Act Up-Paris réagit aux menaces de Pécresse

14 Octobre 2018
416 lectures
Notez l'article : 
5
 

Act Up-Paris a réagi (5 octobre) à la décision de la présidente (LR) de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, de poursuivre en justice l’association qui l’a mise en cause à la suite de la suppression de la réduction de 50 % sur les transports franciliens pour les personnes bénéficiaires de l’AME. Valérie Pécresse a mis à l’ordre du jour du prochain conseil d'administration d’Île-de-France Mobilités du 9 octobre 2018, une « demande de protection fonctionnelle », ce qui lui permettra de porter plainte pour diffamation contre Act Up-Paris suite à la campagne « #PécresseDélinquante », lancée il y a quelques mois. Dans son communiqué, l’association se dit « consternée » que la « grande priorité de Mme Pécresse soit d'attaquer une association nationale de lutte contre le sida dont l'objet du plaidoyer est seulement de lui demander de faire appliquer les décisions du Tribunal administratif de Paris et de la Cour d'appel de Paris ». Pour Act Up-Paris, elle entend, avec cette procédure, « instrumentaliser le prétoire pour faire taire Act Up-Paris ».