Un compagnon de longue date

Mots clés  : Nouveau séropo

Bonjour tout le monde,

 J'ai 27 ans et ai appris ma seropositivité ce mardi 02 Juin suite à un test Trod réalisé dans un centre spécialisé. Sur le coup , j ai éclaté en sanglots pendant 20 à 30 mn devant l infirmière qui a effectué le test et le médecin appelé après . Tous mes projets, plans d avenir venaient d être remis en cause et je m interrogeais sur le sens à donner à ma vie. Curieusement  en rentrant chez moi, je me suis plongé dans le travail en me persuadant que cet événement ne perturberait pas complétement ma vie. Le lendemain, je me rends à l hôpital pour rencontrer un médecin, effectuer une batterie de tests et une radio thoracique (ras). La veille avant de quitter le centre , on m avait fait une prise de sang envoyée à cet hôpital et j espérais en y allant avoir une confirmation de mon statut mais le médecin me précise ne pas avoir encore les résultats.

De retour chez moi, j'essaie de relativiser ma situation en me disant que j avais de la chance d'avoir été dépisté tôt (mon dernier test négatif datait de Novembre).  J arrive même à retrouver un peu le sourire jusqu'au moment où je reçois un appel du médecin qui m informé que les résultats des CD4 étaient disponibles et étaient très faibles : 152. Elle me prescrit donc du Bactrid.  Plus que l annonce de ma séropositivité, c est ce résultat de mon nombre de CD4 qui m a le plus bouleversé. J ai toujours été rationnel et en ai déduit le point suivant

- En au plus 9 mois ( en faisant l hypothèse qu en Novembre , mon test négatif n a pas décelé une infection datant de moins de 2 mois), mon nombre de CD4 est tombé à 152 : ce qui veut dire que ma souche de VIH est particulièrement virulente. 

Cette annonce de 152 T4 dissipe aussi mes espoirs d'avoir un traitement léger : je devrai donc me contenter d une trithérapie classique avec les effets secondaires que l on connaît.

Pour finir, j ai été sûrement contaminé par voie sexuelle par une personne de type non européen  (pas eu de relations récemment avec des gens de type européen) ce qui veut dire que ma souche ne sera vraisemblablement pas de type VIH1 B , celui sur lequel la majorité des recherches a été effectuée. 

Pour récapituler, je me retrouve infecté par une souche virulente, plutôt pas bien connue et mon traitement de départ sera à priori très lourd (au minimum 3 médicaments).

Depuis mercredi, j' écume les forums pour recueillir des témoignages de seropos (j ai dû écumer tous les sujets de discussion de Seronet) et me renseigne sur toutes les infections opportunistes que je pourrai choper d ici ma mise sous traitement (dans 2 semaines si tout se passe bien).

Très sincèrement mon avenir est très sombre. Je risque d être aveugle (rétinite à cytémégalovirus) , d avoir un cancer à l anus (j ai eu récemment de petits condylomes qui m ont justement améné à faire un dépistage ) et peux presque dire adieu à mon avenir professionnel (avec les effets secondaires qui m attendent) . Je ne vois vraiment pas l intérêt de vivre une telle vie de souffrances et depuis 2 jours j ai vraiment des idées noires ...

Commentaires

Portrait de frabro

Pardon pour ce titre violent, mais tu fait des suppositions complètement fausses qui ne sont basées sur rien. Par exemple, sur la souche de VIH par laquelle tu aurais été contaminé : il n'existe que deux types de VIH, le 1 et le 2, et les deux se soignent très bien, même s'il y a effectivement différentes souches dans chaque. le VIH 1 est largement le plus courant, même chez les personnes "de type non européen".

Non, ton VIH n'est pas forcémment particulièrement virulent. En phase de séroconversion ou de contamination récente, la charge virale monte très vite et les CD4 descendent très vite. Mais avec le traitement la charge virale peut être contrôlée et disparaitre en quelques mois et les CD4 remonteront plus ou moins vite.

Le Bactrim évite justement les maladies opprtunistes qui pourraient apparaitre avec moins de 200 CD4. Tu cites le CMV, qui est une affection rare et qui n'arrive à ma connaissance qu'à moins de 100 CD4 sur une durée longue. Quand aux condylomes dus au paillomavirus ils peuvent être traités efficacement et ne dégénèrent pas forcémment en cancer.

