87% des patients-es admis-es non vaccinés-es

15 Août 2021
489 lectures
Notez l'article : 
0
 

Outre le risque de réinfection, le fait de ne pas être vacciné-e joue beaucoup sur les risques d’être hospitalisé-e pour formes graves de la Covid-19. Selon une étude publiée le 6 août les personnes non-vaccinées ont douze fois plus de risques d'être hospitalisées en soins critiques par rapport aux personnes vaccinées, indique l’AFP. Cette étude a été conduite par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). Elle porte sur les hospitalisations liées à la Covid-19 en fonction du statut vaccinal. « Fin juillet, les entrées en soins critiques sont douze fois moindres au sein de la population complètement vaccinée que parmi les personnes non vaccinées », indique la Drees dans son étude. Selon la Drees, entre le 19 et le 25 juillet, 87 % des personnes qui ont été admises en réanimation et 83% des patients-es entrés-es en hospitalisation conventionnelle étaient non vaccinés-es. Les personnes non vaccinées représentaient 85 % des hospitalisations en soins intensifs entre le 31 mai et le 11 juillet et 84 % des entrées en hospitalisations « dites conventionnelles », selon une précédente étude de la Drees, mentionnée par Le Figaro. Quant aux personnes complètement vaccinées - celles qui ont donc reçu leurs deux doses - elles représentaient 6 % des admissions en soins critiques et 11% des admissions en hospitalisation conventionnelles. Si on regarde les décès : 14 % des personnes concernées étaient complètement vaccinées et 82 % ne l'étaient pas. Comme le rapporte Le Figaro, l’ingénieur Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker et de ViteMaDose, a, de son côté, comparé un groupe aléatoire de 10 millions de personnes non vaccinées à 10 millions de personnes complètement vaccinées. D'après ses calculs, 72 personnes ont été admises à l'hôpital parmi le groupe des non vaccinés-es et 7 parmi le groupe des vaccinés-es. La Drees a entrepris la même démarche, avec un échantillon d'un million de personnes dans chaque groupe. « Les entrées en soins critiques s'élèvent à 9,1 patients pour 1 million de non-vaccinés et 0,8 pour un million de complètement vaccinés entre le 19 et le 25 juillet », écrit l'organisme qui conclut : « Ainsi à taille de population comparable, il y a douze fois plus d'entrées en soins critiques parmi les non-vaccinés que parmi les complètement vaccinés ».