Accès aux molécules : encore un effort !

26 Octobre 2011
1 170 lectures
Notez l'article : 
0
 
senat_v.jpg

Le coup de gueule d’AIDES et Act Up-Paris, le 24 octobre dernier, a porté ses fruits. Le risque était grand que les amendements au projet de loi sur le médicament qui passe au Sénat ce mercredi n’entrainent un recul par rapport au dispositif actuel d’autorisation temporaire d’utilisation (AMM), qui, en permettant l’accès aux molécules innovantes avant leur commercialisation, a permis de sauver la vie de milliers de personnes vivant avec le VIH. La crainte était notamment que le délai pour accéder aux traitements prometteurs ne soit allongé. Au final, les revendications des associations, réunies au sein du collectif TRT-5, ont été entendues : les amendements déposés prévoient un dispositif alliant sécurité et souplesse, pour répondre au mieux aux besoins des personnes. Les sénateurs ont toutes les cartes en main pour améliorer le texte voté à l’Assemblée nationale : il s’agit rien moins que de sauver le dispositif actuel et préserver la santé des malades, et d’améliorer la sécurité sanitaire et la surveillance des produits de santé. Un potentiel à concrétiser au moment du vote.