Accès aux médicaments : une réflexion de haut niveau

19 Février 2016
2 512 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a organisé le 1er février une réunion d'information concernant un groupe de travail (chez eux, on parle de Groupe de haut niveau) sur l'accès aux médicaments. Le groupe a été nommé par le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon en novembre 2015 dans l’idée d’atteindre l'objectif de développement durable N°3 : permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. Ce groupe doit mener une analyse, éclairée par des données probantes et basée sur les droits, portant sur des propositions et recommandations visant à promouvoir le développement et la production des technologies en matière de santé. Propositions et recommandations qui doivent assurer l’équilibre "entre intérêt commercial, droits humains et santé publique". Ce groupe, composé de seize membres et d’un groupe consultatif d’experts, va procéder à "un appel à contributions" et "une série de consultations et de dialogues à l'échelon mondial". Il étudiera plusieurs propositions et recommandations concernant toutes les maladies, les technologies et les populations dans les pays à revenu faible, intermédiaire et élevé, afin de veiller à ce que personne ne soit laissé de côté. Un rapport complet doit être remis en juin 2016 à Ban Ki-moon. Pas super clair donc et un peu complexe comme processus. Et la citation de Ruth Dreifuss, ancienne présidente de la Suisse, et co-présidente du groupe sur l'accès aux médicaments n’est pas beaucoup plus éclairant : "Nous parlons ici de l'accès aux nouvelles technologies, ce qui implique à la fois de l'innovation et un accès direct des patients à ces innovations. Les travaux qui nous ont été confiés correspondent aux objectifs de développement durable et font donc partie de la volonté globale de contribuer au développement de la santé dans le monde. Le défi auquel nous sommes confrontés est de trouver des solutions qui soient à la fois innovantes et ambitieuses".