Aids 2018 : Agnès Buzyn zappée

26 Juillet 2018
769 lectures
Notez l'article : 
0
 

La ministre de la Santé française, Agnès Buzyn, s’est rendue mardi matin sur le stand rassemblant la délégation française présente à Amsterdam. L'intervention d'Aurélien Beaucamp, président de AIDES, devant Agnès Buzyn lors de l'inauguration du Stand France a souligné une fois encore l'inefficacité de la loi de 1970 de répression d'usage de produits psychoactifs, face aux objectifs de santé publique, à l'occasion de la réflexion en cours sur les contraventions pour les consommateurs de cannabis. Mais aussi l’importance de relancer une campagne grand public sur la Prep, comme AIDES vient de le faire en juin dernier. Malgré les arguments exposés par l'association, Agnès Buzyn est restée ancrée sur ses positions. Alors qu’un rendez-vous était organisé avec des travailleuses-eurs du sexe sur la situation en France, la discussion s’est brusquement terminée devant l’incompatibilité des points de vue. Alors, elle fut poursuivie dans les couloirs par une horde de parapluies rouges, hurlant "Sex work is work" ou plus directement "Putes assassinées, Buzyn complice", en référence à la loi de 2016 de pénalisation des clients des travailleuses-eurs du sexe ; loi qui précarise cette population déjà largement marginalisée. Deux exemples de criminalisation des populations clés qui sont autant inefficaces en matière de santé publique qu'elles sont irrespectueuses des droits humains fondamentaux.