Je ne vois donc pas pourquoi tu envisage le pire, même si je peux le comprendre. Nous sommes des milliers de sréopositif à vivre normalement, certains comme moi depuis 30 ans ou plus, et menant une vie quasi normale sur tous les plans. les traitements actuels ne provoquent que très peu d'effets secondaires et il y a suffisemment de variantes pour en changer si c'était le cas.

Au lieu d'écumer les forums, y compris ici, pose les bonnes questions à ton médecin infectiologue et écoute ses réponses.

Solidairement,

 

Portrait de AnoViv

Merci pour ton message Fabro. Tu as raison sur le fait que j'envisage toujours le pire mais je dois dire que le pire ne m a pas beaucoup raté durant ma vie ...

En ce qui concerne ma contamination, je me souviens maintenant avoir eu des signes de primo infection vers début décembre , ce qui fait dater ma contamination à fin octobre - début novembre (je me souviens d une prise de risque "modérée" vers début Novembre) . On est en juin , ma contamination n est donc pas si récente (8 mois là). 

J'essaie de poser ces questions à mon infectiologue (d ailleurs que recouvre ce terme ? L infectio dont je parle est un médecin dans le service maladies infectieuses de l'hôpital  d'où le terme infectio ??). J ai posé cette question de baisse rapide de CD4 à mon infectio et sa réponse était que ma primo infection était en réalité une grippe et que c est cela qui a fait baisser mon CD4 ...

Il me tarde d'avoir les résultats de ma charge virale et le test de résistance mais là encore j apprehende beaucoup le pire si bien que je n' arrive pas à travailler , discuter avec des gens et réfléchir à mes projets. Depuis l annonce du nombre de CD4, je vis reclus dans ma chambre et parcours des forums (essentiellement Seronet).

Portrait de Superpoussin

Arrête d'appréhender comme ça, nous sommes en 2020, pas en 1990!

154CD4/mm3 peut justifier la prise de Bactrim mais pas une telle angoisse. Tu vas prendre une trithérapie qui a peu de chances de te procurer les horribles effets secondaires que tu redoutes mais qui en revanche devrait rapidement faire baisser ta charge virale ce qui, dans un second temps, permettra à tes défenses immunitaires de remonter.

Tu n'as rien à changer de tes projets, juste à mettre une capote le temps de pouvoir être considéré comme non contaminant (quoique même non contaminant au VIH on peut mettre une capote du fait d'autres ist)

Portrait de jl06

A ma contamination en avril 2014 , après le coup de massu ....j,ai trés vite réagi ,en continuant à vivre normalement ;

je continue à faire le con (sexe, champ , sorti  ).... enfin  comme le disent  mais Amis ,

n'ayant plus de projet en vue ,  si ce n,est que de vivre sans modération ....

je l'ai dit pas un exemple ....Cool  mais tellement bien ,

 

 

Portrait de AnoViv

Merci Super poussin et JL06 pour vos messages. Ca me touche beaucoup. 

Sinon je suis tombé sur cet article https://seronet.info/billet_forum/un-sous-type-de-vih-possiblement-plus-virulent-de-plus-en-plus-frequent-en-france-84317 et suis encore plus déprimé. Un séronaute avec le pseudonyme "migrant" a mentionné avoir été infecté par cette souche et a évolué rapidement au stade avancé ( < 200 CD4)  en passant de 550 CD4 à 118 CD4 en 8 mois. Ce qui correspond grosso modo à mon cas (test négatif en Novembre 2019  et suis présentement à 152 CD4). 

Je suis vraiment au fond du trou. Avec cette annonce, c'est sûr que tout va être compliqué (traitement plus costaud, peu de chances d'avoir un allégement dans quelques années).  En plus d'être infecté, il a fallu que je le sois avec une souche plus virulente et potentiellement résistante. J'en ai vraiment marre sincèrement ...

