Accès à l'IVG et parité en chantier à l'Assemblée

12 Juillet 2019
337 lectures
Notez l'article : 
0
 

Accès à l'IVG, partage des temps parentaux, et encore parité en politique… Voici quelques uns des chantiers prioritaires de la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale. Composé de 36 député-es de tous horizons. Cet « organe résolument féministe » a « pour obsession première de traquer les inégalités de genre, et de proposer, sans relâche, des solutions pour une société plus juste et plus égalitaire ». C’est ce qu’a rappelé sa présidente, Marie-Pierre Rixain (députée LREM), en ouverture commémorant les 20 ans de la délégation, créée sous la présidence à l'Assemblée Nationale de Laurent Fabius, à l’initiative de la députée PS Martine Lignières-Cassou. « En préparant cet anniversaire (…) nous nous sommes rendu compte que tous les sujets ramènent à la question du sexisme, source de toutes les inégalités. En établissant une hiérarchie entre les sexes, et en entretenant des stéréotypes de genre, il met sur la route des femmes des obstacles au quotidien aussi bien dans leur vie privée que dans leur vie professionnelle ou publique », a point l’actuelle présidente. À l'approche des municipales de mars 2020, Marie-Pierre Rixain plaide pour une parité totale dans les exécutifs locaux, alors que seuls 16 % des maires sont des femmes.