23 000 Parisiens moins pauvres en 2020

22 Mars 2018
484 lectures
Notez l'article : 
0
 

La maire de Paris, Anne Hidalgo et Galla Bridier, adjointe aux seniors et à l’autonomie, ont annoncé (19 mars) un plan de sortie de la précarité pour 23 000 parisiens et parisiennes âgés ou en situation de handicap… Les seniors et les personnes en situation de handicap qui ont de très faibles ressources peuvent bénéficier de plusieurs aides financières définies par la loi, dont l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et l’allocation adulte handicapée (AAH). Depuis plusieurs années déjà, la Ville de Paris a tenu à ajouter un dispositif complémentaire : l’aide Paris solidaire, d’un montant de 112 euros par mois pour une personne seule et de 206 euros par mois pour un couple. Il représente un budget annuel pour la collectivité de 30,2 millions d’euros, explique un communiqué de la Ville de Paris. Dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018, le Parlement a décidé d’une augmentation de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et de l’allocation adulte handicapée (AAH) entre 2018 et 2020. Anne Hidalgo et son adjointe Galla Bridier ont décidé de saisir cette opportunité pour permettre à plusieurs milliers de Parisiens de sortir durablement de la pauvreté, en réévaluant en parallèle les plafonds de revenus de l’aide Paris solidaire (Psol). Jusqu’à présent, seuls les Parisien-ne-s percevant moins de 915 euros par mois pour une personne seule et 1 453 euros par mois pour un couple, pouvaient accéder à l’aide Paris solidaire. L’équipe municipale a proposé au Conseil de Paris de porter ces plafonds à 1 015 euros par mois pour une personne seule et à 1 608 euros par mois pour un couple. Ainsi, ce seront "23 000 Parisiens, seniors ou en situation de handicap, qui vont ainsi voir leurs revenus dépasser le seuil de pauvreté (1 015 euros pour une personne seule), et cela durablement. C’est un geste à la fois fort et concret, qui leur garantit de vivre plus dignement et de profiter d’un pouvoir d’achat plus important", a souligné Galla Bridier, dans le communiqué de la Ville de Paris.