Portrait de

Le blog de ouhlala

Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 01.08.2009
640 lectures
(ou Mon plan B contre la grippe A) Mourir aux éclats Mourir à pisser dans sa culotte Mourir jaune Mourir en coin Mourir à gorge déployée Mourir dans ses moustaches Mourir comme un bossu Mourir à en pleurer Mourir gras Mourir de bon coeur Mourir un bon coup Rire de sa belle mort Rire à petit feu Rire brutalement Rire dans son lit Rire au champ d'honneur Rire sans souffrir Rire d'impatience Rire d'...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 27.06.2009
1 028 lectures
Ce n'est pas un article trés récent mais qui apporte de l'eau à mon moulin... Vu la taille de l'échantillon de l'étude, il faut relativiser les résultats et les conclusions. Votre avis m'intéresse... (Par Sandra BESSON, publié sur le site d’info-traitements le 25/07/2008) Un programme de gestion du stress par la méditation s’avérerait assez efficace pour ralentir la progression du virus VIH du...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 27.01.2009
603 lectures
http://fr.youtube.com/watch?v=dEXJKt2RGwU merci à GRO- land P- olice D- epartment, et attention à la vôtre...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 30.12.2008
663 lectures
Phrases qui piquent … Compte-rendu paranoïaque-critique … Taisez-vous et je serai guéri ! … Tout se vaut et a déjà été joué, et vous avez tout dit, ô voix suspendues des amis de l’Homme … Mes derniers mots : « Sortez-moi de là ! » … Le discours du dehors c’est la création … L’adaptation c’est le conformisme … Les dominants ne sont pas à la hauteur … Nous sommes tous des polytechniciens … Le stock...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 12.06.2008
820 lectures
A force de cumuler des mystères nuls et de monopoliser le non-sens, la vie inspire plus d’effroi que la mort : c’est elle qui est le grand inconnu. (…) Une fois perdus l’assurance théorique et l’orgueil de l’intelligible, on peut essayer de tout comprendre, de tout comprendre « pour soi-même ». On arrive alors à se réjouir dans l’inexprimable, à passer ses jours en marge du compréhensible et à se...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 12.06.2008
9 577 lectures
De toute évidence, nous sommes dans le monde pour ne rien faire ; mais, au lieu de traîner nonchalamment notre pourriture, nous exhalons la sueur et nous nous essoufflons dans l’air fétide . L’histoire entière est en putréfaction, ses relents se déplacent vers le futur, nous y courons, ne serait-ce que par la fièvre inhérente à toute décomposition. (…)La respiration elle-même procède d’un...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 11.06.2008
1 359 lectures
Ch partenaire avec bel organe (vocal) pour constituer formation en vue de représenter la France à L'Eurovision 2008 avec "La balade du séropositif" (voir blog de Ouhlàlà), victoire et célebrité assurée...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 03.06.2008
894 lectures
3 Enfin c’est le volontaire Que j’croise sur le chemin du r’tour Qui me dit d’un air réjoui « Comme tu as bonne mine aujourd’hui ! »… J’lui répond… J’ai l’squelette en goguette, Les artères rancunières, Et les nerfs c’est sévère, L’urticaire réfractaire, La vésicule biliaire et les glaires quelle misère, Le colon sans façon, La diarrhée bigarée, Les poumons sont bougons, Pour les reins c’est...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 03.06.2008
712 lectures
2 Plus loin c’est mon aide-ménagère, Qui a toujours l’air d’tomber des nues, Qui m’interroge à tout bout d’champ Au sujet des nouveaux traitements… J’lui répond… J’ai Zérit qui m’irrite, Truvada m’rend gaga, Le Hivid m’rend livide, Viréad me dégrade, Retrovir, Epivir, Combivir y’a pas pire, Et Telzir que j’désire, Crixivan c’est du vent, Et Videx c’est mon ex, Invirase, Réyataz, Fortovase qui m’...
Portrait de ouhlala
Publié par ouhlala le 03.06.2008
750 lectures
(Sur l'air de "J'ai la rate qui s'dilate", chanson de comique-troupier du début du XXe siecle...) La balade du séropositif 1 En me promenant d’un pas léger, Je rencontre mon ami André, Qui m’dit « Mon pote, et la santé Quoi d’neuf aujourd’hui d’ce côté ? » J’lui répond… J’ai… Les T4 qui dératent, Les T8 tous en fuite, La clairance qui s’balance, Le sérum qui dégomme, Les plaquettes bien trop...