40% des Français se soignent mal, faute d'argent

25 Septembre 2008
2 483 lectures
Notez l'article : 
0
 
money.png

Près de quatre Français sur dix (39 %) "ont déjà retardé ou renoncé à au moins un soin en raison de son coût", indique un sondage Ipsos réalisé pour le compte du Secours populaire français. L'achat de prothèses dentaires est sacrifié ou retardé par 31 % des personnes interrogées, suivi de l'achat de lunettes ou de lentilles de contact (29 %), une consultation chez un spécialiste (24 %), un dentiste (23 %). 18 % des personnes interrogées ont renoncé à l'achat de médicaments et 16 % à des analyses ou des radios. Toujours dans le même sondage, on apprend que 30 % des personnes ont le sentiment de ne pas "avoir les moyens financiers pour disposer d'une alimentation saine et équilibrée"contre 70 % qui estiment en disposer. Par ailleurs, 30 % des personnes interrogées estiment que quelqu'un peut être considéré comme "pauvre" avec un revenu net mensuel de 1 000 euros, 20 % avec un revenu inférieur à 800 euros, et 17 % avec un revenu compris dans un fourchette de 800 à 999 euros. Rappelons que le montant de l'AAH est de 652,50 euros.
Plus d'infos sur http://www.secourspopulaire.fr
Crédit photo : Guano