Actions urgentes contre les violations des droits humains : des cas concrets de réussite

30 Avril 2014
2 345 lectures
Notez l'article : 
0
 

Pour ceux qui se questionneraient sur l’impact réel du plaidoyer, voici quelques expériences de terrain présentées par l’ALCS, association marocaine lutte contre le VIH (membre de Coalition PLUS), qui donnent une bonne vision d’actions de plaidoyer menées en urgence pour dénoncer des situations inacceptables sur le plan des droits humains en lien avec le VIH. Dépistage obligatoire, campagne contre la sérophobie qui se détourne contre les travailleuses du sexe, dévoilement du statut d’un détenu séropositif, rafles parmi les étrangers en situation illégale ; ce sont des situations sur lesquelles l’association, au travers de ses actions et de ses veilles, a été alertée. Rapidement, il s’est agi pour l’ALCS de dénoncer jusqu’au plus haut niveau ces violations contraires à la loi ou simplement inadmissibles en termes de droits humains, pour que celles-ci cessent. Par exemple, c’est avec la Plateforme de défense des droits des étrangers que l’ALCS a interpellé le ministre de l’Intérieur sur les tests VIH rendus obligatoires pour renouveler un titre de séjour ; la situation est désormais réglée, il se serait agi d’une mauvaise interprétation des directives ! Autre action : suite à la divulgation du statut sérologique d’un détenu décédé, il a fallu une interpellation au chef du gouvernement, deux courriers envoyés avec une autre association à l’administration pénitentiaire, et une grosse couverture médiatique, pour soutenir la famille et demander une réhabilitation. Ailleurs, des travailleuses du sexe avaient été délogées de leur lieu de travail par la police ; une interpellation avec le Conseil national des droits de l’homme a permis de mettre fin à ces arrestations. Il faut être vigilant car ces situations peuvent disparaître à un endroit, mais rester présentes dans d’autres. De plus, l’association relève un principe : pour réussir dans ces combats, il est indispensable de créer des partenariats avec d’autres ONG pour se battre ensemble à faire cesser ces violations. Mais les résultats s’avèrent payants !