Afrique : le combat n'est pas gagné

2 Juin 2009
440 lectures
Notez l'article : 
0
 
rwanda.jpg

Bien sombre est le bilan fait par les experts de la lutte contre le sida d'une trentaine d'Etats africains réunis à l'occasion d'une grande conférence panafricaine à Nairobi (Kenya) fin mai. Selon eux, l'Afrique, continent le plus touché par le VIH/sida, est en échec dans la bataille contre une pandémie que la crise économique mondiale risque, de surcroît, de faire passer au second plan. "Nous sommes confrontés à cette pandémie depuis si longtemps. Or trente ans plus tard, 90 % des personnes atteintes du sida ignorent leur état (...) et 70 % des gens ayant besoin de traitement ne le reçoivent pas", souligne un représentant de l'organisation non gouvernementale Oxfam, cité par l'AFP. En trois décennies, l'Afrique sub-saharienne a été la plus touchée. Quant à l'est et au sud du continent, ils réunissent à eux seuls 50 % des nouvelles infections dans le monde. Lors de cette conférence, des experts ont jugé que les "campagnes de lutte contre le sida (…) n'ont pas été efficaces, malgré les millions de dollars investis. "Il y a beaucoup de ressources dans les programmes VIH/sida, mais peu touchent les communautés concernées. Que nous faut-il changer radicalement ?", s'interrogent aujourd'hui certains militants. La question est d'autant plus importante que le contexte actuel qui mêle lassitude des donateurs et crise financière mondiale fait craindre que le sida ne devienne le grand oublié des mesures globales d'urgence.