Les romanciers ne font pas le Printemps (arabe)

Publié par Ferdy le 14.12.2011
4 435 lectures
Notez l'article : 
0
 
Mais ils y contribuent. Avec la chute du clan Ben Ali, en janvier 2011, la Tunisie ouvrait la voie à un mouvement de protestation sans pareil qui allait secouer durablement les régimes totalitaires de plusieurs pays du Maghreb, lequel mouvement dégénère aujourd'hui encore jusque dans la lointaine Syrie.
Lampes_arabes.jpg

Les résultats des premières élections, organisées à la hâte, ont en commun de propulser les partis islamistes intégristes au pouvoir. En Égypte, le peuple continue à manifester son indignation sur la fameuse place Tahrir, considérant qu'il ne pouvait se satisfaire du passage d'une dictature à une autre. De Moubarak aux Frères musulmans.

La charia (loi islamique qui signifie "chemin pour respecter la loi [de Dieu]"), en effet, ne semble guère pouvoir répondre aux aspirations légitimes d'une population qui s'est battue pour en finir avec un système liberticide largement corrompu.

Les femmes auraient, en premier lieu, quelque raison de s'inquiéter de ce rétropédalage constitutionnel. Si rien encore ne permet de l'affirmer, l'adoubement des nouvelles entités politiques à la loi islamique même modérée, pourrait se traduire par une régression effective de leurs droits.

Enfin, la répression qui frappe les homosexuels ne s'en trouvera qu'accentuée. Déjà menacés de mort, par lapidation, les hommes quoique majeurs s'adonnant à la sodomie auraient eux aussi quelque raison de s'inquiéter. "Ce peuple outrancier, transgresseur, ignorant, criminel et improductif, s'offre à une abomination sans pareil, dans un crime horrible et révoltant", sans que Mahomet n'ait jamais fait aucune allusion directe à cette malédiction.

Si l'homosexualité masculine est largement répandue dans le monde arabe, mais rarement dite, c'est parce qu'elle est la conséquence d'une oppression sexuelle généralisée, où le sexe est interdit avant le mariage. Aussi, le plus souvent, le passage à l'acte sera traduit dans la littérature contemporaine par un choix par défaut. Dans la plupart des romans, les personnages d'homosexuel-le-s ne sauraient apparaître que sous cette contrainte aliénante, la seule autorisée par la censure, qui tolère cette option aux termes d'une résignation coupable. Il ne saurait y être question d'un consentement mutuel, épanoui, assumé, ni – encore moins – amoureux. A la limite un pis-aller proscrit et rédhibitoire qui se mesure à la pénétration anale, nuisible à la procréation et à la pérennité de l'espèce.

Il sera intéressant de considérer que ce sont les écrivains femmes qui auront le plus de latitude pour mettre en scène des personnages d'homosexuel-le-s dans leurs romans, sans que la censure s'en émeuve. La plupart des auteurs mâles ayant choisi le silence ou l'exil.

Le Printemps arabe, auquel nos fragiles démocraties occidentales ont pu croire, ne libérera pas pour autant ces peuples, ni leur littérature, de ces présupposées injonctions divines.

Invitation à une petite bibliothèque arabe subversive :

- Le Pain nu, Mohamed Choukri (éd. Maspéro, d'abord traduit de l'arabe vers l'anglais par Paul Bowles, puis traduit en français par Tahar Ben Jelloun, interdit au Maroc de 1983 à 2000) (Maroc)

- Passage des miracles, Naguib Mahfouz (éd. 10/18) (Egypte)

- L'immeuble Yacoubian, Alaa El Aswany (éd. Actes Sud) (Maroc)

- Maryam ou le passé décomposé, Alawiya Sobh (éd. Gallimard) (Liban)

- La Pierre du rire, Hoda Barakat (éd. Actes Sud) (Liban)

- L'odeur de la cannelle, Samar Yazbeck (éd. Actes Sud) (Syrie)

- Le dernier combat du captain Ni'mat, Mohamed Leftah (éd. La différence) (Maroc)

- Parias, gays et lesbiennes dans le monde arabe, Brian Whitaker (éd. Demopolis)

On pourra aussi lire l'article intéressant, toujours en chantier sur Wikipédia : "homosexualité dans l'islam"

Commentaires

Portrait de drive

toujours vouloir faire la leçon aux autres : nous les français, pays des libertés.........

toujours le même refrain, cette arrogance enrobée de pseudo culture

en 2011, toujours pas l'égalité des droits entre couples homos et hétéros en France

le mariage gay ? encore de belles paroles mais rien de concret

si Marine gagne en 2012, qu'est ce qui se passe pour les gay, les s+ , ...?

quid des expulsés malades avec l'UMP ?

quelle vie pour les détenus s+ en prison, l'accès aux capotes, ... ?

les prostitué(e)s tracassés par la police  ?

etc...

faut déjà balayer devant sa porte

Portrait de frabro

Certes, il faut balayer devant sa porte lorsqu'il y a un peu de poussière sur le seuil, ça fait plus propre et ça évite que la poussière entre à l'intérieur lorsque l'on reçoit quelqu'un.