Portrait de 4000îles

Bonjour AnoViv,

Il est tout à fait normal que tu te poses beaucoup de questions, mais il existe aujourd'hui de nombreux traitements dont certains seront efficaces pour toi avec des effets secondaires tolérables et parfois absents. 

Chacun son parcours de vie. J'ai été contaminé en 1990 à une époque où il n'y avait que l'AZT. J'avais 24 ans, j'étais étudiant et tout me réussissait. Je me suis fait larguer direct, j'ai flippé et lorsque j'ai trouvé un boulot qui me plaisait vraiment beaucoup, j'ai failli ne pas le prendre car je ne trouvait pas honnête de m'engager en taisant ma séropositivité, puisque je me pensais condamné à court terme.

Ensuite, je ne sais pas si c'est du courage ou simplement l'intinct de survie (ou peut-être un peu des deux) mais je me suis reconstruit, un pas après l'autre. Trente ans après je peux te dire que mes employeurs ne regrettent sûrement pas de m'avoir embauché. Tout n'a pas été simple, mais ma séropositivité a aussi aidé à construire l'homme que je suis devenu.

Voilà c'est juste un message d'espoir qui vaut ce qu'il vaut, mais le pire n'est pas toujours à venir. J'espère que tu as du soutien autour de toi, un médecin à qui tu pourras te confier et à qui tu feras confiance.

Bref tiens bon et bonne nuit à toi 

Portrait de avenger

4000 iles tu dis.

Il est tout à fait normal que tu te poses beaucoup de questions, mais il existe aujourd'hui de nombreux traitements dont certains seront efficaces pour toi avec des effets secondaires tolérables et parfois absents."

ah oui je serais curuex de voir ça ou dans 10 ans

je serais sans doute plus la oufff

ps et je le repete une fois de plus un medicament saans effets secondaires n'exites pat,ou alors il ny a pas de principe actif .

et je suis depister depuis 1986 donc j'en ai vu!!

Portrait de Deny

Ne prends pas peur car le stress va être une voie de destruction soi positif et fait toi suivre par ton médecin 

Il y a 5 mois j'étais a 449 cd4 et je suis passé à 808 cd4 donc je te demande de bien vouloir prendre ton traitement

Portrait de avenger

pour commencer faut arreter de ce focaliser sur les cd 4 cd8 il ne faut pas grand chose pour quelle varie spectulairement en deux mois. Non ce qui est important c'est de garder une charge virale indetectable par les  anti viraux,,Les cd 4 cd8 sonr a surveiller en cas de baisse constante,un rhume,une grippe et hop c'est la grande (ou petite decente)

1) donc en dehors d'infections speciffques ne pas trop s'inquiter  sur ces fameux cd 4 cd 8.

2) avoir une charge virale indetectable par les traitements anti viraux ; et cela en se faisant suivre par sont generaliste ou sont infectiologue a l'hopital

3)je serais tenter de dire que dans beaucoups de situations les cd 4 cd8 ont s'en bas un peu les couilles.

4) bien sur tous ça reste a surveiller de pret sans "psyhoter sur la maladie;.

arette de faire tous les forums et surtout tous les pseudos sites sur le vih en general c'est du n'importe quoi,et cela ne fera qu'augmenter tes angoisses,surtout arette de regarder ce qu il peu y avoir sur le net.

de plus certain seropositifs sont souvent des cas particulier ( le vecu,mode de vie ect;;;;;)ctu pourra y retrouver des " constantes mais surtout il ne faut pas generaliser

frabro et moi sommes sero et pourtant tres différents ( coucou frabo bisous a vous deux)

et surtout tes questions sont a poser a un médecin et/ ou un infectiologue,meme si ils leurs arrivent de sortir aussi des conneries ,tu aura deja de bonnes / bases.

avenger.

