Alcool : forte consommation en Occitanie

16 Janvier 2020
352 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Occitanie est la région de métropole où la proportion de gens qui boivent de l'alcool tous les jours est la plus forte, et l'Île-de-France celle où elle est la plus faible, selon des données publiées mardi 14 janvier par l'agence sanitaire Santé publique France, indique l’AFP. En Occitanie, 12,6 % des adultes de 18 à 75 ans boivent quotidiennement de l'alcool, contre 7,1 % en Île-de-France. La moyenne nationale est de 10 %, note l'agence, alors que se déroule actuellement l'opération « Défi de janvier » (Dry Juanary), lancée par des associations, et qui consiste à arrêter de boire de l'alcool pendant un mois. Les autres régions où la consommation quotidienne est la plus importante sont la Nouvelle-Aquitaine (12,3 %) et les Hauts-de-France (11,5 %), et celle où elle est la moins élevée, sont la Normandie (7,9 %) et les Pays-de-la-Loire (8,1 %). Enfin, en outre-mer, la consommation quotidienne est sensiblement moins importante qu'en métropole (5,2 % en Guyane, 5,8 % à La Réunion, 6,9 % en Guadeloupe et 7 % en Martinique). La consommation ponctuelle importante d'alcool varie aussi selon les régions. Il s'agit de la consommation mensuelle de six verres ou plus en une seule occasion, indique l’AFP. Là encore, c'est l'Île-de-France qui affiche les chiffres les plus bas : cela concerne 13,9 % des adultes, contre 20,5 % en Bretagne, région où cette consommation est la plus élevée. La moyenne nationale est de 16,2 %.  Santé publique France relève, en outre, que les alcools consommés ne sont pas les mêmes selon les régions : les régions du Nord, de l'Est et la Bretagne consomment plus de bière que le reste du pays, tandis que la consommation de vin est plus importante en Nouvelle-Aquitaine, en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes, régions de forte production vinicole. Enfin, l'agence sanitaire a mis sur pieds un nouvel indicateur, qui mesure la responsabilité de l'alcool dans les passages aux urgences. En moyenne quotidienne, pour les hommes, entre 1,2 % (Corse) et 3,1 % (Bretagne) des passages aux urgences sont en lien direct avec une consommation d'alcool. Ce taux grimpe à 7,3 % pour La Réunion. La consommation d'alcool est l'une des principales causes de mortalité évitable « avec 41 000 décès en 2015 », 30 000 chez les hommes et 11 000 chez les femmes, rappelle Santé publique France. Selon l'agence sanitaire, 23,6 % des adultes de 18-75 ans dépassaient les repères de consommation en 2017 (maximum dix verres par semaine, maximum deux verres par jour, et des jours dans la semaine sans consommation). En outre, « 10 % des 18-75 ans consomment à eux seuls 58 % de l'alcool consommé ».

Commentaires

Portrait de jl06

 Je comprend pourquoi un tel engouement pour venir vivre chez nous ! Wink