Amnesty dénonce les pressions

25 Octobre 2021
309 lectures
Notez l'article : 
0
 

La pandémie de Covid-19 a donné lieu à des entraves « sans précédent » de la liberté d'expression, selon Amnesty International. Ces mesures répressives ont souvent empêché les populations d'avoir accès à des informations fiables sur le virus, souligne l'organisation non gouvernementale, dans un rapport publié mardi 18 octobre « Tout au long de la pandémie, des gouvernements ont lancé une attaque sans précédent sur la liberté d'expression », a déclaré un responsable d'Amnesty, Rajat Khosla, dans un communiqué. « Des canaux de communication ont été pris pour cibles, des réseaux sociaux censurés et des organes de presse fermés », a-t-il ajouté, et « des journalistes et des professionnels de santé ont été réduits au silence et emprisonnés ». Outre les gouvernements, l'ONG a critiqué les plateformes numériques, qui n'en font pas assez, selon elle, pour lutter contre la désinformation. Tout cela « rend de plus en plus difficile pour des personnes de se faire une opinion totalement informée et de faire des choix en connaissance de cause sur leur santé », a-t-elle souligné. Une information exacte est pourtant « cruciale », selon elle, pour « combattre l'hésitation vaccinale ».