Portrait de Lanonyme

Si tu veux un bon conseil, ne vas pas faire des recherches sur internet, on y trouve tout et n'importe quoi. Quand j'ai appris ma séropositivité je faisais la même chose et cela ne faisait que me déprimer. J'en ai parlé à mon médecin qui me l'a déconseillé, et même interdit et il a pu me rassurer. Comme il me l'a très bien dit, c'est comme un diabete.. C'est peut-être pas cool de prendre un médicament tous les jours mais l'espérance de vie est casi la même. No worry, be happy and take care :)

Portrait de AnoViv

Merci beaucoup à vous pour vos messages. 
@4000 îles ton message est très touchant. Je bénéficie du soutien de ma famille et je reconnais la chance que j'ai. J'ai parlé à mon manager d'un souci de santé dans les semaines à venir et il a été très compréhensif. J'appréhende présentement beaucoup le futur : baisse de performance, être obligé de travailler à mi temps et autres "joyeusetés" que le vih ou son traitement nous impose. A t il été possible pour toi de travailler à temps plein  ?
@ Avenger : Merci aussi pour ton message. Tu as raison pour Internet , je vais arrêter de passer ma journée à faire des recherches sur ça
@Lanonyme : Merci à toi aussi. Noté pour le conseil. L'analogie avec le diabète est plaisante voire trop ... puisque le traitement du diabète n'impacte pas significativement ton quotidien. D'ailleurs, comment se passe pour toi ton traitement ?
@ Deny , Merci également. Je t'ai envoyé un message privé ici.

Portrait de yannick.14

Salut,

Ne panique pas inutilement même si je sais que cela est tres facile à dire.

J ai appris ma seropositivité le 2 aout dernier. J' étais moi aussi avec des CD4 tres tres bas et une charge virale tres importante . 

J'ai eu la même réaction que toi quand mon infectiologue m a annoncé être à 12 CD4. Mais dis toi que les traitements sont extremement éfficace et que la bactrim sera la pour t aider à eviter les maladies opportunistes. Aujourd hui mon taux de CD4 est remonté à 286 et depuis decembre je suis en dessous du seuil de quantification concernant ma charge virale. 

Il faut absolument que tu evites de chercher des infos sur le net car on y trouve tout et n importe quoi . Je l ai fait aussi et ca a été la pire des choses à faire avec le recul. Dis toi que la batterie d examens est un point positif . 

Ta vie n est pas terminée! Tu pourras travailler à temps plein, sortir, faire des projets, ....... 

Je suis assez peu present ici depuis quelques temps pour d autres raisons ;) Mais honnetement si tu as besoin de parler, avoir des infos tu es sur au meilleur endroit possible. 

Prends soin de toi ^^ 

Portrait de LocoContigo

Bonjour, à toi, et à tou(te)s !!

Oh eh, n'abandonne jamais hein! :)

Je comprends parfaitement ton état d'esprit actuel et ta manière de réagir, parceque j'étais dans le même cas que toi.. voir plus hard xD Et je suis plus jeune que toi, 24 ans !

Pour te faire part de mon expérience, j'ai appris la nouvelle il y a environ 6 mois.  Disons que je suis quelqu'un de très intuitif, donc mes pressentiments se sont avérés jusqu'à présent tous rationnels.

J'ai commandé un auto-test VIH en pharmacie (Ce que je ne recommande pas forcément...)

Après l'avoir réalisé je me suis rendu compte de la positivité de ce test,  pour te dire, en être entré jusqu' une colère très noire, au point de  faire de nombreux auto-tests moi-même...

C'est pourquoi je ne recommande pas forcément l'auto-test  à faire SEUL,  puisqu'on est effectivement "Livré à soi-même", c'est un moment  délicat où l'on peut songer à faire pas mal de conneries! Undecided

Vient ensuite bien-sûr prise de sang courante  qui confirme une seconde fois , un western blot qui confirme une troisième fois...  Bref dans tous mes états quoi...

Je vais t'avouer, ça a été dur, très dur! (Et je pense que la découverte de sa séropositivité ne laisse personne indifférent)  , Qui plus est, j'ai refusé (et je refuse toujours) de consulter un psychologue . (Lié à s+ , et les conditions dans lesquelles j'ai pu malheureusement contracter cette merde).  

J'estime que les seules personnes capables de me comprendre et de se mettre à ma place sont ceux qui ont vécu la même chose ;) .

Perte de motivation, perte de goût pour la vie, idées très sombres, peur de mourir, peur de l'avenir ...  ont toutes été des étapes très difficiles à surmonter.

La découverte du VIH (enfin, pour moi) a été en plusieurs étapes.

- La Découverte.

