Aide au développement : baisse des crédits

13 Novembre 2011
1 786 lectures
Notez l'article : 
0
 
baisse.jpg

Le montant de l'Aide publique au développement (APD) de la France, examiné lundi soir par les députés, s'élève pour 2011 à près de 10 milliards d'euros, soit 0,46% du Revenu national brut (RNB). Ce montant est en retrait par rapport à 2010 (10,85 milliards d'euros, 0,50% du RNB). 60% de ces 10 milliards d'euros correspondent à de l'aide bilatérale, a précisé le ministre de la Coopération Henri de Raincourt à l'Assemblée nationale, lors des débats. "L'Afrique demeure le premier bénéficiaire de l'aide française. Près de 60% de notre Aide publique au développement, tous instruments confondus, se portent en Afrique sub-saharienne", a-t-il dit. "La plus grande part de notre effort dans le domaine de la santé, soit près d'un milliard d'euros de dons par an, sert des populations africaines", a affirmé Henri de Raincourt. Près de 800 millions d'euros de crédits budgétaires iront par ailleurs au Fonds européen de développement et 300 millions d'euros au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.