Mais à force d'avoir l'oeil rivé sur soi même, il arrive que l'on oublie de voir que la maison du voisin brûle, qu'il appelle au secours,  et qu'on se dise "non, je dois d'abord balayer mon seuil !"

Si j'espère qu'un changement de politique en France permette l'avancée vers l'égalité des droits, ça ne m'empêche pas de dénoncer le scandale de la répression homophobe régnant dans certains pays et de craindre comme Ferdy que cette "peste" ne s'étende.

Enlever vos oeillères : il fait bon vivre en France, restons vigilants mais n'oublions pas ceux qui souffrent tellement plus que nous que nos plaintes en deviennent ridicules. 

Portrait de drive

Enlever vos oeillères : il fait bon vivre en France, restons vigilants mais n'oublions pas ceux qui souffrent tellement plus que nous que nos plaintes en deviennent ridicules. 

 Fabro

 bien gentil de jouer à zorro,  de justifier les propos en copinage

 mais être amnésique à ce point...

ce n'est pas un pays arabe qui a déporté des homosexuels, les a gazé, mais bien un pays européen, il y a juste quelques dizaines d'années 

mettre toujours la religion en avant pour le magreh,  diaboliser l'islam, comme si le vatican était le nec plus ultra pour les gay.  mdr.

si la france était si tolérante, elle arrêterait les charters, aiderait les étrangers à s'installer en france, notament les étudiants.

quid  des plaintes "ridicules" des sdf, des sans papiers, des bénéficiaires du rsa, des Rom, ...  

ah cette pensée bobo !

Portrait de frabro

Que l'on exécute des jeunes homos, c'est en Iran.

Ce n'est pas en France, que l'on emprisonne les gays, c'est au Nigéria :

 http://www.seronet.info/breve/nigeria-un-projet-de-loi-homophobe-44401

Ou plus généralement en Afrique que l'on discrimine  :

 http://www.seronet.info/article/icasa-2011-africagay-monte-au-front-44521

Je ne diabolise jamais l'islam, ni les autres religions. Je dénonce l'extrêmisme homophobe qui se sert des religions pour faire des homos des boucs émissaires, pour les emprisonner, pour les condamner à mort.

Le propos de Ferdy, comme le mien, n'est pas de dire que tout va bien en France dans tous les domaines, mais de dire que l'intégrisme qui monte est un danger pour tous les gays dans les pays ou l'intégrisme prend le pouvoir. Ce qui m'intéresse c'est ce qui se passe aujourd'hui, ce qui s'est passé sous l'ère nazi est connu, mais c'est justement ce qui risque d'arriver dans ces pays là demain.

Alors si ça me classe dans les bobos je m'en contrefiche,  et si être d'accord avec Ferdy est du copinage, ne pas dénoncer les intégrismes religieux meurtriers est de la complicité de crime contre l'humanité.

François 

Portrait de Ferdy

Exceptionnellement j'interviendrai dans ce débat courtois, simplement pour rappeler que le sujet de cette rubrique n'est pas la condamnation d'un régime religieux qui étend son territoire au gré des révolutions arabes, mais sur ce qu'elles risquent de corrompre ou de briser dans le domaine de la littérature,

cela concerne autant les femmes que les hommes, et leurs enfants, car lorsque rien ne leur sera plus transmis, le vide ainsi créé sera la voie ouverte à de nouvelles barbaries,

bien à vous,

Ferdy.

Portrait de drive

on attend toujours le pire de ceux en qui on n'a pas confiance, de ceux que l'on n'aime pas

nous, évidemment, on est tellement mieux qu'eux...

Portrait de brw40

... on a reellement une democratie qui nous permet d'agir et un veritable droit de vote contrairement a ces pays extremistes. si on est pas content de ce qui se passe chez soit on qu'a sortir sa carte d'electeur plutot que de jouer les moulin a vent ......

Portrait de romainparis

Là où règne la charia régresse la littérature,

là où régne la charia meurt des homosexuels,

là où régne la charia sont niées les femmes.

La charia n'est pas soluble dans la démocratie.

Echanger une prison pour une autre n'est pas se libérer, aux musulmans de scier leurs barreaux. 

Portrait de drive

ceux qui ont risqué leur vie, l'on perdu, ou qui prennent encore aujourd'hui des risques énormes (des milliers de morts en syrie) le font pour leur liberté .

ils font cela pour un avenir meilleur et contre l'oppression

en ferions nous autant ?