- La peur (de la maladie, de l'avenir, des projets).

- La Déception,  le dégoût (de moi-même et des autres).

- La tristesse. 

---- Tout ça c'est le temps d'acceptation

Si j'avais un conseil à te donner, ou plutot, plusieurs conseils ; 

1) Essaies de trouver un infectiologue humain, compréhensif, respectueux et professionnel.  (par expérience..)

Parfois, tu as plusieurs infectiologues dans un service. Libre à toi  de consulter plusieurs infectiologues et de voir lequel te convient le mieux. (C'est l'étape ESSENTIELLE et primordiale avant tout traitement ARV pour que tu sois serein.) 

Un bon infectiologue te rassurera, et t'expliquera réellement ce qu'est le VIH (parceque c'est très important, du moins, pour moi ça l'est beaucoup, du coup depuis ces 6 derniers mois suis un peu calé sur les "GP41" , "GP120"...)

 

2)  Suis à-la-lettre   le (ou les)  traitements qui te seront donnés.  N'oublies AUCUNE prise.  Mieux vaut d'ailleurs le(s) prendre 1h avant, plutot que de ne pas le(s) prendre du tout. (Du moins c'est ma devise)

C'est très important , ça permet de "noyer" le virus  (Le virus est affaibli, il ne peut pas bourgeonner, Le virus  n'aura aucune possibilité de réplication) , Du coup tu deviendras normalement très vite indétectable ,et tes CD4/CD8 devraient normalement remonter (Meilleure santé du coup) ; Sinon  le virus risque de provoquer des résistances au traitement, et dans ce cas , c'est un peu la merde parceque tu vas devoir changer de traitement , bref, il faut à tout prix éviter).

Idem pour les vaccins. Fais-les. ;)  

3) N'en parle uniquement aux personnes  compréhensives et personnes de confiance  (Oublie déjà ceux qui pensent que le VIH c'est le sida, et ceux qui pensent qu'on peut l'attraper en utilisant le même mascara LOL, eux n'ont rien compris à la vie, ils ne sont pas plus intelligents qu'un poisson rouge)

4) Fais-en une force, Relativise, entourres-toi uniquement de gens qui t'apportent bonheur :)

Ris aux éclats, amuses-toi, fais la fête, fais ce que tu aimes et ce qui te fais plaisir! Le reste, next =)

Si tu suis tous ces conseils, je t'assure que tu verras la vie plus sereinement. Projets, vie future, tout est à ta portée! Bon, ok, t'auras sans doute des petits coups de mou de temps en temps (comme tous le monde, mais rien de grave!) , l'essentiel c'est de faire l'optimisme un automatisme , (et le reste viendra tout seul).

Tu ne mourras pas demain, t'inquiète! T'as encore beauucoup à profiter de la vie  Laughing

Courage! :D

Portrait de Lowie

Question: nombre de décés dûs au SIDA en France en 2019-20 ?Question précise de ma part mais réponses du net des plus vagues voir inapropriées.La plus approchante qui date de 2017 est de moins de 500 cas en France.

Celà fait 25 ans que je suis S+ , mes recherches sur le sujet ne s'inscrivent pas dans l'urgence juste le besoin de savoir comment appréhendons-nous cette pathologie aujourd'hui. Pas facile de s'y retrouver bien que lisant de nombreuses pages. Croire que maintenir une certaine peur voir la confusion est toujours d'actualité. Confusion entre porteur(se)s du VIH et stade SIDA, grand trouble quant aux effets secondaires des trithérapies , indétectabilité non contaminante et allègement des ARV.

Qui sont les mieux placés pour répondre de façon objective si ce n'est les personnes S+ de longue date et il y en a sur ce site.Aucun(e) de nous ne fera l'unanimité sur toutes les questions que suscite cette pathologie mais apportera un regard personnel sur sa propre expérience.Toutes sont louables et légitimes mais ne relèvent pas d'une certitude absolue.Face à toutes pathologies , banalité de ma part , nous ne sommes pas tous égaux.

