8 mars : AT s’engage

8 Mars 2021
521 lectures
Notez l'article : 
0
 

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, l’association Actions Traitements (AT) a publié un communiqué dans lequel elle rappelle que les « femmes vivant avec le VIH sont encore plus victimes de sérophobie que les hommes ». Elle note aussi que les cas d’infections restent nombreux dans le monde. « Aujourd’hui dans le monde, chaque semaine, environ 5 500 jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont infectées par le VIH. En France, les hétérosexuels nés à l’étranger représentaient près de 40 % des découvertes de séropositivité en 2019. Il s’agit en majorité de femmes, nées pour la plupart en Afrique subsaharienne. Parmi les femmes, certaines sont plus particulièrement exposées au VIH : les personnes migrantes, les femmes trans, les travailleuses du sexe et les femmes usagères de drogue », explique l’association, dont l’objectif est « d’informer, accompagner, soutenir et défendre les droits des personnes vivant avec le VIH et/ou une hépatite, quels que soient leur genre, leur orientation sexuelle, leur origine, leur mode de vie, etc. ». Même si l’association défend cette approche universaliste, elle édite néanmoins des documents comportant des « informations spécifiques sur certains sujets, qui s’adressent plus particulièrement aux femmes qui vivent avec le VIH et/ou une hépatite ». Des documents qu’elle recense à l’occasion du 8 mars. Ainsi dans sa brochure « Bien vivre avec le VIH après 50 ans » éditée fin 2018, les spécificités de la santé sexuelle des femmes, y compris des femmes trans, est abordée. Dans la brochure « VIVRE avec le VIH, c’est d’abord VIVRE ! » qui évoque plusieurs parcours de personnes séropositives, Actions Traitements a souhaité donner la parole à des femmes, comme Valérie, 54 ans, qui lutte contre la sérophobie depuis plus de 30 ans ! Enfin, la brochure « Mon premier traitement » aborde plusieurs repères à l’usage des personnes nouvellement diagnostiquées séropositives et traite notamment le sujet de la vie affective et du désir d’enfant quand on vit avec le VIH. On peut enfin signaler la publication d’un annuaire géolocalisé de professionnels-les de santé sérofriendly. « Cet outil permet aux personnes vivant avec le VIH et/ou une hépatite, et donc aux femmes, de trouver près de chez elles des professionnels-les qui les prennent en charge efficacement et sans discrimination ». Plus d’outils en ligne.