Afrique du Sud : toujours plus gros ?

23 Juin 2008
807 lectures
Notez l'article : 
0
 
ruban.jpg

Alors que les experts en santé publique d'Afrique du Sud ont passé une grande partie de la dernière décennie à se concentrer sur la lutte contre le sida ou l'éradication de la malnutrition, un problème inattendu fait son apparition : des taux élevés d'obésité et avec eux, la crainte d'épidémies de diabète ou d'hypertension, voire de maladies cardiaques. Représentant 56% des personnes en surpoids, les femmes sont particulièrement vulnérables, et plus encore lorsqu'elles sont noires et vivant en milieu urbain. Mais pour Tandi Matoti-Myalo, chercheuse et diététicienne, le régime alimentaire n'est pas le seul facteur responsable: "les femmes ne veulent pas perdre du poids à cause du lien entre la minceur et le sida." Dans une étude menée dans une banlieue noire du Cap, la plupart des participantes étaient ainsi en surpoids, mais ne considéraient pas cela comme un problème de santé, les femmes minces étant très fortement associées au sida. Plutôt que de risquer la stigmatisation liée au VIH, elles préfèrent donc être en surpoids.
http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportId=78789