Afghanistan : les premiers traitement pour 2009

15 Janvier 2009
531 lectures
Notez l'article : 
0
 
Afghanistan.png

Officiellement, on compte quelque 504 personnes infectées par le VIH en Afghanistan, mais il pourrait y avoir plus de 2500 personnes touchées selon d'autres sources. Quarante d'entre elles devraient, pour la première fois, recevoir assez prochainement des médicaments anti-VIH. C'est ce qu'indique le ministère de la Santé publique cité par le site PlusNews. "Nous espérons que l'Organisation mondiale de la santé aura importé des ARV [antirétroviraux] d’ici la fin janvier. Nous les donnerons aux 40 patients déjà identifiés", explique Saif ur-Rehman, directeur du Programme national de lutte contre le sida au sein du ministère de la Santé publique. "Nous avons prévu 50 000 dollars pour le premier approvisionnement et nous allouerons davantage [de fonds] dans le futur", indique Saif ur-Rehman. Selon le ministère, les quarante personnes qui ont été sélectionnées en fonction de leurs besoins et d’autres critères, recevront également des conseils concernant ces médicaments. Les médicaments seront distribués gratuitement. Des professionnels de la santé seront formés pour superviser le traitement qui sera disponible à Kaboul, la capitale et Herat (à l'ouest du pays). Les traitements restent hors de portée de la plus grande majorité des personnes vivant avec le VIH en Afghanistan. Comme le rappelle Plus News, l’Afghanistan a lancé son premier programme national de lutte contre le sida en 2003 et a reçu des bailleurs de fonds des promesses de financement de plus de 30 millions de dollars jusqu’en 2013.

Commentaires

Portrait de sonia

Si le général MASSOUD était présent, il n'y aurait ni le 11 septembre ni la thérapie choisie en Afganhistan, entre les talibans et la politique pro américaine de Hamid Kerzaï, les morts ne choisissent pas de mourir, avec ou sans bombes chimiques.