Portrait de

Le blog de Rimbaud

Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 04.08.2017
597 lectures
Mon VIH est le fruit de ma débauche (on notera l’usage du possessif indiquant que je ne fais pas de mon cas une généralité). Je ne me reconnais pas du tout dans la tendance actuelle des gays qui veulent et ont désormais le mariage, l’adoption, le mari, le chien, le pavillon de banlieue et l’apéro anisé (bientôt les sandales, le bermuda, la caravane et la glacière bleue). Bien qu’en couple depuis...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 03.08.2017
1 497 lectures
Lorsque j’ai vu que l’autotest était positif : rien. Une sorte de silence millénaire. Les fleurs ne poussaient plus, la lumière ne voyageait plus, les incendies ne consumaient plus rien, le langage était aboli. Plus rien n’existait que ces deux putains de bandes à l’intérieur de ce bout de plastique. Ma vie entière se trouvait là, contenue, emprisonnée, étouffée par le trait. La stupeur est rare...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 03.08.2017
1 759 lectures
Ce mois-ci, il y avait foule au manoir… en guise de meubles d’époque, les étagères bondées de médicaments, des comptoirs, et mon petit pharmacien préféré (voir épisode précédent), bien qu’occupé, m’apercevant au lointain, qui écarquille les yeux de bonheur à l’idée du doux son mélodieux du tiroir caisse. Je soupire de soulagement à l’idée de ne pas avoir à subir à nouveau son empressement sur-...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 02.08.2017
1 585 lectures
Toute consommation est une compensation. L’alcool, les milliers de cigarettes, les plans culs à deux, à dix, à cent… tout ramène à l’enfance. Tout dialogue avec le début de la vie. Tout est réponse. C’est l’expression d’un refus, c’est le cri de l’enfant tapi dans le corps qui gueule que non, que c’est pas possible, que ça ne peut pas être « ça » la vie. Qu’on lui donne des caresses, qu’on...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 31.07.2017
764 lectures
Il faut que notre amour soit grand pour que tu ne partes pas, pour que tu ne choisisses pas la facilité d’une fuite, pour que tu laisses encore ta main dans la mienne à la nuit tombée et que j’écoute le rythme de ta respiration. Mon bonheur est que le virus n’ait pas croisé ta route, que la bonne étoile ait été sur toi tous ces soirs de débauche partagée. Et je ne les regrette pas car ils ont été...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 28.07.2017
5 206 lectures
« Tu sais, tu as de la chance de pas l’avoir eu dans les années 80. Toi au moins tu as un bon traitement, tu n’as pas à subir les conséquences de l’AZT. En plus, ça va, ton taux de CD4 est bon, tu es indétectable, tu peux même baizer sans capote ! Et puis tu le sais bien, on ne meurt plus du sida, ce n’est plus qu’une maladie chronique. Tu as juste à prendre tes trois cachets. En plus, ton...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 30.04.2017
5 368 lectures
Ca pue la mort dans cette pharmacie, ça pue l'ennui, le commerce, le factice. Elles sont là, derrière leur grand comptoir blanc, un masque livide solidement accroché au visage, pas un sourire, elles ont l'air de s'emmerder ferme. Rien à voir avec la pharma de l'hôpital et la petite jeune débutante d'une douceur sans nom qui voyant qu'il s'agissait de mes premières pillules avait pris le temps de...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 27.04.2017
1 144 lectures
Banni, tu l’es de toi-même, en exil de tes rêves d’avant, impie de la vie, nourri de pensées hautement blasphématoires et sacrilèges. Tu as congédié Hathor préférant Thanatos, tu as jeté dans les oubliettes de l’humanité tes frères qui te ressemblent, tu te crois fort, bien que petit, debout, bien que gisant, puissant, bien que mortel. Les costumes qui couvrent ta pâleur ne trompent plus personne...