a avoir une vie "normal" ....

Ca va faire 1 ans que je suis de nouveaux seul, et je me rend compte de la difficultés a rencontrer une nouvelle copines , je rencontre des filles bien sur , mais des que ca commence a etre un peu serieux , jai peur de la reaction que pourrait avoir la fille a qui je devrait annoncé une tel chose . Et je pense que le fait de n'en  n'avoir jamais parler a personnes n aide pas....

Je parle de mon experience et ne donne aucun conseil, japporte juste mon temoinagne et ma facon de voir les chose. 

Portrait de Exit

Déconstruire les schémas.... Voici l'objectif que je me suis fixé !

Suite à ma présentation sur Planète Roméo, j'ai reçu plus de 100 messages depuis janvier 2017, un seul message négatif...

On ne transmet plus le vih sous traitement, on n'en meurt plus, si l'on intervient de manière négative auprès des autres, notre retour ne sera que négatif... Il faut savoir que la communication principale sur le vih/sida a été construite sur la peur et qu'il va falloir autant d'années pour déconstruire tout ceci.

Portrait de Sealiah

J'y suis pour.

En 2050, j'aurai 90 ans, je serai encore sur séronet.J'ose espérer que parler du VIH sera de façon plus sereine.Peut-être que d'ici-là un nouveau virus fera la une, plus méchant que le VIH.

Le VIH a un très mauvais"chargé de communication".Légion l'a depuis longtemps congédié ( bonjour Légion.).

La peur?Vraie question.Je ne sais pas pour Vous, mais quand j'ai peur je n'avance pas."Qui n'avance pas recule."; citation bien connue de l'anonyme.Je vous autorise de "mauvais penser" sur ma citation.Ecrivez-le si vous le souhaitez.

Déconstruire ses peurs.Voilà une bonne idée.L'idée est bonne mais insuffisante.Quand Gallilée  affirme que la terre est ronde et qu'elle gravite autour du soleil, au péril de sa vie, argumenter est son salut.L'argumentation?

Les peurs sur le VIH des années noires,bien orchestrées médiatiquement étaient concevables  tellement notre ignorance sur le sujet était grande.J'ai eu peur moi aussi.

J'ai plus peur.J'avance.Ma S+ m'invite afin qu'elle ne soit plus source de peur et d'immobilisme de chercher et trouver l'argumentation me poussant de l'avant.

OK, Lohic, je te suits dans ton raisonnement mais que dire à Mattc07?Jouis de ta vie.Tu ne savez plus quoi penser, nous te donnons matière à penser.Un gros bisou à Toi Matthieu de moi.Lohic.

Portrait de Cmoi

À l'autre post de Lohic. On l'est tous un peu salope, sinon on en serait pas là ! 

Portrait de jean-rene

Avoir des relations sexuelles, c'est systématiquement "être salope " ?

Portrait de Cmoi

Tu vas voir çà fait du bien ! 

Portrait de jean-rene

Bien sûr que j'aime rire en faisant l'amour mais le terme de "salope" ne m'a jamais fait rire: je le trouve dénigrant et rabaissant.

Portrait de Sealiah

Je n'ai plus 18 ans cher Olivier de Paris.Si tu insistes je veux bien le croire.Apèles-moi Gigi.

Sandro est là,Guiseppé aussi.Georggio joue de ta mandoline.Je reviens d'hollywood.Contaminé.

Je ne suis pas une "salope".Je TM Cmoi.

Je rigole et relativise mon VIH.

Je ne suis pas amoureux-rigide.Je ne suis pas non plus une salope.Je suis Toi.

Juste pour nous.

Mes mots sont bleu.

De quelle couleur sont les vôtres?

Portrait de Cmoi

Comme dans la vie "quand il me prend dans ses bras". Mais pour en revenir à ce très joli mot "salope" : Le nombre de messieurs amoureux qui aiment qu'au lit leur femme soit une "salope". 

Portrait de Sealiah

Bleu ou rose?J'ai écris"Pute"Je ne sais plus et les gens interprêtent comme ils veulent.Bleu les mots de Christophe j' ai préféré Dalida.C'est ma déesse.A ces pieds je m'agenouille.Je succombes ,moi le PD impénitant.

Salope ?Dois-je m'en outrer?Jean-René s'en est outré.

Mon marchand de couleurs est en vacance.Je l'aime; il peint ma vie "arc en ciel".

Un gros bisou à Mathieu.Je et nous pourrissons ton blog.Nos mots sont à prendre avec tes pain7.

Mes chats jouent mais tu t'en fout.Bises.

Portrait de jean-rene

Cmoi wrote:

Pour en revenir à ce très joli mot "salope" : Le nombre de messieurs amoureux qui aiment qu'au lit leur femme soit une "salope". 

En contrepartie, y a-t-il tant de dames amoureuses qui aiment qu'au lit leur homme soit un "salaud" ?

Portrait de Cmoi

C'est plein de vierges effarouchées avec des pudeurs de gazelles ici. Encore un p'tit effort et ce sera "le jour du seigneur". Amen. 

Portrait de Sealiah

Je confirme "Je suis vierge".Allez loue yah.

