Amérique latine et Caraïbes : nouveaux objectifs de prévention

6 Septembre 2015
3 013 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont lancé (25 août) un appel pour une réduction nette du nombre de nouvelles infections par le VIH et une réduction de la discrimination liée au VIH dans la région. Ils ont également fixé de nouveaux objectifs de prévention à atteindre d'ici 2020 à l’occasion du deuxième Forum d'Amérique latine et des Caraïbes sur le continuum de soins du VIH. Ces objectifs incluent une baisse de 75 % du nombre de nouvelles infections chez les adultes et les jeunes et le passage à 90 % d'accès aux programmes de prévention du VIH pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les professionnel-le-s du sexe et les personnes trans. Plus de 150 représentants de programmes nationaux de lutte contre le VIH, de la société civile, des personnes vivant avec le VIH, des milieux universitaires et de la communauté scientifique ont participé à l'événement organisé à Rio de Janeiro, fin août, indique un communiqué de l’Onusida. Les pays de la région ont accepté d'augmenter les financements pour les programmes de prévention destinés aux populations les plus touchées de 7 % à 25 % de l'investissement total de la région dans la lutte contre le VIH. Les participants ont également convenu que la stratégie à suivre impliquait la suppression de lois et de politiques discriminantes à l'égard des personnes vivant avec le VIH et des populations les plus touchées et vulnérables. On estimait à 2 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH en Amérique latine et aux Caraïbes en 2014, et 100 000 personnes ont été nouvellement infectées. Bien que la riposte au VIH ait été intensifiée dans plusieurs pays, à l'échelle régionale il n'y a eu que peu de changement dans le nombre annuel de nouvelles infections ces cinq dernières années, note l’organisme onusien.