Quand en 1995 j'ai appris que j'avais été contaminé par mon ami ( je suis affirmatif sur ce point ne lui en déplaise) mais quel " connard " , il n'a aucun respect pour ma vie ( VIH = mort à l'époque . ) , il me dit qu'il m'aime. Je fais quoi maintenant ? Le suicide ? une possibilité.Croire aux progrés sur cette nouvelle maladie ? une éventualité .J'ai parié sur la seconde hypothèse . Pari gagné puisque je suis bien vivant. 

Bien vivant pour témoigner de ma propre expérience avec le VIH . J'en ai marre du tabou que l'on laisse planer autour de celle-ci.J'ai envie que l'on sorte de l'obscurantisme concernant ma maladie qui est aussi la vôtre et la tienne Anoviv. J'entends tes interrogations actuelles. Sont-elles fondées ? En l'absence de réponses précises bien évidemment. Par nos différents témoignages tu trouveras des réponses. Noicir le tableau , je le peux , mais ne fera pas avancer ta problématique . Peindre tout en rose serait de la naïveté de ma part et ne t'avancerai pas pour autant. La nuance est de rigueur. Les traitements actuels sont éfficaces pour éviter le passage au stade SIDA. Ils n'ont plus la lourdeur d'autrefois avec une quantité énorme de cachets et des horaires de prise contraignants. Les effets secondaires bien réels mais toujours la possibilité de changer de molécules voir l'allègement pour certain(e)s. Le dialogue avec l'infectiologue est primordial ; bien comprendre sa pathologie , ne plus subir le dictat du corps médical qui lui non plus n'a aucune certitude . Exposer clairement ses interrogations . Je suis en allègement thérapeuthique bien que mon infectiologue y est opposé . Mes bilans sont nickel , il est satisfait mais ne change pas d'avis. Qui a raison ?Lui ou Moi ? Le VIH n'empêche pas une vie professionnelle, amicale , sexuelle épanouie .Là où le bas blesse est que beaucoups de personnes se satisfont d'à priori , de préjugés , de tabous . Tu peux dépasser celà en apprenant sur ta situation actuelle qui au regard de nos connaissances ne changera pas . Tout est " disable "si nous avons des arguments ; savoir est une arme . L'ignorance source de malheur .

Pour ne pas te lasser ,  je suis intarrissable sur le sujet ,je te souhaite bonne lecture de nos réponses . Dans tes recherches sur le net lis tout et fais en une synthèse objective . Le recours à un psy peut s'avérer utile quand une situation stressante se présente . Devenir S+ en est une.

Bien à toi , Lohic.

Portrait de AnoViv

Bonjour tout le monde,

Je reviens pour vous donner de mes nouvelles.

J'ai entre temps reçu une confirmation de la souche de mon virus : c'est bien le CRF02AG.  Ma charge virale est de 362000 .
Comme je le craignais donc, j'ai la souche CRF02AG qui est potentiellement plus virulent que la moyenne (https://seronet.info/billet_forum/un-sous-type-de-vih-possiblement-plus-virulent-de-plus-en-plus-frequent-en-france-84317)  , je suis passé à 162 CD4 en juste 9 mois. Mon infectio était persuadée  au début que ma contamination datait de plus de 3 ans jusqu'à ce que je lui envoie les résultats de tests négatifs datant respectivement d'1.5 an et de 8 mois.

J'ai aussi commencé mon traitement (Triumeq) ce Vendredi et sur ce côté tout va bien pour le moment : pas encore d'effet secondaire.  Les résultats des tests de résistance montrent que ma souche est sensible à presque toutes les molécules.

Je suis très préoccupé par mon type de virus . Qui sur Seronet aurait ce type et voudrait partager son vécu avec ce virus ? En faisant des recherches sur le forum, je suis tombé sur un seul internaute (pseudonyme migrant) qui avait  cette souche.Il avait d'ailleurs une expérience similaire : passage au stade 112 CD4 en juste 8 mois ...

C'est déjà difficile de se faire à l'idée de vivre avec le vih mais si en plus on a chopé l'une des souches les plus virulents, c'est encore plus insupportable à vivre.

Portrait de Superpoussin

Les résultats des tests de résistance montrent que ta souche est sensible à presque toutes les molécules, n'est-ce pas le plus important?

