Grippe A, si j'avais su

Publié par Jacques (Paris) le 24.11.2009
1 428 lectures
Notez l'article : 
0
 
Il fait gris, c'est lundi, mais je suis décidé, je vais me faire vacciner contre la grippe. Pneumo23, c'était en juillet, grippe saisonnière en septembre, maintenant la grippe A.
grippeA_centre_vaccination.jpg

J'ai cessé d'attendre depuis douze jours la lettre d'invitation que devait m'envoyer mon hosto, Tenon, dans le 20e arrondissement de Paris. La campagne a pourtant débuté le 12 novembre, mais toujours rien dans ma boîte aux lettres. Un peu agacé par ce manque de sérieux, j'enfile mon anorak (ce n'est pas le moment de se découvrir) et je file direct à la CPAM du quartier Saint-Fargeau. Autant régler cette question tout de suite. Si pour le pneumo23, tout s'était à peu près correctement passé. Il avait quand même fallu attendre une semaine, because rupture de stock, pour obtenir ce fichu vaccin. Là je sais déjà à quoi m'attendre, probablement la moitié de ma journée sera fichue. J'ai bien lu sur Seronet ce qu'en disent les autres internautes dans le forum et je m'attends au pire. Une personne qui n'a jamais reçu de lettre car son hôpital a décidé de ne pas envoyer de courrier nominatif, d'autres qui attendent aussi cette lettre, etc. Ça promet. A la CPAM, après une demi-heure d'attente, l'hôtesse ne se formalise pas quand je lui demande le bon de vaccination sans lettre d'invitation. Cette lettre n'était donc pas nécessaire. J'aurai donc pu venir plus tôt ! "Je vous fais le bon... votre date de naissance ? ... Ah, je n'y arrive pas. Je n'ai pas les autorisations. Bon, vous allez attendre, quelqu'un va vous recevoir. Il est finalement 12 h 30 quand je sors de la Sécu avec le précieux bon. Halte au Mac Do pour se remplir l'estomac, on en sait jamais, puis direction le centre de vaccination du 19e arrondissement. Je découvre à l'occasion qu'on n'est pas obligé d'aller dans celui où l'on habite (trop loin pour moi, à l'opposé de mon lieu de travail). Côté rue, le centre est signalé par une minuscule affiche, il pleut, il y a du vent, il faut encore marcher jusqu'au gymnase, pas grand monde, une trentaine de personnes attendent partant dans les différents files, ça devrait aller vite. J'apprends alors que j'aurai pu me passer d'une visite à la sécu puisqu'ici "On délivre un bon à ceux qui n'en n'ont pas." Il suffit d'avoir une carte vitale et la pièce d'identité. Ensuite le questionnaire de santé à remplir, le médecin qui reçoit et m'indique que très probablement je n'aurai pas besoin d'une deuxième vaccination. "Le ministère en dira plus dans quelques jours. On attend les résultats de l'évaluation".  Voilà, il est 14 heures… je suis enfin vacciné.

Jacques a été interviewé par Seronet. 

 Note Seronet : attention tous les centres de vaccination n'offrent pas la possibilité de faire un bon de vaccination sur place. Si vous n'avez pas cette information pour le centre de vaccination de votre ville, il est préférable de passer d'abord par la CPAM pour faire imprimer le bon.

Commentaires

Portrait de marouch

pat de paris drole de parcourt que le tien mais au moins il vat me servir merci moi j ai recu une lettre de mon ancien hopital ( cochin ) m invitant a venir me faire vacciner h1n1 meme sans bon mais bon comme je suis comme toi a tenon je vais plutot aller voir la bas merci encore a beintot a te lire amitie patrick
Portrait de HumblePenguin

merci pour ce reportage très précis.
Portrait de Centvin

Bonjour,

j'ai lu aussi ton article car il se trouve que j'habite aussi le 20iéme et que je dépends de l'hopital Tenon,mais pour l'instant je n'ai encore rien reçu de cet hopital.

Il se trouve que je rencontre demain mon médecin traitant pour mon bilan quadrimensuel au MIT,et je vais lui poser à nouveau la question car je suis désolé de le dire j'hésite toujours en tant que séropo à me faire vacciner,par crainte de m'exposer inutilement.Si je pouvais m'en passer de cette vaccination je le ferais...

Je verrais demain ce qu'en dit mon médecin traitant au MIT qui est en même temps mon généraliste,car la derniére fois que je lui en ai parlé il y atrois mois mois il était réservé et me recommendait de venir le voir que si je sentais des sympthômes du H1N1.

Pour l'instant,je n'ai rien eu...

Cordialement,

Centvin/Vincent.