Afrique : VIH en baisse chez les enfants

22 Décembre 2017
1 966 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’augmentation du nombre de personnes sous traitement maintient davantage de personnes séropositives en vie et en bonne santé, une évidence que rappelait récemment l’Onusida (21 novembre). Une recherche scientifique a également montré qu’une personne vivant avec le VIH et suivant une thérapie antirétrovirale efficace réduit le risque de transmission du VIH jusqu’à 97 %. Etant donné que l’accès au traitement a été accru pour les femmes enceintes vivant avec le VIH, le nombre de nouvelles infections du VIH parmi les enfants a rapidement diminué. De 2010 à 2016, les nouvelles infections du VIH parmi les enfants ont été diminuées de 56 % en Afrique du Sud et orientale, les régions les plus affectées par le VIH, et de 47 % au niveau mondial Les défis consistent désormais à s'assurer que les 17,1 millions de personnes nécessitant un traitement, aient accès aux médicaments, explique l’Onusida. Et parmi elles, 919 000 enfants. Un autre défi est de remettre la prévention en matière de VIH au cœur des programmes de santé publique, notamment dans les pays où les nouvelles infections du VIH augmentent. Dans son nouveau rapport "Le droit à la santé", l’Onusida met en exergue le fait que les personnes les plus marginalisées dans la société et les plus affectées par le VIH font toujours face à des enjeux majeurs en matière d'accès aux services sociaux et de santé dont elles ont urgemment besoin.