 

Portrait de christobal

moi je c pas quel souche de vih que j'ai , j'ai commencé mon traitement 3mois et demi après la prise de risque a 360 cd4 donc baisse assez rapide, mais je suis d'accord avec superpoussin , que ta souche est sensible à presque toute les molécules cela et bon signe. moi je suis sous triumeq depuis 17 mois pour le moment tout se passe bien pas d'effet ,RAS et j'ai de bon résultat. 

 

Portrait de Tortue

Bonjour ,

Je pense que la plupart d ' entre nous ne la connait pas ( souche vih ) , moi meme ne la connait pas et l 'ai appris en venant sur ce site qu ' il en existait plusieurs , mon médecin vih ( pneumologue a la base ) ne m 'en avais jamais parlé .

Je suis indectable depuis le début (2006)

Portrait de Synthia

J'ai découvert le mieux début octobre et j'ai cru que ma vie allais ce finir mais comme je suis une personne qui aime la vie et qui ne baisse jamais les bras. J'ai acavncer tout simplement. Au départ je prenais 3 cachet au but de 2 semaine je suis passer à un par jour. Et franchement je suis remonter très vite. Du courage et surtout ne lis pas tout ce qui est sur les forums 

Portrait de Lowie

Dans l'article soumis par migrant cette souche de VIH bien que plus rare en Europe mais de plus en plus présente répond bien aux traitements.Selon toujours cet article elle serait originaire de l'Afrique subsaharienne mais bien connue donc étudiée. On parle à nouveau de " cluster" comme pour le COVID 19. La migration des populations heureusement est énivitable soit pour des raisons économiques , politiques , climatiques ou touristiques ce qui entraine l'apparition de virus , de bactéries voir parasites méconnus dans les nouvelles régions d'adoption. Pour palier à ce phénomène les plus extrémistes proposent une imigration sévèrement contrôler voir l'isolationisme. je ne faits pas partie de ceux-là et compte sur les avancées de la médecine mondiale et du partage de ces connaissances.

Bien au contraire Synthia chacun(e) de nous apportons notre pierre à l'édifice et lire chaque post est toujours enrichissant sans pour autant tomber dans le catastrophisme ni l'angélisme. Faire la part des choses nous demande de faire nos propres recherches et d'en faire la synthèse. Ne pas se contenter de ce qui " flatte " nos oreilles ; la parole " unique " n'existe pas . Elle est constituée d'une multitude de vérités qui demandent à être discuter , affiner , pour s'approcher au maximum de " l'absolu ".L'humilité est de rigueur. Loin de moi de sous-entendre que tu manques d'humilité c'est juste un rappel à tout un chacun lors de nos interventions .

Après 25 ans de VIH ma situation sanitaire n'a fait que s'améliorer. En passant par des périodes de doute mais restant toujours acteur de mon devenir.Je vous souhaite à tous et toutes l'apaisement dans lequel je me trouve actuellement.

Bises à vous. Lohic

Portrait de avenger

Ne pas trop s'osbseder sur le type de souche que l"on as ,sauf recherxhe de virus résistant , autement dans la vie de tous les jours cela ne changera pas grand  choses nsuah si les resistantances deviennent un  réel  probleme le/les traitements peuvent etre changer

A voir avec l'infecto.

av

Portrait de ericdpx

Bonjour Anoviv,

J'ai appris être porteur du VIH il y a deux mois et exactement la même situation  que toi: CD4 sous 200 et donc Bactrim. Mes CD4 ont chuté rapidement mais il a été à aucun moment question avec mon infectiologue de la question  de souche etc. Je suis sensible à toutes les molécules mais porteur d'un gène qui m'empêche d'accéder à certains traitements. Je suis sous Biktarvy et sans effet secondaire pour le moment. 

Pourquoi associes tu le VIH à un travail forcément à mi-temps ? 

Essaie d'écouter ton infectiologue car il est le seul à connaitre ton profil ton histoire ton dossier et donc bien plus apte à te rassurer que nimporte quel forum. 

Chacun est different et va vivre son traitement et les effets secondaires différemment. 

On est dans une situation très similaire, si tu souhaites en discuter en privé n'hésite surtout pas. 

Eric