Allemagne : une escroquerie sur les ARV

27 Février 2011
3 001 lectures
Notez l'article : 
0
 
arnaque.jpg

En Allemagne, plusieurs grossistes répartiteurs en médicaments (ceux qui approvisionnent les pharmacies de ville) sont soupçonnés d'une vaste escroquerie sur des traitements anti-VIH. Le principe était simple. Ces grossistes revendaient au prix fort sur le marché allemand des médicaments anti-VIH, à prix réduits, destinés à l'Afrique. C’est, selon l’AFP, ce qu’a indiqué (24 février) la police. C’est une enquête de la chaîne d'informations régionale NDR (Nord de l’Allemagne) qui a conduit la police fédérale à ouvrir une enquête. Selon l’AFP, ces traitements étaient achetés en Afrique du Sud (pays où des laboratoires peuvent fabriquer des génériques), puis transitaient par la Belgique et la Suisse avant d'arriver en Allemagne où ils ont été reconditionnés  afin d’être revendus au prix du marché. Le trafic atteindrait des dizaines de millions d'euros. "Ces médicaments étaient prévus pour des organisations d'aide qui traitent les patients contaminés par le virus du sida" en Afrique, a expliqué à NDR le porte-parole d'une caisse d'assurance maladie de Basse-Saxe. L'affaire avait commencé à être découverte en août 2009 quand un malade s'est retrouvé avec un emballage sans médicament. L'enquête a révélé ensuite que la boîte et la notice avaient été falsifiées.

 

Commentaires

Portrait de jean-rene

Quand il s'agit de faire du fric, les manoeuvres et les escroqueries les plus ignobles sont bonnes. S'enrichir, en Europe, sur le dos des malades du SIDA africains, ça ne vous fait pas vomir?
Portrait de madelin40

...