Un compagnon de longue date

Mots clés  : EvipleraDovato

Bonjour à tous,

Je suis séropositif depuis 2015 et en traitement sous Eviplera depuis 2016.

Tout se passait bien mais mon infectiologue m'a conseillé de passer sous Dovato car c'est un traitement qui agit mieux sur le VIH et moins toxique sur le long terme.

J´ai donc commencé le nouveau traitement (Dovato) depuis 2 semaines.

J'appréhendais énormément le changement : finalement RAS sur le morale et sur le sommeil. Cependant, j'ai l'impression d'avoir le ventre qui a doublé de volume. Je me sens très lourd. Et rien à faire toujours le ventre gonflé ...

Pour ceux  qui sont sous Dovato, avez-vous eu les mêmes effets ? 
Est-ce que ça va se calmer avec le temps ? Faut-il que j'arrête tout de suite le traitement ?

Merci pour votre retour :)

Commentaires

Portrait de Jacques92

Bonjour

J'étais sous dovato et comme toi ventre gonflé,  prise de poids, rêves bizarres..je suis repassé sous biktarvy depuis 3semaines.apres chacun réagi différemment. 

 

Portrait de lambda13

Bonjour ,

Et depuis ton ventre à dégonflé ? 

Moi c'est toujours pareil il va falloir que je revois mon infectiologue en urgence pour repasser à l'ancien traitement ou alors à une bi/trithérapie ...

Portrait de Gropius

Sous Dovato depuis environ 2 ans (et Triumeq avant cela), je n'ai aucun effet désirable à déplorer.

Cela vaut peut-être la peine d'en parler à ton infectiologue car dans la notice de la lamivudine (une des deux molécules dans Dovato) on peut lire ceci : 

'Acidose lactique et accumulation de graisses à l'intérieur du foie : la lamivudine peut provoquer une affection rare mais grave du foie appelée acidose lactique (accumulation d'acide lactique dans le sang) accompagnée d'une augmentation du volume du foie. Cette maladie tend à se produire plus souvent chez les femmes, en particulier celles qui ont un excès de poids. Si vous observez l'un des symptômes ci-après, appelez immédiatement votre médecin :

  • une douleur abdominale, une enflure ou une sensation de ballonnement ..."

Si ton médecin écarte la possibilitè d'acidose lactique, les effets indésirables sont parfois transitoires, cela vaut peut-être le coup de persévérer ? Car à choisir entre des ballonnements avec Dovato d'un côté, et une toxicité rénale ou osseuse avec Eviplera, ça vaut quand même le coup ... .

Si le problème persiste, tu peux essayer Juluca qui est une autre bitherapie à la fois sans lamivudine et sans tenofovir (le tenofovir est la molécule responsable de la toxicité de Eviplera). 

Portrait de Ronnie

Pourquoi ton médecin ne t'a-t-il pas proposé de l'Odefsey ? C'est pratiquement la même chose que  l'Eviplera, sauf qu'il contient une version plus récente du ténofovir qui conserve la même efficacité tout en ayant un dosage dix fois moindre, d'où beaucoup moins de risque de toxicité rénale et de déminéralisation osseuse. J'étais passé à l'Odefsey dès sa mise sur le marché, sur recommandation de mon médecin.