Nos amis Qataris rient

Publié par Ferdy le 25.04.2012
1 749 lectures
Notez l'article : 
0
 
Le minuscule émirat du Golfe finit par exaspérer. Si les supporteurs du PSG sont encore les seuls à s'émouvoir du rachat de leur club par ce pays quasi-inexistant, le monde de la finance et de la diplomatie s'émeut de son appétit sans limites.
Course_de_chameaux.jpg

A l'origine de cette chronique j'avais dans l'idée de faire dans le lourd, avec des chiffres, des bilans et des témoignages à l'appui. Or, la seule chose qui saurait nous distraire dans cet entre-deux tours, c'est de constater que notre petit pays autrefois prospère se trouve progressivement assujetti à une minuscule protubérance étrangère, le Qatar, qui sent bon le gaz liquéfié.

Il serait fastidieux de résumer ici ce que j'ai pu lire à travers la presse internationale. Cela dépasse la simple caricature des émirs blindés d'or. L'arrogance de cette richesse si vite acquise soulève le cœur simple de nos démocraties méritantes. Si en cochant une grille vous auriez gagné à l'Euromillion, le voisinage trouverait ça choquant.

Pourtant l'émirat du Qatar démontre à la terre entière qu'il trouve chaque jour les bons numéros. C'est agaçant enfin. Qu'un petit bout de terre aride, ridicule et presque sans histoire, inconnu du respectueux pedigree des bonnes dynasties régnantes s'en foute quotidiennement plein les fouilles, au prétexte d'une martingale infaillible, je ne sais pas comment dire, je trouve ça révoltant.

Il faut dire aussi qu'ils n'y vont pas dans la dentelle. En faisant l'acquisition de ce que nous avons de plus beau, de plus rare et de plus cher. Tous ces trésors patiemment accumulés tout au long de notre belle histoire, tout ce hors de prix, ils s'en gavent. Nos palaces, nos quartiers chic, nos œuvres d'art, tout ce qui nous tient à cœur, ils s'en repaissent, sans même tenir compte du mal que nous nous sommes donné pour les concevoir.

Des prédateurs à jamais assouvis. N'ayant jamais rien trouvé à part leur pétrole, ils se précipitent sur ce que nous avons patiemment constitué de plus précieux. Bientôt, ils prendront nos femmes, nos plus beaux garçons (allez savoir ce qui les anime), tout ce que l'on mettait en réserve au cas où, nos manufactures de luxe, nos quartiers réservés, nos panoramas, nos joailleries, nos (je n'ose à peine y penser) industries performantes, nos machins nucléaires, nos déchets, bientôt nos tours Eiffel, nos fromages, nos vins et spiritueux, nos cafés (?), nos macarons Ladurée, etc.

Tout, ils nous prendront tout ! Mes petites cuillers en argent (un héritage de ma grand-mère maternelle), mes dents en or, la Rolex que je n'ai pas encore, mes plus beaux souvenirs...

Qatar, quelques repères

Capitale : Doha
Superficie : 11 500 km²

- 1,7 million d'habitants (dont 85% d'expatriés – Pakistanais, Philippins ou Indiens qui occupent les fonctions subalternes : chauffeurs, policiers, domestiques, caissiers de supermarchés pour la plupart),
- l'économie la plus dynamique au monde, grâce à l'accroissement de la production de gaz naturel liquéfié (77 millions de tonnes/an)
- un excédent budgétaire estimé à 4,55 milliards d'euros en 2011,

En France, le Qatar Investment Authority (QIA) détient un portefeuille évalué à 60 milliards d'euros :
- ses principales acquisitions immobilières : le palace parisien Royal Monceau, le Centre de conférences internationales avenue Kléber (35 000 mètres carrés sur les Champs-Elysées bientôt transformés en grand hôtel), les casinos et palaces Majestic et Gray d'Albion (Cannes),
- sport : après avoir obtenu l'organisation de la Coupe du monde de football en 2022, propriétaire du Paris-Saint-Germain, le Qatar sponsorise le Prix de l'Arc de Triomphe,
- business : actionnaire de Veolia, Vinci et Suez, le Qatar a acquis 13% du capital du groupe Lagardère et entend bien poursuivre son investissement.

A titre personnel, l'émir, pardon, Son Altesse Sérénissime Hamad Ben Khalifa Al-Thani est propriétaire d'un château à Marnes-la-Coquette et du somptueux hôtel d'Evreux, place Vendôme, acquis en 2003 pour 230 millions d'euros.

Commentaires

Portrait de romainparis

le Qatar punit l’homosexualité de 5-7 ans de prison et de 90 coups de fouet !*

Cela signifie que tout homosexuel pourrait être arrêté et placé en détention lors de la Coupe du Monde !*

Le Qatar exige également un test de séropositivité pour toute personne souhaitant résider plus d’un mois sur son territoire. Si la séropositivité est découverte, la personne est tout simplement expulsée !*

Les démocraties ont l'indignation à pétrodollarie variable. Le Qatar et consorts (arabie saoudite, etc.) s'offrent aussi notre patrimoine des droits de l'homme.

*Réservé aux pauvres et aux étrangers dit pauvres, les riches paient et en sont exemptés.