Portrait de

Le blog de Rimbaud

Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 17.09.2017
1 464 lectures
Je ne veux pas arrêter de fumer. Je ne veux pas passer ma vie dans les hôpitaux. Je ne veux pas être suspecté en permanence de tout un tas d’autres maladies nommées violemment comorbidité. Je ne veux pas réguler ce que je mange, ce que je bois, comment je baise. Je ne veux pas m’installer dans un mode de vie qui n’a jamais été le mien parce que je ne m’y sens pas à l’aise. Je ne suis pas de ceux...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 16.09.2017
2 010 lectures
Tu crois être privé du droit d’évoquer un monde sans contamination. Tu crois à l’arborescence, aux ramifications mais ton virus n’est pas une origine. Ta parole n’en sera pas moins légitime. Tu te sers de lui pour être entendu, pour capter les attentions en engraissant ton narcissisme. Tu te trompes. Il y a tant d’images à transmettre qui diront que la vie n’est plus attaquée. Tu es l’incarnation...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 16.09.2017
973 lectures
Le risque est réel d’une dramatisation, d’une peinture grossière et sans précision, d’un style hyperbolique à la façon de ceux qui ne disent pas Je suis séropositif mais J’ai le SIDA . C’est renier les malades, insulter les morts, se tromper d’époque, s’inventer un personnage, un Argan des temps modernes. L’Esprit est préoccupé par la présence du virus avec lequel il joue : il en use à la façon...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 15.09.2017
4 626 lectures
Tu es gay et tu vas dans les lieux de débauche. Tu n’éprouves pas vraiment de désir mais tu es à la recherche du plaisir. Tu consommes. Tu jettes tes fringues dans un casier, tu prends ta fiole de poppers, tu t’accommodes de l’odeur de transpiration, de sperme et d’humidité qui imprègne les salles, et tu suces, tu te fais sucer, tu mords, tu lèches, tu donnes ton cul, on te crache à la figure,...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 15.09.2017
5 314 lectures
"Je ne me ferais jamais pénétrer par un séropositif! Vous êtes plomber, vous aviez qu'à faire attention !" (sic) Elle est belle la révolte en moi, elle est de l'ordre du feu sacré lorsqu'on m'envoie de telles conneries à la gueule. Il décuple ma rage ce petit nazi moderne qui pense me dominer, me piétiner, être supérieur à moi. Je ne lui ai pourtant rien demandé mais j’aurais dû le remercier de...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 14.09.2017
1 875 lectures
Etre malade, c’est ne plus avoir pleinement possession de son corps qui échappe, n’est plus appartenu pleinement, devient l’objet d’une médecine curieuse, se trouve pris en charge comme on se saisit d’un vieux manuscrit resté inachevé, tel l’objet de curiosité qu’on scrute dans les moindres détails pour en deviner les secrets. Le corps n’est plus totalement le lieu de l’intime, il se trouve...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 13.09.2017
906 lectures
Il faudrait ne pas oublier les ressentis, les images, les conceptions que les séronégatifs ont des séropositifs. C’est un savoir nécessaire à la déconstruction des stéréotypes, à la compréhension de celui qui ne comprend pas, une condition utile à un dialogue possible et à une forme de réconciliation, de justesse. Le temps de mon infection n’étant pas encore trop éloigné, je dois faire l’effort...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 12.09.2017
2 577 lectures
Mon infectio est en fait une ancienne dermato… mais comme tout le monde parle de son infectio, bah euh, moi aussi du coup… parce que si je dis « ma dermato », franchement, ça fait amateur, ça fait reconversion professionnelle, ça fait imposteur ! En réalité, elle a un titre qui claque bien, elle est… coordonnatrice médicale ! Ça fait chef ça je trouve et j’aime cette idée. Je le sais parce que c’...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 10.09.2017
3 524 lectures
Un type m’adresse un message pour me demander pourquoi j’écris que je me sens seul alors je suis en couple. Je ne comprends pas, je ne me souviens pas avoir jamais écrit ça. Il m’assène un méprisant : « Relis ton profil ! ». Je lui rétorque donc : « Relis mon profil car je n’ai pas écrit que je me sens seul mais j’ai écrit « pour ne pas vivre seul ça dans son coin » ». Il se moque alors, ne...
Portrait de Rimbaud
Publié par Rimbaud le 10.09.2017
968 lectures
Insomnie totale. Je dors le jour quand le ventre a digéré la drogue. Tout se passe dans le ventre. Tout s’est toujours passé là. Comme si la pilule réactivait les angoisses passées, comme si elle allait les chercher jusqu’à l’enfance, comme si elle déterrait ce que j’avais mis tant de patience et d’acharnement à bien enfouir, à bien planquer sous des piles de pensées, de schémas logiques, de...