Portrait de jean-rene

Le terme de "salope" recouve une attitude sexiste et inégalitaire qui me répugne, que veux-tu .

Portrait de Cmoi

On l'utilise aussi bien pour les hommes que pour les femmes. C'est vicieux, sexuel, et finalement c'est mignon. Moi à 20 ans je lisais Hara Kiri puis Charlie Hebdo première version. Alors désolé, mais ton "politiquement correct", c'est pas ma cam ! 

Portrait de jean-rene

Je ne sais pas si c'est "politiquement correct", mais il me paraît correct de respecter l'auteur du sujet en respectant le ton qu'il emploie dans son billet d'introduction.

Libre à toi d'ouvrir un sujet plus "HaraKiri" ou "Charlie-Hebdo".

Portrait de Cmoi

Et par respect pour mattc07, à qui j'ai pris la peine de répondre d'une manière approfondie dans plusieurs posts, je vais en rester là. Tu commences réellement à m'essouflé et n'ai définitivement plus rien à te dire. 

Portrait de Sealiah

C'est le site que je consulte pour une approche approfondie de la langue française.Salope a son masculin:salaud qui lui a son féminin moins usitilisé:salaude.

Très bon site que je vous recommande pour savoir si le mot de "salope" pourrait avoir un sens sexiste et inégalitaire.Pour ma part je ne l'ai pas décellé.Suis-je objective?

Portrait de Cmoi

Quand Brel écrit :

Bien sûr nos miroirs sont intégres 

Ni le courage d'être juifs 

Ni l'élégance d'être nègres 

On se croit mèche on n'est que suif 

Évidemment le mot "nègre" n'a pas la même résonance que dans la bouche d'un militant FN. 

Et si un mari violent traite sa femme de "salope", on est dans quelque chose de véritablement abject qu'il faut condamner. 

Portrait de Sophie-seronet

Hello,

Après ces considérations lexicales, merci de revenir au sujet inital sur la récente contamination de Mattc07. Comment l'accompagner au mieux pour qu'il accepte son statut sérologique et surtout qu'il se rapproche d'une structure de soins.

Bonne journée. Sophie

Portrait de Exit

Au coin sans diner ! Tongue Out

Portrait de Sealiah

Merci Sophie de me rappeler que les considérations lexicales sont secondaires.Ma primauté va pour rassurer ce garçon.Mes mots se veulent apaisant.Viens Matthieu pleurer sur mon épaule.Je t'aime sans te connaitre.Laissons passer les disputes inutiles.Mes mots sont parfois ambigues, ils sont sincères.Je veux te revoir sourire Matt.Je vous voir venir; Lohic drague.

Je vous laisse à vos supputations.Je suis très concentrée.

Merci Cmoi pour ces quelques mots de Jacques et pour toi et moi je te mets la version d'Arno.

Portrait de jl06

du beau les Cocos on s,excite comme on peut je vois ...vous avez pris une déviations pendant mais vacances !

bon deja se mefiet du net .... A moins d,etre completement a la masse les jeunes d,aujourdhui sont très bien informé pour peut qu,ils le désire...bref dans l hypothése ou ce jeune hommes et pas suivie ... un grand coup de pied au cul s,impose

 

Mattc07 tu à des millions de gens qui attendent d' etre suivie.. qui en créve ,  comment tu peut te permetre de passé outre !  d,avoir un traitement gratuit et éfficace ! 

désolé mec je suit encore de la vielle école , t,on désaroi on le connait tous plus ou moins grand , si on en parle encore et encore ICI , justement la pilule n,est toujours pas passé ...et passera jamais ,

donc tu prend t jambes a ton cou et file voir un toubib !

et toi tu aura surrement la chance de voir la fin de cette merde 

j,écrit mal ,mais je vie bien ....bises à tous je retourne a la mer 

Portrait de Dakota33

Sophie-seronet wrote:

Hello,

Après ces considérations lexicales, merci de revenir au sujet inital sur la récente contamination de Mattc07. Comment l'accompagner au mieux pour qu'il accepte son statut sérologique et surtout qu'il se rapproche d'une structure de soins.

Bonne journée. Sophie

Donc pour Mattc07, en résumé bien sur que c'est la merde et que ça fait chier d'avoir choper cette saloperie, mais on ne peut pas revenir en arrière. Donc il n'y a pas trente six solutions, il faut aller voir sans plus attendre ton médecin, ou aller au CHU pour commencer un traitement. C'est essentiel d'être suivi. Je te souhaite plein de courage.

Portrait de Cmoi

Je doute énormément de notre capacité à faire réagir mattc07. La sidération, dans certains cas, ne donne plus prise aux conseils ni aux expériences. Quoiqu'on fasse, quoiqu'on dise, c'est Don Quichotte contre les moulins à vent. Je crois que la pulsion de vie ne pourra venir que de lui même, et à part dans des cas de dépression profonde, elle est toujours la plus forte. Ça nous renvoie également au dernier post de Joseph.786. Sa détresse me bouleverse et personne ne lui a répondu, pas même moi, je ne trouve pas les mots.