Agression transphobe devant le Centre LGBT

12 Avril 2017
2 534 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le 6 avril dernier, Emilie Dauby, bénévole, militante de l’association ANT (Association national transgenre), membre du conseil d'administration du Centre LGBT, a été victime d’une violente agression transphobe de la part d’un motard. Dans un communiqué, le Centre LGBT Paris Ile-de-France dénonce avec "émotion et colère" cette agression. "Victime d'insultes à caractère transphobe et de coups violents entraînant plusieurs jours d'incapacité de travail, Emilie devra subir une intervention chirurgicale. Grâce à l'intervention rapide et bienveillante du personnel du bar Le Brelan, dont nous saluons la réactivité, l'agression a pu être stoppée", indique l’équipe du Centre. "Nous condamnons tous et toutes cette agression et apportons notre soutien à Emilie Dauby", indique le communiqué du Centre qui rappelle que "de nombreuses personnes sont victimes de transphobie chaque année. Pas moins de 63 témoignages de transphobie ont été enregistrés par SOS homophobie sur l'année 2016, faisant bien souvent état de violences physiques ou de menaces. La haine de l'autre et le sexisme nourrissent la transphobie, entraînant discriminations, exclusion, invisibilité et violences envers les personnes trans". "Nous, bénévoles, associations, adhérent-e-s et sympathisants-e-s du Centre LGBT sommes engagé-e-s chaque jour pour lutter contre la transphobie et agir en faveur des personnes trans, qui continuent à faire l'objet de traitements inacceptables par la société et le droit. Quelle que soit notre identité de genre et notre orientation sexuelle, soyons tous et toutes solidaires et ne laissons pas faire la transphobie", écrivent Flora Bolter, co-présidente et Jean-Charles Colin, co-président du Centre LGBT Paris Ile-de-France.